Yoshiaki Koizumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yoshiaki Koizumi en 2007.

Yoshiaki Koizumi (小泉歓晃, Koizumi Yoshiaki?, né en 1968) est un concepteur de jeux vidéo japonais travaillant pour l'entreprise Nintendo. Il est, depuis le début des années 1990, l'un des principaux créateurs des séries The Legend of Zelda et Super Mario. En 2003 il fonde avec Takao Shimizu le nouveau studio de développement Nintendo EAD Tokyo.

Carrière[modifier | modifier le code]

Yoshiaki Koizumi nait en 1968 au Japon. Très attiré par le cinéma, il souhaite dans ses jeunes années devenir cinéaste. Après avoir obtenu un diplôme à l'université des arts d'Osaka, il entre dans la société Nintendo. Ses premiers travaux sont l'illustration des manuels et jaquettes au début des années 1990. Il travaille notamment à la création de la toile de fond de The Legend of Zelda: A Link to the Past en rédigeant le manuel[1]. En 1993, malgré le fait qu'il opère dans un autre service, il est appelé par Takashi Tezuka pour travailler sur le scénario de The Legend of Zelda: Link's Awakening sur le Game Boy. Il rédige les dialogues et réalise quelques scènes cinématiques (dont la cinématique d'ouverture) sur les musiques du compositeur Koji Kondo. Pour Satoru Iwata, c'est la première fois que l'intrigue d'un jeu Zelda est aussi développé, ce qui deviendra un standard dans les épisodes suivants[2].

Il travaille ensuite sur la création CG pour le jeu Super Mario World 2: Yoshi's Island dirigé par Tezuka et produit par Shigeru Miyamoto. Puis il est appelé en tant que directeur assistant aux côtés de Tezuka sur Super Mario 64, le nouvel opus de la fameuse série Super Mario créé pour le lancement de la nouvelle console de salon Nintendo 64. Il est aussi responsable de l'animation 3D avec Satoru Takizawa. Il travaille ensuite sur The Legend of Zelda: Ocarina of Time le nouvel épisode de The Legend of Zelda, en tant que directeur aux côtés de Toru Osawa, Yoichi Yamada et Eiji Aonuma. Le jeu connait un grand succès et reste encore aujourd'hui l'un des produits les mieux notés de l'histoire des jeux vidéo. Miyamoto demande alors à l'équipe de créer un nouveau jeu avec les graphismes (le moteur) de cet épisode. Le premier projet consiste en une réédition du jeu avec de nouveaux donjons qui s'intitule Ura Zelda (plus tard édité en partie dans Master Quest). Mais Koizumi et Aonuma préfèreraient faire un tout nouveau jeu. Au terme d'un désaccord, Miyamoto propose à Aonuma et à Koizumi de faire un nouveau jeu mais à condition de respecter un délai d'un an de production (contre trois pour Ocarina of Time)[3]. Le nouvel épisode s'intitule The Legend of Zelda: Majora's Mask et sort en avril 2000 au Japon.

Il travaille ensuite sur les nouvelles itérations des séries Super Mario et The Legend of Zelda pour le GameCube. Il dirige avec Kenta Usui le développement de Super Mario Sunshine qui sort en juillet 2002, et avec Aonuma le développement de The Legend of Zelda: The Wind Waker qui sort en décembre de la même année.

Yoshiaki Koizumi (à gauche) en compagnie de Koichi Hayashida à l'E3 2013.

En 2003, il monte avec Takao Shimizu un nouveau studio de développement, le Nintendo EAD Tokyo, une annexe du Nintendo EAD. Après avoir achevé Donkey Kong: Jungle Beat, Koizumi pense continuer avec un deuxième projet assez modeste mais Miyamoto l'invite à tenter le développement d'un projet d'envergure. Son équipe et lui décident alors de se lancer dans la création d'un nouveau Super Mario en utilisant un concept que Miyamoto souhaite développer depuis plusieurs années : un jeu se basant sur de petits stages sphériques[4]. Le développement ne se fait pas sans mal mais le produit final est extrêmement bien reçu, tant par la critique que par le public.

Récemment il a travaillé sur Super Mario Galaxy 2. Il laisse sa place de directeur à Koichi Hayashida pour occuper le poste de producteur aux côtés de Takashi Tezuka.

Travaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 25. Yoshiaki Koizumi », IGN.com
  2. « Iwata demande - The Legend of Zelda sur console portable : une longue histoire », nintendo.fr (consulté le 26/06/2010)
  3. « Iwata demande - The Legend of Zelda: Spirit Tracks », nintendo.fr
  4. « Iwata demande: Super Mario Galaxy - Volume 1 », wii.com
  5. « Game Credits for The Legend of Zelda: A Link to the Past », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  6. « Game Credits for Super Mario Kart », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  7. « Game Credits for The Legend of Zelda: Link's Awakening », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  8. « Game Credits for Super Mario World 2: Yoshi's Island », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  9. « Game Credits for Super Mario 64 », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  10. « Game Credits for The Legend of Zelda: Ocarina of Time », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  11. « Game Credits for The Legend of Zelda: Majora's Mask », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  12. « Game Credits for Super Mario Sunshine », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  13. « Game Credits for The Legend of Zelda: The Wind Waker », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  14. « Game Credits for The Legend of Zelda: Ocarina of Time - Master Quest », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  15. « Game Credits for Donkey Kong: Jungle Beat », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)
  16. « Game Credits for Super Mario Galaxy », sur MobyGames (consulté le 23/09/2009)