Yamato 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Yamato 1 exposé à Kōbe au Japon
Un des deux groupes MHD propulseurs, au Ship Science Museum de Tokyo

Le Yamato 1 est un démonstrateur technologique civil japonais de navire à propulsion électromagnétique (utilisant les principes de la magnétohydrodynamique) conçu à partir de 1985 et réalisé au début des années 1990. Il se déplace silencieusement jusqu'à une vitesse de 8 nœuds (15 km/h) par réaction et sans hélice, grâce à un accélérateur MHD aspirant à l'avant l'eau de mer, naturellement conductrice de l'électricité, et la rejetant à l'arrière.

Conçu par la firme japonaise Ship & Ocean Foundation (auparavant connue sous le nom de Japan Shipbuilding Industry Foundation et devenue depuis la Ocean Policy Research Foundation), les éléments-clés ont été réalisés en partenariat avec plusieurs sociétés :

Le Yamato 1 mesure 30 mètres de long pour 14 mètres de large, pèse 280 tonnes à pleine charge et peut embarquer 10 personnes. Il possède une coque plate en dessous, munie de deux propulseurs longitudinaux parallèles de chaque côté. Chacun de ces deux propulseurs intègre un groupe d'accélérateurs MHD disposés en forme de « barillet de revolver » (6 tuyères MHD de Faraday par propulseur) équipés d'électroaimants supraconducteurs refroidis par hélium liquide, chaque groupe produisant un champ magnétique de 4 teslas, et débitant un courant électrique transversal jusqu'à 2 000 ampères, l'ensemble produisant une poussée totale combinée de 16 000 newtons. Il a navigué pour la première fois dans la baie de Kōbe le 19 juin 1992, où il a atteint à cette occasion une vitesse de croisière de 6 nœuds (11 km/h) au lieu de 8, en raison d'un léger défaut (quench) de l'aimant tribord.

Malgré la conception de plusieurs prototypes de navires à propulsion MHD par Mitsubishi dans les années 1990 (conception théorique et maquettes), aucun Yamato 2 plus puissant n'a été réalisé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • MHD : La vitesse sans moteur et sans hélice, Science & Vie, n° 883, avril 1991
  • Des navires pour le troisième millénaire ?, La Recherche, n° 247, octobre 1992
  • (en) Operation of the Thruster for Superconducting Electromagnetohydrodynamic propulsion Ship "YAMATO 1"
  • (en) S. Motora, K. Imaichi, M. Nakato, S. Takesawa, An Outline of the R&D Project on Superconducting MHD Ship Propulsion in Japan, MHDS 91, Int. Symp. on Superconducting Magnetohydrodynamic Ship Propulsion, Proceedings, pp. 53-68, Japan, Oct. 1991
  • (en) M. Petrick et al., Magnetohydrodynamic Sea Water Propulsion, MHDS 91, Proceedings, Int. Symp. on Superconducting Magnetohydrodynamic Ship Propulsion, Proceedings, Paper n° 5-2, 1991
  • (en) J. Meng et al., Experimental Studies of a Superconducting Electromagnetic Thruster for a Seawater Propulsion, MHDS 91, Int. Symp. on Superconducting Magnetohydrodynamic Ship Propulsion, Paper n° 5-4, 1991
  • (en) Y. Sasakawa, S. Takezawa, K. Sugawara, Outline of R&D of the superconducting MHD ship "YAMATO-1", International Offshore and Polar Engineering Conference, Proceedings, ISSN 1098-6189, vol. 1, pp.12-19, 1993