XIII (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir XIII.
XIII
image

Éditeur Ubisoft

Mac OS :
Feral Interactive

Développeur Ubisoft Paris
Concepteur Julien Barès
Jean Zappavigna
Nathalie Provost
Élisabeth Pellen

Date de sortie PlayStation 2 :

AN 19 novembre 2003[1]
FR 27 novembre 2003[2]
JAP 5 août 2003[2]
Xbox :
AN 24 novembre 2003[3]
FR 27 novembre 2003[4]
JAP 5 août 2003[4]
PC :
AN 18 novembre 2003[5]
FR 27 novembre 2003[6]
GameCube :
AN 25 novembre 2003[7]
FR 27 novembre 2003[8]

Genre Tir subjectif
Mode de jeu Solo et multijoueur
Plate-forme PC (Windows, Mac OS), PlayStation 2, Xbox, GameCube
Média CD-ROM, DVD-ROM, Disque optique Nintendo
Langue Anglais
Français
Allemand
Espagnol
Italien
Contrôle Consoles de salon :

Manette
PC :
Clavier et souris


Évaluation
  • PEGI : 16 ans et plus
  • ESRB : M (Mature)
  • OFLC : MA 15+ (Mature Accompanied)
Moteur UnrealEngine 2.0

XIII est un jeu vidéo de tir subjectif développé par Ubisoft et sorti en 2003 sur PC, PlayStation 2, GameCube, Xbox. Il s'agit du premier jeu de tir subjectif utilisant des graphismes en cel-shading.

Scénario[modifier | modifier le code]

XIII reprend librement le scénario de la la bande dessinée éponyme de Jean Van Hamme et William Vance. Il suit la trame des cinq premiers volumes et s'achève sur le même cliffhanger que celui de Rouge Total.

Situation initiale[modifier | modifier le code]

Années 90, le président des États-Unis, William Sheridan est assassiné par un sniper dans les mêmes circonstances que John Fitzgerald Kennedy. Le colonel Amos et le général Carrington sont chargés de l'enquête alors que le sénateur Walter Sheridan, frère du président défunt, promet de reprendre l'œuvre de son frère et que la Mangouste, mystérieux tueur à gages, a quitté le lieu de l'assassinat.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un homme amnésique, blessé par balle, avec le chiffre romain XIII au-dessus de la clavicule, se réveille sur la plage de Brighton Beach, New York. Il est recueilli par une sauveteuse qui l'emmène au poste de secours alors qu'un mystérieux hélicoptère survole les lieux. "XIII" a un flashback. Il est sur un bateau. Une voix le guide alors qu'il tente de s'enfuir. Des hommes armés s'en prennent à lui et lui tirent dessus alors qu'il saute du bateau. À son réveil, la sauveteuse appelle les secours et essaie de vérifier l'amnésie de l'homme. Elle lui donne une clef de la Winslow Bank trouvée dans sa poche pour qu'il se souvienne de quelque chose, sans résultat. À cet instant, une fusillade éclate et la jeune femme est tuée. XIII doit alors se défendre et s'enfuir. La quête de son identité passera par la Winslow Bank.

Arrivé à la Winslow Bank, XIII, que l'on appelle Steve Rowland, demande à accéder à son coffre. Il y trouve un porte-document et une bombe qu'il vient d'amorcer. Suite à un flashback, il comprend que le porte-document contient une liste de personnes associées à un numéro de I à XX et qu'il a lui même mis en place le piège pour protéger la liste avec l'aide d'une jeune femme. Échappant à l'explosion, XIII doit s'enfuir alors que la Winslow Bank est prise d'assaut par des tueurs à sa recherche. Une fois sorti par un escalier de secours, XIII est arrêté par le colonel Amos et le FBI.

Emmené au QG du FBI, XIII est accusé par le colonel Amos, preuves photographiques à l'appui, d'être l'assassin du président Sheridan. À ce moment, le bâtiment fédéral est lui aussi pris d'assaut et XIII est laissé menotté à une chaise dans un bureau. C'est là qu'apparaît la jeune femme du flashback, le major Jones, qui se présente comme son ancienne coéquipière et qui l'aide à s'enfuir.

