Yoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Grand Yoff ni Yoff (île).
Yoff
Immeubles en construction à Yoff,avec l'aéroport à l'arrière-plan à droite
Immeubles en construction à Yoff,
avec l'aéroport à l'arrière-plan à droite
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Dakar
Département Dakar
Maire
Mandat
Oumy Khaïry Guèye Seck
2009-2014
Démographie
Gentilé Yoffois
Population 59 675 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 14° 46′ N 17° 29′ O / 14.767, -17.483 ()14° 46′ Nord 17° 29′ Ouest / 14.767, -17.483 ()  
Altitude 11 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Yoff

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Yoff

Yoff est la plus étendue des 19 communes d'arrondissement de Dakar (Sénégal). Située au nord-ouest de la capitale, elle fait partie de l'arrondissement des Almadies.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine Yoff était un petit village de pêcheurs lébous, les premiers habitants de la presqu'île du Cap-Vert, Yoff a été fondé en 1432 et s'appelait alors Mbohéhe

Administration[modifier | modifier le code]

Mausolée de Limamou Laye

Yoff est la 16e commune d'arrondissement de la capitale. Elle fait partie de l'arrondissement des Almadies, une subdivision du département de Dakar de la région de Dakar.

La ville bénéficie d'une autonomie particulière. Il n'y a pas de police gouvernementale et, apparemment, peu de délits, voire le plus faible taux d'insécurité de toutes les communes de Dakar.

On trouve l'explication de cette autonomie dans l'existence d'organes comme les Ferey Yoff, l'Assemblée des Diambours et les Maggui Yoff qui, avec le Jaraaf, le Saltigué et le Ndey-Ji-Rew, assurent principalement l'administration de Yoff.

La confrérie layène – une communauté musulmane implantée dans le quartier Yoff Layène où elle est née – régit aussi de nombreux aspects de la vie locale et le grand mausolée de Seydina Limamou Laye, le fondateur de la confrérie, constitue un lieu de pèlerinage particulièrement révéré.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sable de Yoff au microscope

Située à la pointe nord-ouest de la région de Dakar, Yoff est situé à l'extrémité ouest de la presqu'île du Cap-Vert. Elle est entourée à l'ouest par la commune d'arrondissement de Ngor, au nord par l'Océan Atlantique, au sud par l'aéroport international de Dakar-Léopold Sédar Senghor et la commune d'arrodissement de Ouakam, et l'est par les communes des Parcelles Assainies, Patte d'Oie et Grand-Yoff.

Population et quartiers[modifier | modifier le code]

En 1994, la population de Yoff était évaluée à 46 000 habitants avec une répartition équilibrée entre hommes et femmes. 60 % des habitants avaient moins de 25 ans alors que les personnes de plus de 60 ans étaient évalués à 5 % de la population totale. Grâce au phénomène d'urbanisation et d'exode rural touchant Dakar et un rythme de progression annuel de 2,7 %, l'essor de Yoff a été rapide.

Lors du recensement de 2002, le nombre d'habitants s'élevait à 53 035. Selon les estimations officielles, la population compterait 59 675 personnes en 2007.

Avec Yoff Ngaparou, Ndeungangne, Ndenatte, Dagoudane, Mbenguenne et Tonghor, ce sont les quartiers où se sont implantés les Lébous pour la première fois et où se situe le cœur de l'économie yoffoise avec de très nombreuses entreprises de pêche et de vente et transformation du poisson.

Le quartier aisé de Yoff Tonghor, s'étend jusqu'au lieu-dit Le Virage où se retrouvent beaucoup d'expatriés et de Sénégalais fortunés. Il est situé à l'ouest de village traditionnel de Yoff, et ces deux quartiers sont bordés au sud par l'aéroport Léopold Sédar Senghor.

À l'est des quartiers historiques se situent les quartiers résidentiels côtiers de Djily Mbaye, Yoff BCEAO et Yoff Diamalaye au nord les 2 quartiers de la foire: Nord Foire et Ouest Foire qui font partie aussi de la ville de Yoff.

Économie[modifier | modifier le code]

Espadon sur la plage de Yoff

Yoff est l'un des ports de pêche traditionnels les plus importants du Sénégal. La pêche et ses activités annexes constituent la base de l'économie de yoffoise. L'agriculture et l'élevage quant à elles se contentent de subvenir aux besoins propres de la ville.

En deuxième position viennent les activités artisanales de construction (maçonnerie, menuiserie, plomberie, électricité) et autres (couture, mécanique...).

L'administration et les industries ne jouent qu'un rôle minime dans l'activité économique.

Tous les ans l'APECSY (L'Association pour la Promotion économique, culturelle et sociale de Yoff) organise le Festival des peuples de l'eau.

L'Agence sénégalaise de promotion des exportations est implanté à Yoff (Dakar Peytavin) pour favoriser le développement économique des PME sénégalaises à l'International.

Personnalités nées à Yoff[modifier | modifier le code]

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) C. T. Mbengue, « An introduction to the traditional villages of Yoff, Ngor and Ouakam  », in R. Register et B. Peeks (sous la direction de), Village wisdom, future cities, 1996, Troisième conférence internationale Écoville-Écovillage (Yoff, Sénégal), Ecocity Builders, Oakland, Californie, p. 82–85.
  • (en) C. Weisburd, « Reconfiguring Community: Spatial Change and Community Transitions in Yoff, Senegal », Proteus, 2001, vol. 18, part 2, p. 29-36
  • (fr) Armand-Pierre Angrand, Les Lébous de la presqu'île du Cap-vert. Essai sur leur histoire et leurs coutumes, Dakar, Éd. La Maison du livre, 143 p.
  • (fr) Simone Arnaud, Un village dans la grande banlieue de Dakar, Yoff : étude géographique, Université de Dakar, Faculté des lettres et sciences humaines, Département de géographie, 1968 ou 1969
  • (fr) Simone Arnaud-Lutzwiller, « Yoff, village de pêcheurs-cultivateurs lébous, dans la grande banlieue de Dakar », Annales de l'Université d'Abidjan, 1971, série G, Géographie, tome III : p. 123–55.
  • (fr) Louis Capperon, Les Conditions naturelles du développement de l'aérodrome de Dakar-Yoff, thèse, 1957
  • (fr) Christine Kressman, L'aéroport de Dakar-Yoff : essai d'étude géographique, 1967
  • (fr) Claude Laborde, La confrérie layenne et les Lébous du Sénégal. Islam et culture traditionnelle en Afrique, Karthala, 1997 (ISBN 2865377121)
  • (fr) Assane Sylla, Le peuple Lébou de la presqu'île du Cap-Vert, Dakar, Les Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1992, 135 pp.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) L'Urbanisation dans le village traditionnel de Yoff, film documentaire de 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :