Xingyi quan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Xingyi quan ou xing yi quan ou boxe xingyi ou hsing i ch'uan (形意拳, pinyin: xíng yì quán, Wade-Giles: hsing i ch'üan) est un art martial chinois interne inspiré par la philosophie taoïste.

Les caractères chinois se traduisent par « poing de la forme/intention » (souvent traduit « poing de la forme et de l'intention »)

  • xing : forme | corps, silhouette | paraître | comparer
  • yi : sens | intention, désir
  • quan : poing, boxe

Les Branches[modifier | modifier le code]

Le xingyi quan se divise en trois grandes branches régionales : le Xingyi quan du Shanxi, dit orthodoxe, le xingyi quan du Henan ou xingyi liuhe quan (形意六和拳 boxe du cœur des six harmonies) et le xingyi quan du Hebei. À cela s'ajoute des formes claniques parfois rattachées aux courants majeurs mais qui s'en différencient subtilement. Les études les plus sérieuses font remonter la création initiale du xingyi quan à Ji Jike (Ji Longfeng), même si la paternité mythologique du style est attribuée à Yue Fei, un général connu dans l'histoire chinoise ayant vécu sous la dynastie Song (XIIe siècle). Certains rattachent le style à une excroissance de Shaolin, en raison d'une méthode appelée xingyi ba et qui aurait été pratiquée au sein de la partie interne de Shaolin (Shaolin nei pai).

Le xingyi quan se caractérise par des mouvements explosifs percutants liés à des déplacements linéaires ou en zigzag (esquive).

Quelques Grands Maîtres de xingyi quan[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]