Yesterday and Today

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yesterday and Today

Album de The Beatles
Sortie Drapeau : États-Unis 20 juin 1966
Enregistré 1965-1966
Studios EMI, Londres
Durée 27 minutes (approx.)
Genre Folk rock, pop rock
Producteur George Martin
Label Capitol
Critique

Albums américains des Beatles

Yesterday and Today est le dixième album américain des Beatles, publié le 20 juin 1966 par Capitol Records. Dans l'enchaînement des publications américaines du groupe répondant au format standard dans ce pays et qui n'acceptent donc pas les 14 titres en moyenne publiés sur les éditions originales britanniques, Capitol récupère ainsi des morceaux publiés en 1965 et 1966 sur les albums Help!, Rubber Soul et Revolver. Le titre que porte le disque souligne ses particularités. Yesterday, le hit de Paul McCartney, qui permet au label de le publier sur un de ses albums, et Today pour les trois chansons issues de Revolver qui ne sort que deux semaines plus tard en Grande-Bretagne. Y figure aussi le single Day Tripper/We Can Work It Out commercialisé au Royaume-Uni le 3 décembre 1965, en même temps que Rubber Soul.

Le sentiment qu'éprouvent les Beatles vis-à-vis du traitement américain de leurs œuvres se traduit bien dans la pose qu'ils prennent en blouses de bouchers, entourés de viande et de poupées décapitées, pour l'éphémère pochette de cet album, rapidement retirée du commerce et remplacée par une autre illustration. C'est le dernier album sur lequel Capitol chamboule totalement les contenus des versions originales britanniques.

Yesterday and Today est donc le dernier disque créé par Capitol exclusivement pour le marché nord-américain. L'album Hey Jude, paru en 1970, qui regroupe en majorité des singles, sera publié par Apple Records. En revanche, la maison d'édition créera en 1967 le 33 tours Magical Mystery Tour en rajoutant au double maxi britannique les singles parus la même année[n 1].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Tous les morceaux sont composés par Paul McCartney et John Lennon, sauf mention contraire.

Face A[modifier | modifier le code]

  1. Drive My Car - 2:24 (origine: Rubber Soul)
  2. I'm Only Sleeping - 3:00 (origine: Revolver)
  3. Nowhere Man - 2:43 (origine: Rubber Soul)
  4. Doctor Robert - 2:15 (origine: Revolver)
  5. Yesterday - 2:05 (origine: Help!)
  6. Act Naturally (Johnny Russell et Voni Morrison) - 2:29 (origine: Help!)

Face B[modifier | modifier le code]

  1. And Your Bird Can Sing - 2:00 (origine: Revolver)
  2. If I Needed Someone (Harrison) - 2:20 (origine: Rubber Soul)
  3. We Can Work It Out - 2:15 (single)
  4. What Goes On (Lennon/McCartney/Starkey) - 2:44 (origine: Rubber Soul)
  5. Day Tripper - 2:46 (single)

Pochette[modifier | modifier le code]

La Butcher Cover (pochette boucher) est une partie intégrante de la légende des Beatles. En 1965-1966, Les chansons de l'album britannique Rubber Soul sont réparties aux États-Unis par Capitol Records sur deux disques distincts. Le premier, commercialisé le 6 décembre 1965, porte le même titre, avec la même pochette, mais ne contient que 12 chansons dont It's Only Love et I've Just Seen a Face, en provenance de l'édition britannique de l'album Help!. Le second, mis en vente le 15 juin 1966, est Yesterday and Today et contient donc, outre Drive My Car, What Goes On, If I Needed Someone et Nowhere Man, tous issus de l'édition britannique de Rubber Soul, We Can Work It Out et Day Tripper, sorties en single le 3 décembre 1965 au Royaume-Uni, ainsi que trois titres de Revolver et deux de Help! dont Yesterday. Pour la pochette de ce disque, le groupe pose en blouses de bouchers, entouré de poupées décapitées et de morceaux de viande[1], sur une idée du photographe Robert Withaker[2]. John Lennon raconte même à ce propos : « Ma première idée était de décapiter Paul. Mais il n'a pas voulu ! ». Pressé et commercialisé, le disque fait immédiatement scandale. En catastrophe, Capitol le retire de la vente et résout le problème en collant une nouvelle photo par dessus l'image politiquement incorrecte[3]. Les fans s'amuseront dès lors, comme le raconte Ringo Starr « à la décoller à la vapeur »[2] pour découvrir en dessous l'objet du scandale. La Butcher Cover est devenue une authentique pièce de collection, même si, paradoxalement, les exemplaires les plus rares sont aujourd'hui ceux qui ont échappé à la volonté des fans de retrouver la photo voulue par le groupe et donc gardé la seconde photo collée sur le photo censurée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce disque fait maintenant parti de la collection officielle des Beatles.

Références[modifier | modifier le code]