Yoshihide Ōtomo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Otomo Yoshihide.

Yoshihide Ōtomo, 大友良英

Description de cette image, également commentée ci-après

Yoshihide Ōtomo

Informations générales
Naissance 1 août 1959
Yokohama, Japon
Genre musical Musique expérimentale, Musique improvisée, Musique électronique, Free Jazz, musique bruitiste
Instruments Guitare, Platine tourne-disques, Piano

Otomo Yoshihide (大友 良英), né le 1er août 1959 à Yokohama (Japon) est un musicien expérimental, guitariste, DJ (il utilise fréquemment le turntablism), compositeur de musiques de film d'avant-garde. Il joua dans des groupes de rock alors qu'il était au lycée mais se tourna vers l'improvisation après avoir découvert le free-jazz et les musiciens d'improvisation libre comme le guitariste Derek Bailey, le saxophoniste Kaoru Abe et le guitariste Masayuki Takayanagi (chez qui il prit d'ailleurs des leçons).

Ōtomo commença des études à l'Université Meiji en 1979, où il étudia l'ethnomusicologie, et tout particulièrement la pop musique japonaise de la Seconde Guerre Mondiale et le développement des instruments de musique durant la révolution culturelle chinoise. On retrouve dans des samples d'instruments et de musique de cette période dans plusieurs de ses œuvres. En 1981, Ōtomo commença à improviser dans des clubs (Jazu Kissa), en jouant de la guitare mais aussi en utilisant des bandes magnétiques et des instruments électroniques.

Il contribua à plusieurs projets musicaux plus ou moins liés à l'improvisation libre et à la musique bruitiste, notamment Ground Zero, Filament et New Jazz Ensemble.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • ONJQ Live, Otomo Yoshihide's New Jazz Quintet Live, produit en 2002 par Disk Union (enregistrement en public au Shinjuku Pit Inn à Tokyo, le 17 mars 2002)
  • Les Archives sauvées des eaux, (Callithump CD, 2009, avec Luc Ferrari)[1]
  • DVD Otomo Yoshihide Music(s), (la huit, 2007, director Guillaume Dero)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Wire n°301, mars 2009, p. 49.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :