Xenu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un détracteur de la scientologie déguisé en Xenu

Xenu (ou Xemu[1]) serait, d'après l'écrivain de science-fiction et fondateur de la scientologie L. Ron Hubbard, le dictateur d'une « Fédération galactique » qui, il y a 75 millions d'années, aurait apporté, avec l'aide de psychiatres extraterrestres, 13 500 milliards d'extraterrestres sur Terre dans des vaisseaux spatiaux ressemblant à des DC-8, les aurait jetés dans des volcans et les aurait fait exploser avec des bombes à hydrogène[2]. Selon cette thèse, telle qu'elle existerait plus ou moins secrètement en scientologie, l'essence de ces extraterrestres serait restée sur Terre et serait agglomérée autour des êtres humains comme des engrammes, leur causant des problèmes spirituels. Cette histoire est fréquemment utilisée par les détracteurs de la scientologie dans le but de démontrer l'inanité des fondements de leurs pratiques.

L'existence de la thèse Xenu serait tenue secrète aux scientologues jusqu'à ce qu'ils atteignent le niveau (en)Operating Thetan III[3],[4].

L'histoire de Xenu[modifier | modifier le code]

L'histoire de Xenu a été décrite de manière plus détaillée dans Révolte dans les Étoiles (Revolt in the Stars), le script d'un film jamais tourné écrit par L. Ron Hubbard à la fin des années 1970.

Certains scientologues, à la suite de Ron Hubbard, croient qu'il y a 75 millions d'années, Xenu était le dictateur d'une Confédération Galactique constituée de 26 étoiles et 76 planètes, dont la Terre, alors appelée Teegeeack. Les planètes étaient surpeuplées, chacune ayant une population moyenne de 178 milliards d'individus. La civilisation de la Confédération Galactique était comparable à la nôtre, des extraterrestres s'y promenant « avec des habits qui ressemblaient étonnamment aux habits qu'ils portent maintenant », utilisant des automobiles, trains et des bateaux ayant exactement la même apparence que ceux des années 1950, 1960 sur Terre.

Image d'un volcan similaire à celui utilisé en couverture du livre sur la Dianétique, évocateur de l'histoire de Xenu

Xenu, sur le point de perdre le pouvoir, décida d'éliminer l'excès de population. Avec l'aide de « renégats », il vainquit la population et les « Officiers Loyaux », une force du bien qui s'opposait à Xenu. Ensuite, à l'aide de psychiatres, il appela des millions de ses citoyens, les paralysa avec des injections d'alcool et de glycol, sous le prétexte qu'ils étaient appelés pour des inspections de « l'impôt sur les revenus ». La population kidnappée fut chargée dans des vaisseaux spatiaux pour être transportée vers le site d'extermination, la planète Teegeeack (Terre). Les vaisseaux spatiaux étaient identiques aux Douglas DC-8, à l'exception des moteurs.

Lorsqu'ils arrivent sur Teegeeack/Terre, les citoyens paralysés furent jetés dans des volcans partout sur la planète. Des bombes à hydrogène furent ensuite déposées dans les volcans et explosèrent. Seuls les corps physiques de quelques extraterrestres survécurent.

« Simultanément, les charges explosèrent. Les explosions s'élevèrent des cratères des Loa, Vésuve, Shasta, Washington, Fukiyama, Etna et beaucoup, beaucoup d'autres. Des nuages en forme de champignon s'élevèrent, parcourus de flashs de flammes, de déchets et de fission. De grands vents parcoururent tumultueusement la surface de la Terre, répandant la destruction. Plein de débris et d'un jaune malade, les nuages atomiques suivaient de près les vents. Leurs bords en forme d'arc avançaient inexorablement sur les forêts, les villes, les humains, ils apportaient la mort et les radiations. Un gratte-ciel, haut et droit comme une flèche, se plia pour former un point d'interrogation, avant de s'abattre sur la ville pleine de hurlements... »

— L. Ron Hubbard, Révolte dans les Étoiles

Les âmes sans corps des victimes, qu'Hubbard appelait thetans, furent projetées par l'explosion et capturées par les forces de Xenu à l'aide d'un « ruban électronique » puis aspirées dans des « zones de vide » autour du monde. Les centaines de millions de thetans ainsi capturés furent emmenés dans une sorte de cinéma où on les contraint de regarder une « colossale image tridimensionnelle animée » pendant trente-six jours. Cela implanta ce qu'Hubbard appelle « diverses données trompeuses » (appelées collectivement implant R6) dans la mémoire des thetans. Ces données « avaient quelque chose à voir avec Dieu, les démons, les space opera, etc. » et les croyances de toutes les religions du monde. Hubbard attribuait par exemple l'image de la Crucifixion du Christ à cet implant de Xenu ainsi que les décorations intérieures de « tous les théâtres modernes ».

