Yann Delaigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yann Delaigue

Description de l'image  Defaut.svg.
Fiche d'identité
Naissance 5 avril 1973 (41 ans)
à Vienne (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Surnom(s) Le petit Mozart
Position demi d'ouverture
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
????-1988
1988-1997
1997-2004
2004-2006
2006-2007
CS Vienne
RC Toulon
Stade toulousain
Castres olympique
RC Toulon
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
42 (69)[1]
16 (3)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1994-2005 Drapeau : France France 20 (37)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 5 mars 2010.

Yann Delaigue, né le 5 avril 1973 à Vienne (Isère), est un joueur de rugby à XV français. Il a joué en équipe de France et évoluait au poste de demi d'ouverture ou, rarement, au centre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur très doué, surnommé Le petit Mozart, il n'a pas connu avec le XV de France la carrière qui semblait s'ouvrir à lui. Il participe à deux matchs du premier tour de la coupe du monde 1995, mais il manque les deux suivants à cause de blessures.

Formé au CS Vienne comme son père, il rejoint le Rugby club toulonnais en 1988 pour y parfaire sa formation. En club, après un premier titre de champion de France avec le Rugby club toulonnais en 1992, il rejoint le Stade toulousain avec qui il remporte deux nouveaux boucliers de Brennus en 1999 et 2001 puis un titre de champion d'Europe en 2003. Il dispute son premier match en équipe de France le 19 mars 1994 à 21 ans contre l'équipe d'Écosse.

En 2004 il décide de rejoindre le Castres olympique. Sélectionné à trois reprises seulement en dix ans, il porte de nouveau le maillot de l'équipe de France en 2005 où il est le demi d'ouverture titulaire lors des cinq matchs du Tournoi des six nations. Opéré à l'épaule durant l'été[2], il dispute néanmoins ses trois derniers matchs avec les Bleus lors de la tournée d'automne. En 2006, il décide de quitter le club sud-tarnais pour revenir sur la rade et évoluer en Pro D2 au club qui l'a formé : le Rugby club toulonnais. Il est alors l'un des éléments d'un recrutement impressionnant, composé notamment de Tana Umaga, Jean-Jacques Crenca, Dan Luger, Gonzalo Quesada ou encore Rob Henderson. Cependant il n'est que remplaçant au poste de demi d'ouverture derrière Chris Rossouw et ne dispute que la moitié des matchs. Il fait partie d'un groupe de neuf joueurs exclus du groupe professionnel par le président Mourad Boudjellal avant d'être réintégré à la demande de l'entraîneur Jean-Jacques Crenca[3]. Il ne digérera pas cet épisode et ne rejouera quasiment plus pour l'équipe après cela, faisant même parvenir un certificat médical signifiant son incapacité à disputer les phases finales de Pro D2 pour le club[réf. nécessaire]. Le 25 août 2007 il joue son dernier match avec les Brussels Barbarians contre l'équipe d'Argentine lors d'une rencontre amicale de préparation à la coupe du monde à Bruxelles[réf. nécessaire]. Finalement, il arrête sa carrière à l'issue de la saison et, depuis la coupe du monde 2007, il est consultant InfoSport et Canal+.

En 2013, il crée le tournois des six stations, un tournois de rugby à VII sur neige opposant six stations de ski et se déroulant lors de la semaine de pause des Six Nations, fin février/début mars[4]. Cette compétition amicale rassemble de nombreux anciens internationaux de rugby[5] et soutient, pour sa seconde édition en 2014, la Fondation Mouvement pour les Villages d'Enfants parrainée par Marc Lièvremont[6].

Il a été marié avec la présentatrice de télévision Cécile de Ménibus, ils ont divorcé en 2011. Dans les magazines people, on le surprend en train d'embrasser sa collègue d'Infosport+, Astrid Bard. Il est le fils de Gilles Delaigue, lui aussi international, et le père de deux garçons.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de la Coupe latine en 1995
  • champion du monde en 1992 avec l'équipe de France des moins de 18 ans

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Delaigue Yann », sur www.itsrugby.fr (consulté le 24 mai 2012)
  2. « Delaigue absent 2 mois », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 17 août 2005 (consulté le 24 mai 2012)
  3. « Le président s'explique », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 11 avril 2007 (consulté le 24 mai 2012)
  4. [1]
  5. [2]
  6. [3]

Liens externes[modifier | modifier le code]