Yat-Kha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yat-Kha (cyrillique touvain : Ят-Ха, abréviation de Альберт Күвезин) est un groupe de musique rock, originaire de la république de Touva en Russie, formé en 1991. Actuellement composé de Albert Kuvezin (en) (chanteur et guitariste), Jenya Tkatchov alias « Raspoutine » (percussions) et Scipio (bassiste).

Concert de Yat-Kha à Francfort-sur-le-Main, Allemagne, 13 octobre 2005.

Yat-Kha maîtrise le khöömei, une technique mongole de chant diphonique permettant de tenir deux notes à la fois : Une note grave venue de la gorge et une note aiguë venue du nez.

Leurs compositions s'appuient sur la musique chamanique sibérienne en rajoutant des instruments électriques.

Ils mêlent dans l'album, musique traditionnelle touvaine, et instruments électriques (guitare basse) aux influences rock, punk-rock, heavy-metal (reprises sur l'album Re-covers, 2005, de Black Magic Women de Carlos Santana, Love Will Tear Us Apart de Joy Division, Orgasmatron de Motörhead, When the Levee Breaks des Led Zeppelin, Les Rolling Stones) ou rasta (reprise de Bob Marley) ou de variété française (Toccata de Paul Mauriat) ou russe (Песня о жирафе, « Une chanson à propos d'une girafe ») de Vladimir Vyssotski (ou Vladimir Vysotskiy).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Yat-Kha tient son nom du yatga, sorte de cythare proche du guzheng chinois ou du. Il existe également un instrument nommé en mongol altai yatga, proche de la lyre[1].

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1991: Kahnparty ;
  • 1995: Yenisei Punk ;
  • 1999: Dalai Beldiri ;
  • 2000: Aldyn Dashka ;
  • 2001: Bootleg ;
  • 2003: tuva.rock ;
  • 2005: Re-covers ;
  • 2005: Bootleg 2005 ;
  • 2010: Poets and Lighthouses.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :