Xi'an

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Xi'an (homonymie) et Chang'an (homonymie).
Xi'an
Chang'an
En partant du haut : mausolée de l'empereur Qin, Grande pagode de l'oie sauvage, Tour du tambour, Tour de la cloche, remparts et paradis Tang.
En partant du haut : mausolée de l'empereur Qin, Grande pagode de l'oie sauvage, Tour du tambour, Tour de la cloche, remparts et paradis Tang.
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Shaanxi
Statut administratif Ville sous-provinciale
Maire Chen Baogen
Code postal Ville : 710000[1]
Code aéroport XIY
Indicatif 029[1]
Démographie
Population 8 467 837 hab. (2010)
Densité 848 hab./km2
Population de l'agglomération 6 501 189 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 34° 15′ N 108° 57′ E / 34.25, 108.9534° 15′ Nord 108° 57′ Est / 34.25, 108.95  
Superficie 998 300 ha = 9 983 km2
Températures
moyennes
Ville de Xi'an :
mois le plus froid +1 °C
mois le plus chaud +28 °C
annuelles +14 °C
Pluviométrie 574 mm
Divers
PIB total 127 milliards de yuans (2005)
PIB par habitant 16 180 yuans (2005)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Xi'an

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Xi'an
Liens
Site web www.xa.gov.cn

Xi'an (chinois : 西 ; pinyin : Xī'ān ; littéralement : « paix de l'Ouest »), nommé alors Chang'an, est la capitale de la province du Shaanxi en Chine. Elle a le statut de ville sous-provinciale. Cette ville, qui a une histoire de plus de 3100 ans, était l'ancienne capitale de la Chine. L'actuelle Xian se classe dans les dix plus grandes villes chinoises. On compte plus de huit millions d'habitants enregistrés.

Prononciation : « Xi'an » se prononce en deux syllabes, approximativement comme « shi-an ».

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Localisation de Xi'an

Xi'an s'élève à 412 mètres au-dessus du niveau de la mer, et la ville elle-même couvre 861 km2.

Le climat est de type subtropical humide (Köppen: Cwa)[2], qui se caractérise par des étés chauds et humides et des hivers frais. Les températures moyennes vont d'environ -4 °C pour le mois le plus froid à +32 °C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne annuelle de +13 2 °C; la pluviométrie y est de 573 mm par an[3],[4].

La région est donc relativement sèche: depuis 2001, un canal de 86 kilomètres lui apporte annuellement 428 millions de m³ d'eau en provenance du Fleuve jaune [5].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population résidente de la préfecture était, en 2010, d'après le recensement officiel[6] de 8 467 837 habitants, et celle de la ville de Xi'an de 6 501 189 habitants.

On y parle le dialecte de Xi'an du mandarin zhongyuan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois nommé Hao (鎬) ou Zongzhou (宗周), pendant la dynastie Zhou, elle fut la capitale de la Chine pour la période des Zhou occidentaux. À la suite de la folie du roi Zhou Youwang, la ville fut incendiée et pillée par les barbares Rong.

Xi'an est l'extrémité est de la route de la soie considérée comme ayant été « ouverte » par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av. J.-C. C'était l'une des Quatre Grandes Capitales Anciennes car ce fut la capitale de la Dynastie Qin (221-210 av. J.-C.), des Han (202 av. J.-C. - 220), alors connue sous le nom de Chang'an, et des Tang (618-907). Sous cette dernière dynastie, c'est l'une des plus grandes villes du monde. En 763, les cavaliers de Trisong Detsen (740-797), roi du Tibet, envahissent Xi'an. L'empereur chinois Daizong de la dynastie Tang s'étant enfui, les Tibétains nommèrent un nouvel empereur.

À Xi'an se trouve une stèle de pierre qui prouve la présence de chrétiens nestoriens en Chine dès le VIIe siècle, probablement venus de Perse par la route de la soie.

À la suite du traité de paix sino-tibétain de 822, une stèle connue sous le nom de « Tablette de pierre de l’Unité du long Terme » fut érigée devant la porte principale du Temple de Jokhang à Lhassa et dont il existerait 2 autres copies, l'une à Xi'an (Chang'an) à la porte de l'empereur, et l'autre à la frontière tibéto-chinoise[7]. Y sont inscrits les termes du traité d'alliance.