Le major Jones lui apprend qu'il était en mission spéciale sous les ordres du général Carrington lorsqu'il a disparu et que s'il veut découvrir son identité, ils doivent délivrer le général Carrington, retenu prisonnier à Emerald Base, attaquée par des sections spéciales : les S.P.A.D.S., dirigés par le colonel McCall. Une fois le général trouvé, celui-ci demande à XIII de l'aider à rejoindre Kim Rowland, épouse de Steve Rowland dont XIII a en réalité usurpé les traits pour une opération spéciale grâce à des opérations de chirurgie esthétique. Steve Rowland, le numéro XIII, faisait partie d'une conspiration de vingt personnes contre le président Sheridan. C'est lui qui a effectivement abattu le président mais il a été trahi par la conspiration et assassiné par un tueur à gages, la Mangouste. Sa femme, Kim, elle aussi membre de la conspiration (XVII), cherche alors à se venger et a l'idée, avec le général Carrington, de recruter un agent et de transformer son visage. Mais, alors qu'il la retrouve dans un chalet, Kim s'enfuit et XIII est capturé.

Il se réveille dans le centre de détention psychiatrique de Plain Rock duquel il doit s'échapper. Il découvre que le docteur Johansson, directeur de l'asile pénitentiaire, est un membre de la conspiration et qu'il porte le numéro XX en tatouage. Après une course-poursuite dans le désert, XIII parvient à rejoindre le major Jones qui l'évacue par avion.

Ils décident alors de s'infiltrer dans le camp des S.P.A.D.S. au Costa Verde. XIII y découvre, à la suite d'un flashback qu'il a été recruté parce qu'il était le capitaine rival de Rowland dans les S.P.A.D.S. : Jason Fly. Il espionne alors une conversation entre des membres de la conspiration qui révèlent comment ils souhaitent prendre militairement le contrôle des États-Unis. XIII pose alors une bombe dans le dépôt de munitions du camp S.P.A.D.S. et tue le colonel McCall qui porte le numéro XI. Il s'enfuit du camp en s'infiltrant dans le sous-marin de l'amiral Franklin Edelbright, membre de la conspiration portant le numéro VII, qu'il tue lorsque celui-ci s'interpose à sa fuite par un tube de lancement de torpilles. XIII parvient à fuir du port où le sous-marin s'est amarré avec l'aide du major Jones et est capturé par le colonel Amos, qui n'est pas au courant de sa véritable identité.

Le général Carrington lui explique alors la situation et, ensemble, ils élaborent un plan pour stopper la conspiration. Ils doivent tout d'abord récupérer la liste des conspirateurs que Jasper Winslow, directeur de la Winslow Bank, doit apparemment transférer au Costa Verde, selon les information obtenues par XIII. Une opération du FBI est montée pour récupérer la liste. XIII parvient à la récupérer et tue deux autres membres de la conspiration : Jasper Winslow (IX) et le sénateur Clayton Willard (V). Il découvre que les S.P.A.D.S. sont infiltrés dans les bases militaires sensibles du pays et qu'ils en prendront le contrôle lors d'un exercice militaire de grande ampleur simulant un état de guerre : l'opération « Rouge Total ».

XIII doit alors découvrir qui est le numéro I, l'instigateur de la conspiration. Les survivants des vingts se retrouvent au Sanctuaire, quartier général des conspirateurs : l'abbaye St-Grégoire située sur les côtes du New Jersey. XIII y découvre que le point névralgique du complot sera la base secrète SSH1, dont les S.P.A.D.S. veulent faire exploser les silos nucléaires. Il s'enfuit du Sanctuaire mais doit se défaire des membres de la conspiration. Seuls les numéros I, II et III s'en tirent.

XIII s'infiltre dans la base SSH1, le jour de l'opération « Rouge Total », grâce à l'aide du sénateur Walter Sheridan, frère du président disparu, qui brigue la présidence des États-Unis. Mais l'opération démarre et Sheridan est pris en otage. Lui seul pourtant peut permettre à XIII d'accéder aux silos car il possède les codes d'accès. XIII doit se débarrasser du général Standwell, numéro III de la conspiration. Il parvient à stopper l'explosion mais se retrouve pris dans une fusillade avec la Mangouste alors qu'il quitte la base. Il parvient à le faire tomber dans un silo nucléaire avec l'aide du major Jones. Calvin Wax, secrétaire d'état la défense de l'actuel président (ancien vice-président de Sheridan) s'avérera être le numéro II de la conspiration. Mais qui est le numéro I ?

