Yahya Al-Meshad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yahya Al-Meshad (aussi transcrit Yehia El-Mashad) (né à Benha en 1932 - mort à Paris le 13 juin 1980) était un physicien nucléaire égyptien. Il fut égorgé à Paris, dans son hôtel, dans la nuit du 12 au 13 juin 1980, par le Mossad (service israélien) alors qu'il travaillait sur le réacteur nucléaire Osirak, fourni par les Français[1],[2].

Al-Meshad avait fait ses études d'ingénierie à l'Université d'Alexandrie, avant d'obtenir un doctorat en ingénierie nucléaire en URSS en 1956, pays qu'il avait rejoint pour ses études grâce à une bourse[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Guisnel, « La France, premier proliférateur nucléaire », in Histoire secrète de la Ve République, éd. La Découverte, Paris, 2006, 2007, p. 242-255 (et en part. p.  246-250
  2. Saad Qassem Hammoudy, "The sacrifices of war", Al-Ahram Weekly n°618, 2002
  3. « El-Mashad » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-08-16 on sis.gov.eg

Liens externes[modifier | modifier le code]