Yolande de Hongrie Arpad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yolande de Hongrie.
Yolande de Hongrie
Tombeau de Yolande de Hongrie
Tombeau de Yolande de Hongrie

Titre Reine consort d'Aragon, de Majorque et de Valence
(1235 - 1251)
Prédécesseur Aliénor de Castille
Successeur Thérèse Gil de Vidaure
Biographie
Dynastie Árpád Árpád
Naissance 1216
Esztergom Drapeau:Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie
Décès 9 octobre 1251
Huesca Royaume d'Aragon Royaume d'Aragon
Père André II de Hongrie
Mère Yolande de Courtenay
Conjoint Jacques Ier d'Aragon
Enfants 10 enfants

Yolande de Hongrie Arpad (en hongrois : Árpád-házi Jolánta), née vers 1216 à Esztergom (Hongrie) et morte le 9 octobre 1251 à Huesca (Aragon), est une princesse royale hongroise et une reine consort d'Aragon, de Majorque et de Valence. Elle est également comtesse consort de Barcelone, seigneur de Montpellier et d'Aumelas et vicomtesse de Millau.

Famille[modifier | modifier le code]

Yolande de Hongrie Arpad est la fille d'André II de Hongrie et de Yolande de Courtenay. Elle épouse Jacques Ier d'Aragon le 8 septembre 1235 à Barcelone.

Ils ont dix enfants.

  1. Yolande d'Aragon et de Hongrie (v. 1236-1300)
  2. Constance d'Aragon (1239-v. 1275)
  3. Sancha d'Aragon et de Hongrie (?-après 1275), béatifiée
  4. Pierre III d'Aragon (1240-1285)
  5. Jacques II de Majorque (1243-1311)
  6. Isabelle d'Aragon (1247-1271), reine de France
  7. Sanche d'Aragon et de Hongrie (v. 1248-1275)
  8. Marie d'Aragon (1248-1267)
  9. Ferran d'Aragon (1248-1251), mort à 3 ans
  10. Éléonor d'Aragon (1251-?), morte en bas âge

Biographie[modifier | modifier le code]

Mort[modifier | modifier le code]

Yolande de Hongrie meurt en 1251 des suites de fièvres. Ses restes sont transférés en 1275 dans un sépulcre se trouvant dans le monastère de Sainte Marie de Vallbona de les Monges, dont elle était bienfaitrice, comme en témoigne une inscription latérale : « Fuit translata donna Violans regina Aragonum anno 1276 ».

En 2002, le gouvernement hongrois attribue une subvention de 12 000 € afin de restaurer le sépulcre. Néanmoins, les moines de la communauté refusent à cette occasion la demande de pouvoir en étudier l'intérieur. Yolande de Hongrie demeure à ce jour la seule membre de la dynastie Árpád dont la sépulture reste inviolée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) M. C. Roca, Les dones de Jaume I, Barcelone, L'Esfera dels Llibres,‎ 2008

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]