Le temps passe et celui-ci reste introuvable. Walter Sheridan est élu président des États-Unis et invite XIII, Jones, Carrington et Amos sur son yacht pour fêter la victoire. XIII y surprend une conversation agitée entre Sheridan et Kim Rowland. Le président lui reproche de ne pas avoir accompli sa mission. XIII a alors un flashback. Avant de perdre la mémoire, il était sur ce même bateau et allait découvrir l'identité du numéro I. Il capte ensuite sur une radio du yacht un appel de détresse de la Mangouste, qui n'est pas mort dans sa chute. Le président Walter Sheridan surprend alors XIII et le braque avec un pistolet et est entouré de gardes dans le même uniforme que les gardiens du Sanctuaire. Le numéro I est-il démasqué ? XIII arrive-t-il s'enfuir ? L'histoire s'arrête ici.

À noter que le jeu se termine sur un très clair "A suivre", or nous n'avons aucune nouvelle quant à une éventuelle suite.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

XIII
Le major Jones
Le général Carrington
Le colonel Amos
La Mangouste
Walter Sheridan
Le Numéro I

La conspiration des vingt[modifier | modifier le code]

Vingt personnes veulent assurer leur survie, prendre le contrôle des États-Unis et instaurer une politique d'extrême-droite. Les membres de cette conjuration ont tous un statut important dans la société américaine. XIII, le colonel Amos et le Général Carrington s'investiront pour les retrouver et les neutraliser. La liste de conspirateurs diffère légèrement de celle proposée par la bande dessinée. Le docteur Johansson n'est membre du complot que dans le jeu et non dans la BD (où il tient un rôle secondaire). De plus, certains membres seront assassinés dans le jeu alors qu'il seront arrêtés et condamnés dans la BD.

Armes[modifier | modifier le code]

  • Couteau de lancer (disponible uniquement dans le mode solo : cette arme n'est efficace qu'à courte et à moyenne portée et peut tuer l'ennemi d'un coup s'il est lancé dans la tête.
  • Lance-Harpon (disponible uniquement dans le mode solo) :
  • Grenade : il en existe 3 types : à main, à fragmentation et aveuglante.
  • 9mm (Un pistolet hybride, mélangé avec un Beretta 96FS et un Colt M1911 ) : l'arme de poing la plus fréquente dans le jeu. Pas très puissante, elle peut être munie d'un silencieux lors des missions d'infiltration.
  • 44 Spécial Colt Anaconda : ce pistolet est le plus puissant du jeu, en revanche, son chargeur ne contient que 6 cartouches. La touche de Tir Alternatif permet de tirer en rafale avec cette arme.
  • Fusil à pompe Winchester 1300:
  • Fusil de chasse Fusil à canon scié : possède la même puissance que le fusil à pompe mais ne possède que 2 cartouches.
  • Fusil d'assaut M16 (fusil) avec lance grenade M203 : cette arme est presque parfaite; mais elle a un grand recul
  • Kalash AK-47 : possède la même puissance que le fusil d'assaut et peut avoir un mode de tir en rafale.
  • Arbalète à lunette :
  • Fusil à lunette SVD : cette arme permet de tuer les ennemis en embuscade ou à trop longue portée
  • M60 ou Mitrailleuse Saco M60 : très puissante, cette mitrailleuse permet de tuer plusieurs ennemis en n'utilisant que très peu de balles. Son poids important réduit la vitesse de déplacement de XIII.
  • Bazooka: sans conteste l'arme la plus puissante du jeu, elle peut tuer plusieurs ennemis d'un seul coup. Cependant, son poids est important et elle doit être utilisée à longue portée afin de ne pas blesser le joueur.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix anglaises[modifier | modifier le code]
Voix françaises[modifier | modifier le code]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le jeu est un FPS avec des graphismes en cel-shading afin de conserver le style de la BD. Tout au long du jeu, le joueur incarne XIII et doit remplir des objectifs tels que : "ne pas se faire repérer, ne pas tuer les innocents, couper/rétablir le courant", etc. Lorsque le joueur progresse, il débloque petit-à-petit le scénario du jeu simplifié en une BD et doit chercher les "Documents importants" qui permettront au joueur d'en apprendre plus sur la Conspiration des XX et sur l'identité de XIII. À noter que certains de ces documents permettront à XIII de retrouver ses capacités (soin, apnée, etc) qui permettront au joueur d'être, par exemple, plus silencieux lors des phases d'infiltration ou de tirer avec deux armes de poing à la fois. Pour éviter de recommencer sa mission depuis le début, le joueur trouvera des Checkpoint au fil de sa progression mais devra malgré tout sauvegarder la partie.

