Yadier Molina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Yadier Molina Baseball pictogram.svg
Yadicatcher2014.jpg
Cardinals de Saint-Louis - No  4
Receveur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
3 juin 2004
Statistiques de joueur (2004-2014)
Moyenne au bâton ,284
Coups sûrs 1297
Circuits 96
Points produits 584
Équipes

Yadier Benjamin Molina (né le 13 juillet 1982 à Bayamón, Porto Rico) est un receveur étoile des Ligues majeures de baseball. Il joue depuis 2004 pour les Cardinals de Saint-Louis.

Il a remporté 6 Gants dorés, 6 Fielding Bible Awards, a reçu 6 invitations au match des étoiles et fait partie des équipes championnes des Séries mondiales de 2006 et 2011. Considéré comme l'un des meilleurs receveurs défensifs du baseball, Molina mène les joueurs actifs du baseball majeur à sa position après la saison 2014 pour l'efficacité à retirer les coureurs adverses en tentative de vol, avec un taux de succès de 44,77 %[1].

Yadier Molina est le jeune frère de Bengie Molina (né en 1974) et José Molina (né en 1975), qui sont tous deux receveurs dans les Ligues majeures de baseball.

Carrière[modifier | modifier le code]

Molina fut un choix de 4e ronde des Cardinals de Saint-Louis en 2000. Il a fait ses débuts dans les majeures en tant que receveur réserviste en 2004.

À partir de 2005, il a produit 40 points ou plus à chaque saison, dont un sommet personnel de 56 en 2008.

Saison 2005[modifier | modifier le code]

En 2005, il domine tous les receveurs du baseball majeur en retirant 64 % des coureurs adverses en tentative de vol[2]. Il mène cependant les receveurs de la Ligue nationale pour une statistique moins reluisante, les balles passées, avec 8 durant la saison.

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Molina a participé aux séries éliminatoires à ses trois premières années avec les Cards. Il n'a frappé aucun coup sûr en 3 présences au bâton face aux Red Sox de Boston lors de la Série mondiale 2004, perdue par Saint-Louis. Le receveur s'est toutefois repris en 2006, affichant des moyennes au bâton de ,308 en Série de divisions contre San Diego, puis de ,348 en Série de championnat contre New York et finalement de ,412 en Série mondiale 2006 face aux Tigers de Detroit. Les Cardinals remportent le titre mondial en 2006.

Yadier Molina est le seul receveur, avec les légendaires Johnny Bench et Yogi Berra, à avoir joué dans deux Séries mondiales avant l'âge de 25 ans[3].

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Le talent défensif de Molina est souligné en 2007 alors qu'il remporte le Fielding Bible Award du meilleur receveur défensif du baseball majeur. En 2007, Molina retire 54 % des coureurs adverses qui tentent de voler un but contre lui, le meilleur taux d'efficacité du baseball majeur cette saison-là[4].

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Excellent joueur défensif, il a remporté le Gant doré à la position de receveur en 2008 en plus d'afficher une moyenne au bâton de ,304. Il reçoit aussi son deuxième Fielding Bible Award.

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Les frères Bengie et Yadier Molina lors d'un match entre les Giants et les Cardinals en 2009.

En 2009, Yadier Molina a été voté receveur partant de l'équipe de la Ligue nationale pour le match des étoiles du 14 juillet au Busch Stadium de Saint-Louis[5],[6]. Il remporte un second Gant doré[7] et un troisième Fielding Bible Award.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Il est de nouveau le receveur partant des étoiles de la Ligue nationale au match d'étoiles 2010[8] À l'automne, il mérite un quatrième Fielding Bible Award de suite et un troisième Gant doré consécutif[9]. Pour la troisième fois de sa carrière, Molina mène cette année-là les receveurs de tout le baseball pour l'efficacité à retirer les coureurs adverses en tentative de vol alors qu'il épingle 48,5 % d'entre eux[10].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Il honore une nouvelle sélection au match des étoiles 2011 à Phoenix et frappe un double face à son ancien coéquipier Chris Perez[11], un lanceur qu'il a dirigé chez les Cards avant qu'il ne passe aux Indians.

Molina est expulsé en 10e manche d'un match à Milwaukee le 2 août. Après avoir regardé passer une troisième prise qu'il croyait être une balle, Molina s'emporte contre l'arbitre au marbre Rob Drake. Ce dernier réagit comme si Molina lui avait craché au visage[12], mais il apparaît en fait que le joueur des Cards postillonait en argumentant avec Drake. Le joueur des Cards doit être restreint par l'instructeur Jose Oquendo et est vu injuriant l'arbitre de l'abri de son équipe en retraitant vers le vestiaire. Le 4 août, il est suspendu pour cinq parties par la ligue, présente des excuses mais nie avoir craché sur l'abritre, ce qui est confirmé par la séquence vidéo[13].

La moyenne au bâton de Molina passe de ,262 en 2010 à ,305 en 2011. Il atteint de nouveaux sommets en carrière avec 145 coups sûrs, 14 circuits et 65 points produits. Il frappe pour ,333 en Série de championnat de la Ligue nationale contre Milwaukee et s'illustre particulièrement en Série mondiale 2011 avec ,333 de moyenne et 9 points produits en 7 matchs face aux Rangers du Texas. Il fait partie d'une seconde équipe des Cardinals championne de la Série mondiale.

