Yohanan Aharoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yohanan Aharoni (né en 1919 à Francfort-sur-l'Oder, mort en 1976) est un archéologue israélien qui a contribué au domaine de l'archéologie biblique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait en Allemagne et émigre en terre d'Israël en 1933. Il étudie à l'école Reali de Haïfa puis à l'école d'agriculture de Mikvé-Israël. À la fin de ses études, il devient membre du kibboutz Alonim.

Il étudie à l'université hébraïque de Jérusalem auprès au professeur Benjamin Mazar.

Il débute sa carrière d'archéologue en réalisant des sondages archéologiques en Haute Galilée, dans le Néguev, dans le désert de Judée et dans la vallée de Beer Sheva en s'intéressant particulièrement à l'époque du Premier Temple (Âge du Fer). En 1957, il publie sa thèse de doctorat sur l'« établissement des tribus d'Israël en Haute Galilée ». En 1968, il devient professeur à l'université de Tel-Aviv.

Il a dirigé des fouilles archéologiques à Ramat-Rachel, Tel Arad, Tel Beer Sheva, Tel Hatzor et Tel Lakish. Il s'est également associé aux fouilles des grottes de Bar Kokhba.

Aharoni fait partie des archéologues qui remettaient en cause l'idée d'une invasion militaire de la terre de Canaan par les Israélites, lui préférant la thèse de l'infiltration pacifique.