Ylämaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ylämaa
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Carélie du Sud
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 1 472 hab.[1] (31.12.2006)
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 47′ 55″ N 28° 00′ 30″ E / 60.79862, 28.00834 ()60° 47′ 55″ Nord 28° 00′ 30″ Est / 60.79862, 28.00834 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 90 m
Superficie 40 931 ha = 409,31 km2
· dont terre 380,64 km2 (93 %)
· dont eau 28,67 km2 (7 %)
Rang superficie (230e / 336)
Rang population (383e / 336)
Histoire
Province historique Carélie
Province Finlande méridionale
Fondation 1925
Droits de Cité depuis non
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Ylämaa

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Ylämaa

Ylämaa est une ancienne municipalité du sud-est de la Finlande. La commune est intégrée à Lappeenranta au début 2010[2].


Géographie[modifier | modifier le code]

Ylämaa est adossée à la frontière russe, vers laquelle toutes les petites rivières de la commune s'écoulent. Elle est largement forestière et compte des dizaines de petits lacs.

Les municipalités voisines étaient Lappeenranta au nord, Luumäki au nord-ouest et Miehikkälä au sud-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune était de création récente. Elle n'avait été fondée qu'en 1925 à partir de la commune de Säkkijärvi. La guerre d'Hiver éclate 14 ans après, Säkkijärvi est annexée à 90 % par l'URSS avec une petite partie de la commune d'Ylämaa (12,2 km2). Une nouvelle ligne de fortifications, le Salpalinja, est construite mais passe à l'ouest du village, le laissant sans protection contre une éventuelle offensive soviétique. Celle-ci n'aura pas lieu, car en 1941 les Finlandais passent à l'offensive. C'est la Guerre de Continuation. En 1946, suite à la défaite finlandaise, la frontière revient à son tracé de 1939. Ylämaa perd quelques centaines d'hectares mais se voit rattacher deux villages non annexés appartenant aux communes dissoutes de Säkkijärvi et Vahviala.

Ylämaa est paisible, et malgré sa longue frontière ne compte toujours pas de poste-frontière avec la Russie et peine à retenir ses habitants[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Spectrolite

Au décours de la dernière guerre[Quoi ?] le minéralogiste Aarne Laitakari (1890—1975), a décrit un gisement de labradorite qui a la particularité de présenter une adularescence vive. Le nom commercial de spectrolite a été donné à cette pierre fine.

Aujourd'hui 40 entreprises se partagent le marché à Ylämaa, et la pierre est de loin la principale attraction touristique de la municipalité.

En dehors de la spectrolite, le granite est aussi exploité.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]