Yasushi Inoue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inoue.
Yasushi Inoue

Yasushi Inoue (井上 靖, Inoue Yasushi?), 6 mai 1907 à Asahikawa - 29 janvier 1991 à Tokyo) est un écrivain japonais. Inoue a reçu de nombreux prix et été adapté plusieurs fois au cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un chirurgien militaire souvent muté, il est pendant un temps élevé par la maîtresse de son arrière-grand-père, une ancienne geisha (芸者) qu'il appelle grand-mère - alors qu'elle est étrangère à la famille Inoue. Il est un pratiquant assidu du judo (柔道) (ceinture noire).

Il écrit des poèmes dès 1929. Après des études en philosophie à Kyoto et une thèse sur Paul Valéry, il se lance dans la littérature en publiant des poèmes et nouvelles dans des magazines, puis dans le journalisme, carrière entrecoupée par le service militaire (1937-1938).

Il se fait connaître grâce à une nouvelle récompensée par le prestigieux Prix Akutagawa (芥川賞) en 1949 : Combats de taureaux (闘牛, Tōgyū). Il se met ensuite à publier un grand nombre de romans et de nouvelles dont les thèmes sont souvent historiques et minutieusement documentés, comme la Tuile de Tenpyō (天平の甍, 1957) ou le Maître de thé (本覚坊遺文, 1991).

Il est élu en 1964 à l’Académie des Arts et préside l’Association littéraire japonaise de 1969 à 1972. Il reçoit l’Ordre National du Mérite en 1976. Il sera également élu vice-président du PEN Club International en 1984.

Certaines de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. Furin kazan (風林火山, en 1953) est adapté par Hiroshi Inagaki (稲垣浩) et filmé par Akira Kurosawa (黒澤明). Asunarô (あすなろ物語) est adapté en 1955 par Akira Kurosawa et filmé par Hiromichi Horikawa. Honkakubō Ibun (Le Maître de thé, 1991) inspira Kei Kumai (熊井啓) pour son film Sen no Rikyu - honkakubō ibun (千利休 本覚坊遺文) en 1989 qui obtint un Lion d'argent au Festival du film de Venise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Note : les éditions notées en italique-gras correspondent aux éditions françaises des titres.

Bibliographie chronologique :

  • Corrida, 1946.
  • Combats de taureaux (闘牛, Tōgyū), 1947, Éditions Stock, 1997, ISBN 2234047978.
  • L'Invité à la veillée funèbre (通夜の客, Tsuya no kyaku), 1949.
  • Le Fusil de Chasse (猟銃, Ryoju), 1949, Éditions Stock, 2000, ISBN 2234052106.
  • La Marée noire (くろい潮, Kuroi ushio), 1950.
  • La Paroi de Glace (氷壁, Hyōheki), 1950, Éditions Stock, 2001, ISBN 2234053722.
  • L'Amour, la mort et les vagues (死と恋と波と, Kekkon kinenbi), 1950-1951, Éditions Picquier, 1999, ISBN 2877304140.
  • Pluie d'orage (雷雨, Raiū), 1950 à 1952, Éditions Stock, 2001, ISBN 2234053390.
  • Une voix dans la nuit (夜の声, Yoru no koe), 1952, Éditions Pof, 2000 / Le Serpent à plumes, 2001, ISBN 2842612671.
  • Au bord du lac (比良のシャクナゲ), 1952, Éditions Stock, 2001, ISBN 2234054729.
  • L'Homme des terres étrangères (異域の人,Iiki No Hito), 1953.
  • La Tuile de Tenpyō (天平の甍), 1957, Éditions Pof, 1985, ISBN 2716902011.
  • Asunarô (あすなろ物語, Asunaro monogatari), 1958, Éditions Picquier, 1999, ISBN 2877303926.
  • La Geste des Sanada (真田軍記, Sanada gu), 1958, Éditions Pof, 2000.
  • Les Chemins du désert (敦煌), 1959, Éditions Stock, 1998, ISBN 2234049288.
  • Loulan (楼蘭, Rōran), 1959, Éditions Picquier, 1999, ISBN 2877302229.
  • Le Loup Bleu (Le Roman de Gengis-Khan) (蒼き狼, Aoki Okami), 1960, Éditions Picquier, 1998, ISBN 2877301710.
  • Le Château de Yodo (淀どの日記, Yodo-Dono nikki), 1960, Éditions Picquier, 1998, ISBN 2877303608.
  • Shirobamba (しろばんば, Shirobamba), 1960 à 1962, Édition originale Éditions Denoël, 1991, ISBN 2207238849, Éditions Gallimard Folio, 1993, ISBN 2070388018.
  • Kōsaku (続・しろばんば), 1960 à 1962, Éditions Denoël, 1995, ISBN 2207242587.
  • Vent et Vagues (Le Roman de Kubilai-Khan) (風濤, Fûtô), 1963, Éditions Picquier, 1998, ISBN 2877302644.
  • La Favorite (Le Roman de Yang Kouei-fei) (楊貴妃伝, Yokihi den), 1963 à 1965, Éditions Picquier, 1998, ISBN 2877301974.
  • Rêves de Russie (おろしや国酔夢譚, Oroshia koku suimutan), 1968, Phebus, 2004, ISBN 285940984X.
  • Les Dimanches de Monsieur Ushioda (欅の木, Keyaki no ki), 1970, Éditions Stock, 2000, ISBN 2234051959.
  • Voyage au-delà de Samarkand (西域物語, Saiiki Monogatari), 1971.
  • Goshirakawa-In, 1972.
  • Histoire de ma mère (わが母の記, Waga haha no ki), 1975, Éditions Stock, 1997, ISBN 2234056713.
  • Confucius (孔子, Kōshi), 1989, Édition originale Livre de poche, 2000, ISBN 2253933376 / Stock, 2001, ASIN 2234047420.
  • Le Maître de thé (本覚坊遺文, Honkaku bō ibun), 1991, Édition originale Livre de poche, 2000, ISBN 2-253-93324-4 / Stock, 2003, ISBN 223405544X.
  • Culture et spiritualité : Lettres des quatre-saisons, avec Daisaku Ikeda, 1992, Éditions du Rocher, ISBN 2268012441

Recueils de dates diverses :

  • Le Faussaire (ある偽作家の生涯, Aru gissaka no shogai), 1951, 1955 et 1958, Édition originale Stock, 1989, ISBN 2234057302 / Livre de poche, 2002.
  • La Chasse dans les collines (斜面, Shamen), 1949 et 1951, Éditions Stock, 1999, ISBN 2234050960.

Publiés dans des recueils français :

  • Notes sur ceux qui prirent la mer en quête de la Terre Pure (補陀落渡海記), 1961, Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines tome I.
  • Un Printemps dans les provinces du Nord (北国の春), 1961, Anthologie de nouvelles japonaises tome III.
  • Kobandai (小磐梯), 1961, Cahiers du Japon, numéro spécial 1985 : La littérature dans le Japon d'après-guerre.
  • Rencontre avec le maître (extraits de portraits d'écrivains) (谷崎先生のこと), Magazine littéraire n° 216-217.

A dater :

  • Nuages garance (あかね雲), Éditions Picquier, 2001, ISBN 2877305600.

Adaptations musicales[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]