Xavier Accart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Accart.

Xavier Accart, né en 1971, est un historien des idées, spécialiste de René Guénon auquel il a consacré sa thèse. Son champ de recherche se situe à la croisée de l'histoire de la spiritualité, de l'anthropologie religieuse et de la création littéraire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, il a passé son doctorat à la section des Sciences religieuses de l'École pratique des hautes études[1]. Il le publie sous le titre Guénon ou le renversement des clartés : influence d'un métaphysicien sur la vie littéraire et intellectuelle française, 1920-1970 (Paris, Édidit, 2005). Chez le même éditeur, il a dirigé, avec la collaboration de Daniel Lançon et de Thierry Zarcone, L'Ermite de Duqqi : René Guénon en marge des milieux francophones égyptiens (Milan, Arché, 2001)[1]. Il a collaboré à diverses revues comme « Les Dossiers H » (L'Âge d'homme), Politica Hermetica. Et ensuite au Dictionnaire des orientalistes de langue française (Karthala, 2008). Il a consacré des articles scientifiques à Louis Massignon, Henry Corbin, Émile Dermenghem, mais aussi à des romanciers comme Henri Bosco, Ernst Jünger.

Après avoir enseigné dans une université indienne, il est journaliste professionnel. Il a collaboré au Religioscope, Le Point, La Croix, Prier, il anime Les Essentiels, les cahiers spirituels de l'hebdomadaire La Vie. Il a publié en 2009 aux Presses de la Renaissance un ouvrage grand public sur le langage liturgique : Comprendre et vivre la liturgie.

Il est le petit-fils de Jean Accart.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir notice biographique aux Éditions du Cerf