Xian d'Aba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aba et Ngaba (homonymie).
Ābà Xiàn
阿坝县
Localisation du xian d'Aba (en rose) dans la préfecture d'Aba (en jaune)
Localisation du xian d'Aba (en rose) dans la préfecture d'Aba (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Sichuan
Préfecture Aba
Statut administratif Xian
Code postal 624600[1]
Démographie
Population 58 505 hab. (1999)
Géographie
Coordonnées 32° 54′ N 101° 42′ E / 32.9, 101.7 ()32° 54′ Nord 101° 42′ Est / 32.9, 101.7 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Ābà Xiàn

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Ābà Xiàn

Le xian d'Aba (ou Ngawa ou Ngaba) (阿坝县 ; pinyin : Ābà Xiàn) est un district administratif de la province du Sichuan en Chine. Il est placé sous la juridiction de la préfecture autonome tibétaine et qiang d'Aba.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 58 505 habitants en 1999[2].

Conflit[modifier | modifier le code]

Au moins 11 Tibétains ont été arrêtés après la mort d'un moine qui s'est immmolé par le feu en signe de protestation contre les politiques gouvernementales. Ils risquent la torture et d'autres mauvais traitements. Le 16 mars 2011, un moine de 20 ans tibétain appelé Rigzen Phuntsog, s'est immmolé sur un marché de Ngaba en signe de protestation contre la politique répressive du gouvernement chinois au Tibet. Il est décédé à l'hôpital au début de la matinée du 17 mars. Après l'auto-immolation de Phuntsok, des centaines de moines du même monastère, le monastère de Kirti, et d'autres résidents locaux ont organisé une autre manifestation. Plusieurs d'entre eux ont été brièvement détenus et de nombreux autres ont depuis été placé en détention[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Sichuan, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in China County & City Population 1999, Harvard China Historical GIS
  3. (en) Kalsang Rinchen, Monk who set ablaze self dead, 7 Kirti monks released, several still held, Phayul.com, 17 mars 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Amdo - Volume 2. The Gansu and Sichuan Parts of Amdo, White Lotus Press, Bangkok 2001.
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, ISBN 0-14-019615-3

Liens externes[modifier | modifier le code]