XXY (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XXY (film)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film. La branche du X est arrachée pour former un Y, à l'image d'Alex qui doit perdre une partie de soi

Titre original XXY
Réalisation Lucía Puenzo
Pays d’origine Drapeau de l’Argentine Argentine
Sortie 2007
Durée 1h30

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

XXY est le titre d'un film argentin produit avec la contribution économique de la France et l'Espagne, réalisé par Lucía Puenzo en 2007.

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour son premier long métrage, la réalisatrice Lucía Puenzo choisit le thème de l’intersexuation, la recherche de l’identité sexuelle, mais aussi et surtout de soi-même. Se présentant comme une réflexion sur la différence et le regard des autres, XXY ne cesse de jouer sur les parallèles et les oppositions qui existent entre le devenir de ces deux familles. Elle, Alex, jeune intersexe et lui, Alvaro qui doute en raison de son homosexualité. Chacun d’eux cherche à couper les ponts avec l’enfance et à choisir ce qu’il doit devenir. Cette quête, ils l’effectuent ensemble, se complétant dans leurs différences et cherchant l’un dans l’autre à repousser ce choix inéluctable.

Les couleurs froides omniprésentes accentuant ce contraste entre amour et oppression du milieu, ces adultes qui semblent étrangers au ressentiment de leurs enfants... tout tend à rendre le sujet intemporel voire universel. En effet, au-delà de l’intersexuation, XXY est le film de la recherche de ses sentiments et de son identité au moment de l’adolescence.

Titre[modifier | modifier le code]

XXY est à la fois un nom de code et un code génétique. Un titre à la fois énigmatique donc, et parfaitement parlant puisque paradoxalement le sujet qui sera abordé ici nous apparaît tout de suite comme évident. Jouant donc sur les chromosomes sexuels, ces trois lettres symbolisent clairement l'anomalie et la différence, le fait d'avoir quelque chose en trop ou en moins. On remarquera également sur l'affiche la manière dont une branche du X a été arrachée pour former un Y, tout comme la société voudrait enlever une partie d'Alex.

L'utilisation comme titre de film du code XXY, caractéristique du syndrome de Klinefelter, pour un sujet sur l'intersexuation est tout à fait erronée, voire malveillante pour les porteurs du syndrome : en effet, ce sont sans aucune contestation possible des sujets de sexe mâle, dont le seul réel problème est une stérilité quasi totale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

L'équipe de XXY lors de la 46e Semaine Internationale de la Critique à Cannes en 2007 pour la première mondiale

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française selon le carton de doublage français.

Informations annexes[modifier | modifier le code]

XXY a été présenté en avant-première mondiale lors du premier jour de la Semaine de la critique à Cannes en 2007.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]