Xanthippe (femme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Xanthippe.

Xanthippe

Description de cette image, également commentée ci-après

Xanthippe vidant le pot de chambre sur la tête de Socrate. Emblemata d'Otto van Veen, 1607.

Xanthippe (grec : Ξανθίππη) était l’épouse du philosophe grec Socrate, dont le caractère acariâtre était reconnu à Athènes ; Xénophon fait dire à Socrate qu'il l’avait épousée pour s’exercer à la supporter[1]. Platon atteste cependant le désespoir de Xanthippe le jour où Socrate dut boire la ciguë dans le Phédon[2].

Idoménée de Lampsaque, qui avait dépeint Socrate comme un rhéteur redoutable [3], accuse clairement son disciple Eschine de Sphettos d’avoir publié sous son nom les propres ouvrages de Socrate que possédait Xanthippe[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Xanthippe est la mère des trois fils de Socrate : Lamproclès, Sophronisque, et Ménexène. Elle était beaucoup plus jeune que le philosophe, probablement de quarante ans. [réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Banquet de Xénophon (II, 10-11)
  2. 116a
  3. Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 19, 20)
  4. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] (XIII, 93)


Liens externes[modifier | modifier le code]