Yaoguai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yaoguai (chinois : 妖怪 ; pinyin : yāoguài ; littéralement : « monstre bizarre »), yaomo (妖魔, yāomó, « démon ») ou yaojing (chinois : 妖精 ; pinyin : yāojīng ; littéralement : « essence démoniaque »), également appelé yōkai en japonais et yogwi en coréen, est un terme chinois qui peut être traduit par « démon » et qui désigne des démons nés de la transformation de plantes ou d'animaux et qui ont acquis leurs pouvoirs maléfiques en pratiquant le taoïsme, ce terme peut également désigner des phénomènes étranges[1].

Les mauvais sont désignés habituellement par le nom guài ou , ces deux termes signifiants démon en chinois. Le principal but des yāoguài est l'immortalité et donc la déification. D'après La Pérégrination vers l'Ouest, beaucoup cherchent à atteindre ce but par l'abduction d'un homme saint (comme Xuanzang).

Tous ne sont pas des démons comme on peut le définir en Europe, et certains ont une origine atypique. Baigu Jing par exemple, avant de devenir un démon, n'était qu'un simple squelette. Beaucoup de yāoguài sont des esprits de renards (狐狸精, húli jīng, « esprit de renard »), qui sont, d'après La Pérégrination vers l'Ouest, les animaux de compagnie des déités. Certains yāoguài sont des rois-démons (魔王, mówáng), comme Niu Mowang, et qui commandent aux autres yāoguài de classe inférieure.

Dans la mythologie chinoise, l'Enfer (Di Yu) est un endroit où se trouvent de nombreux esprits démoniaques. La plupart de ces démons sont influencés par les Râkshasa indiens, ou par les Yaksa, ce qui leur confère une similitude avec les Oni japonais.

Au Japon, la prononciation chinoise de yāoguài est yōkai, les japonais utilisent également les mots d'origine chinoise avec prononciation japonaise 妖 (あやかし, ayakashi?, lit. « démon » ou « monstre »), 魔物 (まもの, mamono?, lit. « démon ») ou encore mononoke (物の怪 (もののけ?, lit. « chose étrange » ou « créature étrange »)).

Sun Wukong, le singe héros de La Pérégrination vers l'Ouest, utilise fréquemment le terme yāoguài pour insulter ses adversaires démoniaques.

Célèbres yāoguài de la mythologie chinoise[modifier | modifier le code]

Baigu Jing (en bas à gauche).

Baigu Jing[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baigu Jing.

Báigǔ Jīng (chinois : 白骨精 ; littéralement : « Esprit os blanc »), un esprit ayant l’apparence d'un squelette.

Niu Mowang[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Niu Mowang.

Niú Mówáng (chinois : 牛魔王 ; littéralement : « Roi-démon taureau »), un démon à tête de taureau.

Bái Niangzi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Légende du serpent blanc.

Bái Niáng Zǐ (chinois : 白娘子 ; littéralement : « Madame Serpent Blanc ») est une femme à corps de serpent et tête humaine et est l'un des principaux personnage de la Légende du serpent blanc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les Chants de Chu (《楚辞》), il est dit : 南方民族的卜筮祭文。如果地上出现违反正常状态的事物,就命名为“妖”。

Voir aussi[modifier | modifier le code]