Phases d'infiltration[modifier | modifier le code]

Lors des phases d'infiltration, XIII ne dois pas se faire repérer et neutraliser les ennemis un à un. Il se peut aussi qu'il doive cacher les corps des ennemis qu'il a neutralisé. Il possède généralement un arsenal assez conséquent ou alors il doit trouver ce dernier et n'est alors équipé que d'un 9 mm avec un silencieux. Si XIII se fait repérer, il devra recommencer sa mission au début ou au dernier Checkpoint.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le mode multijoueur de XIII contient 6 modes de jeu (dont 2 exclusifs sur PC et Mac). Les joueurs sont libres de modifier les options de jeu (Présence de Bots, tirs alliés, arènes, etc) :

Deathmatch : un simple match à mort où les joueurs doivent s'entre-tuer pour gagner des points. Le joueur qui à le plus de points à la fin du temps imparti gagne le combat.

Team Deathmatch : il s'agit d'un deathmatch classique mais ce dernier comporte 2 équipes (bleue et rouge). À noter qu'il y a moins de terrains disponibles que dans le deathmatch vu que ces derniers sont divisés en 2 parties opposées.

CTF (Capture the flag) : les joueurs doivent capturer le drapeau de l'équipe adverse et le ramener à leur base sans se faire tuer. L'équipe qui a rapporté le plus de drapeaux adverses dans sa base remporte la partie. À noter que les joueurs peuvent s'entre-tuer pendant le combat.

La Faucheuse ("La Proie" dans le manuel) : dans ce mode de jeu, les joueurs doivent s'acharner sur "la Faucheuse". Il s'agit d'une poupée vaudou représentant la Mort parcourant le terrain tout en provoquant les joueurs et en chantant. Plus les joueurs tirent sur la poupée, plus ils marquent de points, plus la Faucheuse rétrécit et plus elle court vite. Si la poupée touche l'un des joueurs, ce dernier meurt instantanément. Le joueur qui parvient à tuer la poupée gagne des points supplémentaires. À noter qu'il n'y a que 3 armes (9 mm, Grenade à fragmentation et Fusil de chasse), que les joueurs peuvent s'entre-tuer et que seuls les terrains les plus grands du jeu sont disponibles.

Sabotage (exclusif sur PC et Mac) : les joueurs sont dans une équipe et doivent saboter 3 points indiqués sur la carte avant l'équipe adverse. Pour cela, l'un d'eux (ou plusieurs d'entre eux) doit(vent) ramasser une charge explosive et la fixer sur l'une des 3 zones de la carte. Pendant que le joueur pose la bombe (il doit laisser le bouton de tir enfoncé), les autres joueurs de l'équipe sont chargés de le protéger. Si le "poseur de bombes" meurt, il doit aller rechercher une bombe et la reposer sur l'une des zones à saboter. Une équipe est composée de 4 joueurs et chacun a un rôle bien précis. Il y a 4 types de personnage :

Le soldat : il est chargé de protéger le "poseur de bombes" ou même de l'escorter. Il reste assez efficace en combat direct et en défense. Bref, c'est le joueur le plus équilibré. Il possède un 9mm, un fusil d'assaut avec 2 grenades incluses et de grenades flash.

Le sniper : ce joueur est chargé de couvrir les arrières de son équipe en surveillant le périmètre et en abattant à l'occasion les adversaires qui tentent de percer la défense de l'équipe. Il est équipé d'un 9mm, d'un fusil de sniper et de grenades flash.

L'unité lourde : ce personnage n'a qu'une mission : tirer dans le tas. Il est conseillé de faire appel à lui lorsque plusieurs ennemis débarquent en même temps. Il est équipé d'un 9mm, de grenades à fragmentations et d'un M60.