Les deux « stations d'implants » citées par Hubbard seraient localisées sur Hawaii et Las Palmas.

En plus d'implanter de nouvelles croyances dans les thetans, les images les privèrent d'une identité personnelle. Quand les thetans quittèrent les cinémas, ils commencèrent à se rassembler en groupes de quelques milliers, car ils avaient perdu la capacité de se distinguer les uns des autres. Chaque groupe de thetans est donc rassemblé dans l'un des quelques corps restants qui survécurent à l'explosion. Ils devinrent ce que l'on connaît en tant que « corps thetan », qui s'accrocheraient à tout le monde... sauf aux scientologues ayant suivi les étapes nécessaires pour s'en débarrasser.

Les Officiers Loyaux réussirent finalement à vaincre Xenu et à l'enfermer dans une montagne, où il est emprisonné pour l'éternité par un champ de force alimenté par une pile éternelle. Certains pensent que Xenu se trouve sur Terre, dans les Pyrénées, mais Hubbard ne parle que « d'une des planètes » (de la Confédération Galactique). Il dit toutefois que les Pyrénées sont le site de la dernière « station de rapport martienne » en activité. Teegeeack / la Terre a été complètement abandonnée par la Confédération Galactique et est maintenant une « planète prison », bien qu'elle ait été souvent visitée par des « forces d'invasions » extraterrestres depuis cette époque.

Les volcans de Xenu[modifier | modifier le code]

Hubbard cite certains des volcans dans lesquels le génocide perpétré par Xenu se serait déroulé, en plus de la position des deux stations d'implants (sur Hawaii et Las Palmas). Dans Révolte dans les Étoiles, le nom des volcans est légèrement différent de ceux enseignés aux scientologues atteignant le niveau OT III. Par exemple, le Mont Etna et le Vésuve sont cités dans le script, mais pas dans l'OT III. Les volcans que Xenu aurait fait exploser seraient[5] :

Il est notable que bon nombre de ces volcans n'existaient pas il y a 75 millions d'années. Les îles Hawaïï, les Canaries, la Chaîne des Cascades, entre autres, sont beaucoup plus récentes.

Place dans la scientologie[modifier | modifier le code]

L'un des objectifs des scientologues consisterait à se débarrasser de ces âmes qui seraient supposées vivre à l'intérieur d'eux et responsables d'Engrammes ou de « comportements aberrants ».

Initialement dévoilé par le Los Angeles Times, le mythe de Xenu ne serait exposé aux adhérents qu'à partir du niveau avancée appelé OT III[6].

Son existence n'est pas cautionnée par tous les scientologues, bien que des actions en justice auraient été prises par l'Église de scientologie contre des gens qui ont diffusé sur internet des documents sous copyright leur appartenant dans lesquels l'histoire de Xenu serait racontée[7].

Controverse[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, d'après un magazine people, Tom Cruise, adepte de la scientologie, se serait fait construire un bunker de 10 millions de dollars pour se protéger contre une éventuelle attaque extra-terrestre de la Terre menée par Xenu. L'information a été démentie par ses proches[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les graphies différentes viendraient du fait que les textes d'origine ont été écrits à la main par Ron Hubbard et que son écriture pouvait être difficilement lisible (Margery Wakefield - The Road to Xenu)
  2. Roland Rashleigh-Berry, « QUI EST XENU? », sur xenu.net (consulté le 15 février 2011)
  3. « It is not a story, it is an auditing level. I'm not explaining it to you, and I could not explain it to you. You don't have a hope of understanding it ». Mike Rinder, responsable du bureau des affaires spéciales de la Scientologie dans une interview à Rolling Stone le 23 février 2006
  4. Peter Forde, « A Scientific scrutiny of OT III », sur spaink.net (consulté le 15 février 2011)
  5. Margery Wakefield, « OT III Course, summary and comments extraits de Margery Wakefield The Road to Xenu, chapitre 13 », sur cs.cmu.edu
  6. (en) Joel Sappel et Robert Welkos, Defining the Theology, dans The Scientology Story, Los Angeles Times, 24 juin 1990
  7. Church of Scientology protects secrets on the Internet CNN.com
  8. Tom Cruise se construit un bunker pour se protéger d'une éventuelle attaque extra-terrestre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]