Cette ville possède une communauté musulmane dont la présence remonte aux commerçants arabes ou persans venus par la Route de la Soie au Moyen Âge. Elle possède une étonnante mosquée de style chinois très ancienne.

Le célèbre moine Xuanzang y traduisit de 645 à sa mort en 664 les textes sacrés bouddhiques qu'il avait rapporté de son voyage en Inde, commencé en 629.

La cité a plus de 3000 ans d'histoire et elle possède encore son enceinte fortifiée très visible par photo satellite[8].

C'est l'endroit où se déroule l'incident, puis est signé l'Accord de Xi'an en 1936: il met en place une trêve entre le Parti communiste chinois et le Kuomintang, et permet aux deux camps de se consacrer à la guerre contre le Japon.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Dans la ville elle-même, plusieurs bâtiments datent de la dynastie Tang : la grande pagode de l'oie sauvage, la petite pagode de l'oie sauvage, la forêt de stèles (un musée de calligraphie) et la grande mosquée. Les remparts de Xi'an datent de la dynastie Ming, tout comme la tour de la cloche et la tour du tambour. Le musée de l'histoire du Shaanxi rassemble des pièces de collection de toutes les dynasties chinoises.

Dans les environs, le site le plus extraordinaire à visiter est le mausolée de l'empereur Qin, célèbre pour son armée enterrée composée de 6 000 guerriers et chevaux en terre cuite de grandeur nature ; vieille de 2 000 ans, elle ne fut découverte qu'en 1974 par des paysans alors qu'ils construisaient un puits. En revanche, sa tombe, située à environ 1,5 km à l'ouest, et recouverte d'un tumulus, n'a pas encore été fouillée par les archéologues, et n'est pas ouverte aux visiteurs.

Les mausolées des empereurs des Han occidentaux et des Tang se trouvent également dans les environs, mais peu d'entre eux sont fouillés jusqu'à nos jours faute de techniques de protection de ces immenses richesses culturelles enterrées. Les sites sont néanmoins devenus des curiosités touristiques telles que le mausolée de Qianling (qui contient la tombe de Wu Zetian) et ceux de Jingdi et Wudi de la dynastie Han.

À environ 120 km à l'ouest de Xi'an se trouve le temple Famen qui comporte deux parties. L'une date de la dynastie Zhou du Nord et l'autre, très moderne, est un nouveau complexe achevé en mai 2009, surmonté d'une pagode de 148 m de haut.

Le temple Guangren (广仁寺) est un temple lamaïque (bouddhisme du Tibet et Mongolie).

Transports[modifier | modifier le code]

Xi'an possède une desserte aérienne internationale via l'Aéroport international Xi'an-Xianyang, situé à environ 25 km au Nord-Ouest du centre ville. L'aéroport est desservi par les principales compagnies aériennes chinoises et quelques compagnies asiatiques.

Au niveau des liaison ferroviaires, la ville comporte deux gares:

Il est possible de se déplacer dans la ville via les nombreuses lignes de bus, des taxis ou de tuk-tuk.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Xi'an est jumelée avec

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville sous-provinciale de Xi'an exerce sa juridiction sur treize subdivisions - neuf districts et quatre xian :

  • le district de Lianhu - 莲湖区 Liánhú Qū ;
  • le district de Xincheng - 新城区 Xīnchéng Qū ;
  • le district de Beilin - 碑林区 Bēilín Qū ;
  • le district de Baqiao - 灞桥区 Bàqiáo Qū ;
  • le district de Weiyang - 未央区 Wèiyāng Qū ;
  • le district de Yanta - 雁塔区 Yàntǎ Qū ;
  • le district de Yanliang - 阎良区 Yánliáng Qū ;
  • le district de Lintong - 临潼区 Líntóng Qū ;
  • le district de Chang'an - 长安区 Cháng'ān Qū ;
  • le xian de Lantian - 蓝田县 Lántián Xiàn ;
  • le xian de Zhouzhi - 周至县 Zhōuzhì Xiàn ;
  • le xian de Hu - 户县 Hù Xiàn ;
  • le xian de Gaoling - 高陵县 Gāolíng Xiàn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]