Yahya ben Idris ben Umar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yahya.

Yahyâ ben Idrîs ben `Umar (arabe : يحي بن إدريس بن عمر), succéda à Yahyâ ben al-Qâsim comme sultan idrisside en 904 sous le nom de Yahya IV.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il doit se soumettre en 917 au gouverneur de Tahert pour les Fatimides Messala ibn Habus qui assiège Fès. Il consent à payer une contribution et à gouverner la ville au nom du calife fatimide `Ubayd Allah al-Mahdi, tandis que le reste du Maroc est gouverné par l'émir des Meknassa, Mûsâ ben`Abî al-`Afiya, cousin de Messala. Les Idrissides ne règnent plus que sur le Rif. Les deux hommes entrent en conflit.

Après la seconde expédition au Maghreb de Messala en 921, Yahya est déposé de sa charge de gouverneur de Fès et doit s'exiler à Azila. Le Kutama Rîhan reçoit de Messala le gouvernement de Fès. Plus tard, Yahya tente de gagner l'Ifriqiya, mais il est arrêté et retenu en prison pendant deux ans par ben`Abî al-`Afiya. Libéré, il part pour Mahdia où il arrive en 942-3, et il meurt dans cette ville pendant qu'Abu Yazid la tenait assiégée, vers 947.


Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]