Xénoglossie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La xénoglossie désigne la faculté de parler une langue étrangère sans l’avoir apprise[1]

C'est une sorte de glossolalie par laquelle une personne étant en état modifié de conscience (par exemple un médium) s'exprime dans une langue, parfois plusieurs, qu'elle semble ignorer à ce moment-là.

Personnes[modifier | modifier le code]

Plusieurs personnes connues auraient eu cette faculté parmi lesquelles S. Yvonne-Aimée de Malestroit.

Réincarnation[modifier | modifier le code]

Certains auteurs voient dans ce phénomène une preuve de la réincarnation : « Un célèbre médecin de New York, le docteur Marshall Duffie, mort dans les années 1930, raconte comment ses deux fils jumeaux parlaient entre eux une langue étrangère inconnue. Les deux enfants furent emmenés au département de langues étrangères de l’université Columbia, mais aucun des professeurs s’y trouvant ne put identifier leur idiome. On fit venir par la suite un professeur de langues anciennes qui, à son grand étonnement, découvrit que les deux bambins parlaient l’araméen, langue courante à l’époque du Christ. »[2]

Médias[modifier | modifier le code]

L'épisode 7, saison 7 de Médium (série télévisée) s'intitule Xénoglossie : Alison Dubois se retrouve capable de comprendre un langage navajo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Xénoglossie, sur Larousse.fr
  2. Dominique Lormier, Les vies antérieures, Editions du Félin, 2004, p. 102