Y-wing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Y-wing
Image illustrative de l'article Y-wing
Un Y-wing en Lego.

Genre Bombardier
Type Ailes
Classe Y-wing
Constructeur Koensayr
Longueur 16 m
Armement 2 canons lasers Taim and bak IX4
2 canons à ion Armek SW-4
2 tubes lance-torpille Arakyd
Bouclier Bouclier déflecteur
Hyperpropulsion x1
Transport de troupes Aucune
Transport de vaisseaux Aucun
Équipage 1 pilote, 1 artilleur, 1 droïde astromécano
Cargaison 110 kg
Passagers Aucun
Affiliation Alliance rebelle
Nouvelle République
Pirates
Groupes indépendants

Le Y-wing est un chasseur-bombardier spatial utilisé dans le monde imaginaire de Star Wars.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Constructeur : Koensayr
  • Taille : 16 mètres
  • Equipage : 1 pilote + un astro mecano + 1 artilleur
  • Armement :
    • 2 canons lasers Taim and bak IX4
    • 2 canons a ions Armek SW-4
    • 2 tubes lance-torpille Arakyd(8 torpilles)
  • Soute : 110 kg
  • Hyperpropulsion : x1
  • Affiliation :
    • République Galactique
    • Alliance Rebelle
    • Nouvelle République
    • Fédération Galactique des Alliances Libres
    • Alliance Galactique

Son histoire[modifier | modifier le code]

Le Y-wing est plus ancien que le X-wing. Son nom complet est : chasseur-bombardier BTL-S3 Y-wing. Il constituera pendant longtemps le seul chasseur de la Rébellion avec le chasseur de tête Z-95 (l'ancêtre du X-wing). Le Y-wing est un chasseur robuste et bien armé : ses torpilles et ses canons à ions ont été très utiles à l'Alliance pour capturer des convois impériaux. Malheureusement sa médiocre maniablité et sa faible vitesse en font une cible facile pour les pilotes impériaux. Avec l'arrivée du X-wing, le Y-wing a pu prendre sa retraite bien qu'on le retrouve encore chez certains pirates. Il existe d'autre version de Y-wing, le Longprobe BLT-A4, par exemple, qui est équipé de senseurs améliorés est une version monoplace de ce vaisseau.

À l'origine les Y-wing étaient entièrement recouverts d'une carrosserie, mais les mécaniciens qui devaient les entretenir constamment en ont eu assez de retirer les panneaux et ont fini par ne plus les remettre en place d'où leur apparence actuelle.