Yordan Raditchkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yordan Dimitrov Raditchkov (en cyrillique Йордан Димитров Радичков) est un romancier et dramaturge bulgare né le 24 octobre 1929 à Kalimanitsa et décédé le 21 janvier 2004 à Sofia.

Carrière[modifier | modifier le code]

Raditchkov a créé la majeure partie de son œuvre sous le régime totalitaire communiste. Il est comparé à Kafka pour ses images universelles et à Gabriel García Márquez pour son univers magique qui cependant chez Raditchkov fait partie intégrante de l'homme.

Écrivain très connu dans son pays et à l'étranger, il n´a été que tardivement traduit en français. Il fut longtemps présenté par l'Académie de Bulgarie pour le prix Nobel de littérature jusqu'à son décès en 2004.

Publications (traduites en français)[modifier | modifier le code]

  • Récits de Tcherkaski
  • Le Cœur bat pour les hommes, 1959
  • Humeur féroce, 1965
  • Les cours obscures, 1966
  • La Barbe de bouc, 1967
  • Le simulacre, 1968
  • Pagaille, Paniers, théâtre
  • Souvenirs de chevaux, nouvelle
  • Janvier, théâtre
  • Lazaritsa, théâtre
  • Nous, les Moineaux, 1997, jeunesse
  • L'herbe folle et autres récits

Récompenses[modifier | modifier le code]

Yordan Raditchkov est titulaire de nombreux prix, dont le prix Dimitrov (1971), le prix Grinzane Cavour (1984) pour le meilleur livre étranger paru en Italie, le prix d'État suédois "Étoile du nord" (1988) ainsi que le prix d'État bulgare "Païsiï Hilendarski" (2003).

Liens externes[modifier | modifier le code]