Le chasseur : ce joueur est parfait pour prendre en chasse un fuyard ou pour attaquer directement l'adversaire. Il est équipé d'un 9mm, de grenades à fragmentation, d'un fusil à pompe et de grenades flash.

Power-Up (exclusif sur PC et Mac) : dans ce dernier mode de jeu, les joueurs ne sont équipés que d'un 9mm et doivent ramasser des caisses contenant des armes, des kit de secours, des armures (casques et gilets pare-balles) et d'autres bonus (notamment des super-pouvoirs). Il y a 3 types de caisses :

Attaque : ce type de caisse est la plus fréquente dans l'arène. Comme son nom l'indique, elle contient une arme qui va aider le joueur à mieux se défendre. Il y a 2 variantes pour cette caisse :

Matériel léger (la caisse de ce type possède une étiquette avec une seule douille de balle) : elle contient les armes de poing et les fusils (colt Anaconda, minigun, Fusil d'assaut, Kalash, fusil de sniper, fusil à pompe, grenades, grenades à fragmentation, grenades flash, grenades pour fusil d'assaut et éventuellement les munitions). À noter que les armes diffèrent selon l'arène choisie.

Matériel lourd (la caisse de ce type possède une étiquette avec trois douilles de balles) : elle contient les armes lourdes et encombrantes (Bazooka, M60 et éventuellement des munitions). À noter que les armes diffèrent selon l'arène choisie.

Défense : assez présente dans l'arène, ce type de caisse permet, comme son nom l'indique, d'obtenir un kit de secours, un gilet pare-balle et un casque. Si le joueur passe sur l'une de ces caisses, sa santé, son gilet pare-balle ou son casque voient leur niveau de résistance augmenté.

Pochette surprise : assez rare dans l'arène, ce type de caisse apporte un super-pouvoir (ou un handicap) à celui qui la ramasse. Un joueur peut avoir jusqu'à 2 super-pouvoirs/handicaps en même temps. Les pouvoirs et handicaps rencontrés sont :

Super-pouvoirs :

Invisibilité : rend le joueur invisible.

Invincibilité : rend le joueur invincible.

Turbo : rend le joueur plus rapide.

Super-dégâts : dégâts accrus envers les adversaires.

Super-armure : protection accrue pour le joueur.

Régénération : régénère progressivement la santé du joueur.

Téléportation : téléporte le joueur.

Munitions illimitées : les munitions du joueur sont illimitées.

Handicaps :

Baisse de tension : diminue progressivement la santé du joueur.

Perte d'armure : détruit progressivement l'armure du joueur.

Patches[modifier | modifier le code]

Tous les (patches) sortis sont disponibles à XIII patches Ces patches permettent de résoudre les divers problèmes de stabilité du jeu.

Communauté de joueurs XIII[modifier | modifier le code]

InsideXIII est actuellement la seule communauté du jeu XIII sur PC encore active : InsideXIII.

Fondée en 2006, l'ancienne communauté de joueurs en ligne InXIII a commencé comme site de fans sur le jeu XIII. En 2007, le site change d'aspect et devient InsideXIII.

Il propose à ce jour une base de données complète sur le jeu, tel que des cartes personnalisées (niveaux) , des skins de personnages additionnels, des mods, des correctifs (patches), un forum et un soutien actif sur tous les problèmes (en particulier sur l'installation du jeu sur Windows 7 version 32 et 64 bits ). Le site organisa plusieurs concours sur la période de 2006 à 2011, tels que tournois en ligne où les joueurs s'affrontent pour réaliser les meilleurs Frags. La communauté est aussi particulièrement active autour des réalisations video (chaîne YouTube)

Après que les forums officiels de XIII fermèrent complètement, au début de l'année 2012, l'éditeur Ubisoft migra les serveurs de jeu afin d'améliorer les services en ligne. Ils décidèrent de ne plus supporter le masterserver Ubi.com de XIII qui reliait les joueurs pour les parties en ligne et l'affichage des listes actualisées des serveurs de jeux. Après plusieurs appels sans réponse auprès du support d'Ubisoft, InsideXIII décida d'ouvrir son propre masterserver. Certaines compilations autonomes du jeu XIII ont été réalisées (la dernière à l'automne 2012), disponibles uniquement pour le mode multijoueurs. XIIIMP est un mod (XIII-Tools) bâti à partir de la démo multijoueur avec des fonctionnalités additionnelles comme une interface utilisateur améliorée et le nouveau masterserver.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu a été développé par Ubisoft.

