Yasuhiro Yoshiura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yasuhiro Yoshiura

吉浦・康裕

Naissance 1980
Nationalité japonaise

Yasuhiro Yoshiura (吉浦・康裕, Yoshiura Yasuhiro?) est un réalisateur japonais d'animation né en 1980 à Hokkaidō. Il est fondateur du Studio Rikka pour lequel il occupe les postes de scénariste, producteur, animateur 3D, photographe et monteur, tout en s'occupant du design et de la planification.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yasuhiro Yoshiura est né à Hokkaidō en 1980 mais grandit dans la ville de Fukuoka[1]. Au lycée, il s'intéresse au cinéma et aux jeu-vidéos dont notamment Myst, véritable révélation pour lui, qui marque le début de son intérêt pour la CG[2],[3],[4]. Après le lycée, il entre à l'institut de design de Kyūshū (九州芸術工科大学, Kyūshū Geijutsu Kōka Daigaku?, KID)[1] afin de pouvoir travailler dans le domaine de la 3D[3].

À cette époque, il découvre les travaux du Studio 4°C et décide alors de réaliser des courts-métrages d'animation incluant de la 3D[2]. Apprenant l'animation en auto-didacte, il réalise un court métrage de 2 minutes en 2000, Noisy Birth (我ハ機ナリ?), conçu entièrement seul mis à part le son[1],[2]. L'année suivante, il réalise un autre court métrage de 6 min, Kikumana (キクマナ?)[1], le premier estampillé Studio Rikka (スタジオリッカ?, litt. « studio de neige »), studio qu'il a auto-fondé. En 2002, alors qu'il est dans sa quatrième année d'université, il signe un nouveau courts métrage de 9 minutes, Mizu no Kotoba (水のコトバ?)[1], le premier en couleur et incluant de véritable dialogues.

Après avoir obtenu son diplôme en mars 2003[1], il participe à divers courts métrages d'animation en free-lance dont le générique d'ouverture de l'émission Pop Jam. Ce court métrage est sa première collaboration avec la toute jeune société Directions qui produit des artistes dans le domaine de l'art visuel. Désirant réaliser un court métrage plus long que ses précédents, Yoshiura s'inspire du format 20 minutes du Hoshi no Koe de Makoto Shinkai[2] et réalise le remarqué Pale Cocoon, sa première œuvre commercialisée, sorti en 2006. C'est ce court métrage qui le révèle notamment à l'étranger, Pale Cocoon ayant été traduit en français et allemand par l'éditeur Dybex. Après avoir déménagé de Fukuoka vers Tōkyō, il réalise de Eve no jikan (2008-2009), une série de 6 épisodes diffusés en ligne (ONA) et travaille également sur le projet Evangelion: 2.0 You Can [Not] Advance en tant que designer.

Influences[modifier | modifier le code]

Yasuhiro Yoshiura s'estime grandement influencé par la science-fiction, notamment les ouvrages de Philip K. Dick[4] et surtout celle d'Isaac Asimov dont il reconnait une grande influence sur Eve no jikan[3]. Son goût de la CG lui vient de son intérêt précoce au monde des jeux vidéo et plus particulièrement du jeu Myst, sorti en 1993, qui est pour lui une véritable révélation[2]. C'est ce jeu qui lui fait découvre la 3D et lui donna envie d'y travailler. Il ne s'est intéressé, de son propre aveu, que tardivement au monde de l'animation. Il regarde son premier anime au lycée, Neon Genesis Evangelion, sorti en 1995, et ne s'y intéressera véritablement qu'après avoir découvert les courts métrage du Studio 4 °C[2]. Il reconnait cependant être influencé et grandement apprécier le travail du réalisateur Mamoru Oshii, notamment son film Ghost in the Shell, sorti en 1995[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Studio Rikka[modifier | modifier le code]

Le Studio Rikka (スタジオリッカ?, litt. « studio début de l'été ») est un studio d'animation fondé le 3 avril 2000[réf. nécessaire] par l'auteur. Il y produit ses films d'animation.

Productions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (ja) « Profil de Yasuhiro Yoshiura sur le site officiel du Studio Rikka » (consulté le 28 février 2010)
  2. a, b, c, d, e et f (ja) « Interview de Yasuhiro Yoshiura sur le site Gigazine »,‎ 21 décembre 2009 (consulté le 28 février 2010)
  3. a, b et c (ja) « Interview de Yasuhiro Yoshiura sur le site Brosta TV »,‎ 12 juin 2008 (consulté le 28 février 2010)
  4. a, b et c (ja) « Interview de Yasuhiro Yoshiura sur le site Mycom Journal »,‎ 31 octobre 2010 (consulté le 28 février 2010)