Il gagne en 2011 son quatrième Gant doré[14].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Yadier Molina en 2008.

Avant l'ouverture de la saison 2012, Molina signe une prolongation de contrat de 5 ans pour 75 millions de dollars[15].

Son excellence en défensive lui rapporte son cinquième Gant doré et son cinquième prix Fielding Bible. Il participe au match des étoiles à la mi-saison et connaît sa meilleure année en offensive avec des sommets personnels pour la moyenne au bâton (,315), la moyenne de présence sur les buts (,373), la moyenne de puissance (,501), les circuits (22), les coups sûrs (159), les points produits (76), les points marqués (65) et les buts volés (12). En retirant 47,9 % des coureurs adverses en tentative de vol, Molina est deuxième des receveurs du baseball majeur en 2012 derrière Ryan Hanigan (48,5 %) des Reds de Cincinnati[16]. Malgré la défaite de son équipe contre les Giants de San Francisco, Molina frappe pour ,393 dans les sept matchs de la Série de championnat de la Ligue nationale. Il termine quatrième au vote désignant le joueur par excellence de la saison en Ligue nationale derrière le vainqueur Buster Posey, Ryan Braun et Andrew McCutchen[17].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, Molina porte à 5 son nombres de Gants dorés, de prix Fielding Bible et d'invitations au match d'étoiles. Il termine 3e au vote annuel désignant le joueur par excellence de la Ligue nationale[18] après une saison de 136 parties jouées où il atteint de nouveaux sommets personnels de 161 coups sûrs, 80 points produits et 68 points marqués et présente sa moyenne au bâton la plus élevée en une année (,319), la 4e meilleure de la ligue[19]. Molina claque 12 circuits. Il frappe pour ,274 en séries éliminatoires, incluant une moyenne au bâton de ,304 avec deux points produits dans les 6 matchs de la Série mondiale 2013 que les Cardinals perdent devant les Red Sox de Boston.

Saison 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, Molina est voté sur la formation partante pour le match des étoiles mais se blesse juste avant la partie et c'est Jonathan Lucroy des Brewers de Milwaukee qui débute la rencontre à sa place[20]. Molina rate 7 semaines de jeu en 2014 pour une blessure au pouce droit, qui requiert éventuellement une intervention chirurgicale[21]. Il revient en fin d'année et totalise 110 parties jouées en 2014. Il frappe pour ,282 avec 7 circuits et 38 points produits. Les Cardinals ont une fiche de 26 victoires et 27 défaites cette année-là lorsque Molina n'est pas leur receveur partant[22].

Le 12 octobre 2014, Molina récolte son 89e coup sûr en séries éliminatoires, pour dépasser son ancien coéquipier Albert Pujols et établir le nouveau record de franchise des Cardinals[23]. Dans ce même match, le second de la Série de championnat de la Ligue nationale contre San Francisco, Molina se blesse à l'oblique gauche durant un passage au bâton et quitte la rencontre[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Active Leaders & Records for Caught Stealing %, baseball-reference.com. Consulté le 13 octobre 2014.
  2. (en) 2005 Major League Baseball Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  3. (en) Cardinals' Yadier Molina carries on family's strong catching tradition, Dave George, Palm Beach Post, 20 février 2009.
  4. (en) 2007 Major League Baseball Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  5. (en) Trio of Cards heading to All-Star Game, Matthew Leach / MLB.com, 5 juillet 2009.
  6. (en) Pujols, Molina to start in St. Louis, ESPN, 6 juillet 2009.
  7. (en) Perennial stars, newcomers nab NL Gold, Doug Miller / MLB.com, 11 novembre 2009.
  8. (en) Sommaire du match des étoiles du 13 juillet 2010, baseball-reference.com.
  9. (en) Three Reds take NL Gold Glove honors, Bailey Stephens / MLB.com, 10 novembre 2010.
  10. (en) 2010 Major League Baseball Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  11. (en) Sommaire du match des étoiles 2011, baseball-reference.com.
  12. (en) Umpire Rob Drake Acts Like Yadier Molina Spit All Over Him, But Catcher Denies Discharge, Michael Hurley, Yardbarker, 3 août 2011.
  13. (en) Cardinals' Molina suspended for five games, Joey Nowak / MLB.com, 4 août 2011.
  14. (en) Nine first-time winners highlight Gold Gloves, Cash Kruth / MLB.com, 2 novembre 2011.
  15. (en) Molina opts for long-term deal with Redbirds, Jenifer Langosch / MLB.com, 1er mars 2012.
  16. (en) 2012 Major League Baseball Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  17. (en) 2012 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  18. (en) 2013 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  19. (en) 2013 National League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  20. (en) Montero named to replace Yadier at All-Star Game, Steve Gilbert / MLB.com, 11 juillet 2014.
  21. (en) What will possible loss of Yadier Molina mean to Cardinals in NLCS?, Dayn Perry, CBS Sports, 13 octobre 2014.
  22. a et b (en) Strained oblique knocks Molina out of Game 2, Corey Brock / MLB.com, 12 septembre 2014.
  23. (en) After power display, NLCS shifts to spacious AT&T, Lyle Spencer / MLB.com, 13 octobre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]