Musique[modifier | modifier le code]

[9]

La bande sonore The Thirteen Soundtrack fût composé par plusieurs artistes du label Future Primitive Sound. 13 titres ont été produits, qui ont tous été d'abord sans nom. Selon le livret, les DJs sont liés aux personnages, tels que DJ Faust et Shortee avec XIII, DJ Zeph avec Carrington ou J-Boogie's Dubtronic Science avec la Mangouste. L'album s'ouvre avec une introduction et contient des morceaux typiques du style des années 1970 tels que soul, funk, jazz, mais aussi hip-hop.

Selon le fondateur et directeur artistique du collectif, Mark Herlihy, le projet a commencé avec son ami Pete Jacobs, qu'il a rencontré lors d'un concert, cinq ou six ans auparavant. Après avoir étudié les personnages et l'histoire, le groupe décida de composer sur un style noir et futuriste qui reflète le thème de l'espionnage. Son tempo varie de 105 à 120 battements par minute.

Herlihy a déclaré plus tard qu'il «[...] a voulu capturer l'essence de XIII dans cette bande sonore, en mettant en valeur son style nostalgique, tout en donnant une touche de modernité par son tempo [...]» et leur intention était de «[...] raconter son histoire à travers la musique et créer un mélange homogène et pulsatoire qui viendrait compléter l'énergie de XIII avec celle des joueurs [...]»[10]>.

Un critique d'IGN a donné à l'album 8 étoiles sur 10, en déclarant: «[...] C'est un album qui fonctionne parfaitement, glissant tranquillement sur fond de musique groovy, mais aussi doublé d'un dance-floor rythmé, parfait pour bouger dans une petite fête [...]». Il a également déclaré que le joueur, et c'est compréhensible, oublie vite la musique tout en jouant. Il a conclu que l'album est «jazzaphonique, électronique, s'évadant en funk-euphorie»[11].

Morceaux de "The Thirteen Soundtrack"
No Titre Avec Durée
1. Intro 0:39
2. J-Boogie's Dubtronic Science J-Boogie 3:38
3. Crusade Dj Zeph 2:21
4. Needle Drop Dj Zeph 3:34
5. The Mission Faust & Shortee 4:44
6. Thirteen Thieves Romanowski 3:04
7. Slingshot Romanowski 3:04
8. The Black Hole (Remix) DJ Z-Trip 2:38
9. The Drumbattle Faust & Shortee 5:30
10. Covert Ops (SWAT Vs. Meat Beat Manifesto) Meat Beat Manifesto 3:12
11. Tino's Beat (Faust & Shortee Remix) Tino 4:41
12. Untitled Bing Ji Ling 3:26
13. Lord of the Pants Romanowski 4:14

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le jeu est bien accueilli par la presse. Il obtient 17/20 de la part de Jeuxvideo.com, 6/10 par Gamekult, 15/20 par Jeuxvideopc.com ou encore 16/20 par Nintendo-Master. Il obtient également 18/20 par les lecteurs de Jeuxvideo.com sur toutes les plates-formes.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

Le jeu s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires.

Versions[modifier | modifier le code]

Portages[modifier | modifier le code]

Le jeu XIII a été adapté sur PC, Mac, XBox, Gamecube et PS2.

Téléphone mobile[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « XIII (PS2) », IGN.com.
  2. a et b (fr) « XIII - Panorama (PS2) », Gamekult.
  3. (en) « XIII (XB) », IGN.com.
  4. a et b (fr) « XIII - Panorama (XB) », gamekult.
  5. (en) « XIII (PC) », IGN.com.
  6. (fr) « XIII - Panorama (PC) », Gamekult.
  7. (en) « XIII (GC) », IGN.com.
  8. (fr) « XIII - Panorama (GC) », Gamekult.
  9. (en) « XIII (video game) », Wikipédia en anglais
  10. (en) Sam Parker, « XIII soundtrack details », 'Gamespot', CBS Interactive,‎ August 21, 2003 (consulté le August 28, 2012)
  11. (en) « The Thirteen Soundtrack », IGN,‎ October 20, 2003 (consulté le August 28, 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]