Yedi Kule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Gravure représentant le château des Sept-Tours de Constantinople (Manesson Mallet, 1683).

Yedi Kule ou Yedikule (en turc Sept tours) est le nom turc de deux forteresses ayant souvent servi de prison, situées :

Dans le quartier du même nom et proche de l’ancien monastère Saint Jean-Baptiste to Studion (Imrahor camii / musée), la forteresse des Sept-Tours (Yedikule), est un des plus beaux exemples d’architecture médiévale d’Istanbul, avec les forteresses de Rumeli Hisarı (Roumélie), de Rumeli Feneri (Phare de Roumélie) et du château Yoros d’Anadolu Kavağı . La forteresse des Sept-Tours était à l’origine, une des principales portes des remparts de Théodose II, appelée Porte Dorée. Les Ottomans condamnèrent la porte et transformèrent le lieu en forteresse. Elle a fait fonction de Trésor du palais, puis de prison. C’est actuellement un musée. Au printemps et en été, des concerts y sont organisés, généralement par la municipalité de Fatih.

  • à Salonique, probablement en référence à la précédente. Elle est parfois évoquée dans les chansons rebétika. Le nom d'Heptapyrgion, du grec, de même étymologie, est aussi souvent utilisé.