Yaël Hassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yaël Hassan

Activités Écrivain
Naissance 1952
Paris (France)
Langue d'écriture Français
Genres Roman jeunesse
Distinctions Prix Sorcières 1998
plusieurs Prix Chronos

Œuvres principales

  • Un Grand-père tombé du ciel (1997)
  • Momo, petit prince des Bleuets (1998)
  • La Promesse (1999)
  • Hé, petite ! (2003)
  • Suivez-moi-jeune-homme (2007)
  • Rue Stendhal (2011)

Yaël Hassan, née en 1952[1] à Paris, est une écrivain jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yaël Hassan est née à Paris en 1952, mais grandit en Israël, en France et en Belgique[1].

Elle s'installe à Paris avec sa famille en 1984, et dix ans plus tard, en 1994, à 42 ans, un grave accident de la route la contraint d'arrêter toute activité ; elle profite alors de ses mois de convalescence pour réaliser un de ses rêves : se lancer dans l'écriture[2].

Un grand-père tombé du ciel, publié en 1997, est son premier roman[1]. Il obtiendra plusieurs récompenses, dont le Prix Sorcières l'année suivante. Elle écrit par la suite plusieurs dizaines d'ouvrages jeunesse, couronnés de divers prix de littérature jeunesse[3],[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un Grand-père tombé du ciel, 1997
  • Momo, petit prince des Bleuets, Syros, 1998 ; et rééditions
    Histoires de Momo à suivre dans Momo des coquelicots (2010) et Des lauriers pour Momo (2012).
  • Manon et Mamina, Casterman, 1998
  • Quand Anna riait, Casterman, Dix et plus, 1999
  • La Promesse, Père Castor, Castor Poche, 1999
  • À Paris sous l'occupation, Casterman, collection Des enfants dans la guerre, 2000
  • Le professeur de musique, Casterman, 2000
  • Un jour un Jules m'@imera, Casterman, 2001
  • Ni D'Eve, ni d'avant, Syros, 2001
  • Un arbre pour Marie, Syros, 2001
  • De S@cha à M@acha, Père Castor, 2001
  • Lettres à Dolly, Casterman, 2002
  • Petit roman portable, coécrit avec Rachel Hausfater, Le Livre de Poche, 2002
  • Alex, Syros, 2002
  • Sans raison particulière, Syros, 2002
  • De l'autre côté du mur, Casterman, 2003
  • L'Ami, Casterman, 2003
  • Hé, petite !, La Martinière, collection Confessions, 2003
  • Au temps des... colonies françaises : souvenirs de Bab El-Oued, Nathan, 2004
  • Tant que la terre pleurera..., Casterman, 2004
  • Souviens-toi, Leah !, Folies d'Encre, 2004
  • Etre Juif aujourd'hui, illustré par Olivier Ranson, La Martinière, collection Hydrogène, 2004
  • La Châtaigneraie, Casterman, 2005
  • Sacré Victor !, Magnard, 2005
  • L'Ombre, coécrit avec Rachel Hausfater, Bayard jeunesse, 2005 ; rééd. Nathan poche, 2010
  • Le journal d'un enfant pendant la seconde guerre mondiale, illustré par Olivier Tallec et Nicolas Wintz, Gallimard Jeunesse, 2005
  • Défi d'enfer, Bayard Jeunesse, 2006
  • La bonne couleur, Casterman, 2006
  • Léna et la vraie vie, Seuil jeunesse, 2007
  • Dans la maison de Saralé, illustré par Nathalie Novi, Casterman, album, 2007
  • Suivez-moi-jeune-homme, Casterman, 2007
  • J'ai fui l'Allemagne nazie, Gallimard jeunesse, 2007
  • Une grand-mère, comment ça aime ?, La Martinière jeunesse, 2008
  • Noa et Rawane à l'école de la paix ; Israël et Palestine, illustré par Lionel Larchevêque, Siloé, 2008
  • Albert le toubab, Casterman, 2008
  • Cutie Boy, Casterman, Romans Grand Format, Avril 2009
  • Le Garçon qui détestait le chocolat : la Mascotte, Oscar Jeunesse, 2009
  • Momo des coquelicots, Syros, Tempo, 2010
    Suite de Momo, petit prince des bleuts (1998) ; les aventures de Momo se poursuivront dans Des lauriers pour Momo (2012).
  • Libérer Rahia, Casterman, Feeling, Février 2010
  • Rue Stendhal, illustré par Pénélope Paicheler, Casterman, 2011
  • La Dame du cinéma, Oskar, 2011
  • Aglaé et Désiré, illustré par Clotilde Perrin, Casterman, Les albums Casterman, Février 2012
  • Des lauriers pour Momo, Syros, Tempo, 2012
    Suite de Momo, petit prince des bleuts (1998) et de Momo des coquelicots (2010).
  • Sacré Hugo !, illustré par Pénélope Paicheler, Casterman Junior, Septembre 2012 ; à propos de Victor Hugo
  • Le Journal de Philol, Plon Jeunesse, 2012 ; rééd. Le Livre de Poche, Hachette, 2013
  • Mon rêve d'Amérique : Journal de Reïzel, 1914-1915, Gallimard Jeunesse, 2013
  • La Fille qui n'aimait pas les fins, coécrit avec Matthieu Radenac, Syros, Tempo, 2013

Distinctions[modifier | modifier le code]

Yaël Hassan a reçu de nombreux prix[3],[4], dont :

  • Prix Sorcières 1998, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix du Ministère de la Jeunesse et des Sports 1996, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Grand Prix des jeunes lecteurs PEEP 1998, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix de la Première Oeuvre Châlons en Champagne 1999, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix de l'Echappée libre Annecy 1999, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix des Manges Livres de Carpentras 1999, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix des Sables d'Olonne 1999, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix du Roman Jeunesse 1996 du ministère de la Jeunesse et des Sports, pour Un Grand-père tombé du ciel
  • Prix de Beaugency
  • Prix Chronos 2000 (Paris), pour Momo, petit prince des Bleuets
  • Grand Prix Triolo de Villeneuve d'Ascq 1999, pour Momo, petit prince des Bleuets
  • Livre d'Or de la ville de Valencienne 2000, pour Momo, petit prince des Bleuets
  • Prix de la Ville de Pithiviers 2000, pour Momo, petit prince des Bleuets
  • Prix Chronos 2000 (Genève), pour Manon et Mamina
  • Prix de la ville de Lagarde 2000, pour Manon et Mamina
  • Prix du magazine Julie
  • Prix Saint-Exupéry
  • Prix Tatoulu
  • Prix Goya découverte 1999, pour La Promesse
  • Prix des Lecteurs 13/16 ans de la 25 Heure du Livre 2000, pour La Promesse
  • Prix du Livre d'Histoire Senlis 1999
  • Prix Chronos France 1999
  • Prix Chronos Suisse 1998
  • Prix Chronos 2002, pour Le professeur de musique
  • Prix Chronos 2003, pour Un arbre pour Marie
  • Prix Littéraire des Lycéens et des Apprentis de la Région PACA - Roman, 2006, pour Souviens-toi, Leah !
  • Prix Chronos 2009, pour Suivez-moi-jeune-homme
  • Prix des 9-11 ans - Littérature Jeunesse Lire en Poche Gradignan 2009, pour Sacré Hugo !
  • Prix Goya découverte 2012, pour Rue Stendhal
  • Prix de l'Encre d'Or 2012 pour Rue Stendhal

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sites externes[modifier | modifier le code]