WrestleMania X-Seven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wrestlemania X-Seven)
Aller à : navigation, rechercher

WrestleMania X-Seven

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Wrestlemania X-Seven

Main event Stone Cold Steve Austin vs The Rock pour le WWF Championship
Informations
Fédération World Wrestling Federation
Division(s) Raw et SmackDown
Date 1er avril 2001
Spectateurs 67 925 personnes
Lieu Reliant Astrodome
Ville Houston Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis

Chronologie des évènements

Chronologie des WrestleMania

WrestleMania X-Seven est le dix-septième WrestleMania, pay-per-view annuel de catch produit par la World Wrestling Entertainment, et s'est déroulé le 1er avril 2001 au Reliant Astrodome de Houston, Texas. Ce fut le premier WrestleMania à se tenir au Reliant Astrodome mais également le premier dans l'état du Texas.

Un record est battu dans ce stade avec pas moins de 67 925 spectateurs pour une recette de 3,5 millions de dollar américain. WrestleMania X-Seven est considéré comme étant l'évènement qui aura conclut l'Ère Attitude pour la World Wrestling Federation et le boom du catch des années 1990[1],[2].

En France, cet évènement fit l'objet d'une diffusion sur Canal+

WrestleMania X-Seven est aussi considéré par beaucoup de fans comme étant l'un des meilleurs Wrestlemania de l'histoire, ainsi que l'un des meilleurs pay-per-view de l'histoire de la fédération[3],[4],[5],[6].

Un record est battu dans ce stade avec pas moins de 67 925 spectateurs pour une recette de 3,5 millions de dollar américain. WrestleMania X-Seven est considéré comme étant l'évènement qui aura conclut l'Ère Attitude pour la World Wrestling Federation et le boom du catch des années 1990[1],[2]. WrestleMania X-Seven est aussi considéré par beaucoup de fans comme étant l'un des meilleurs Wrestlemania de l'histoire, ainsi que l'un des meilleurs pay-per-view de l'histoire de la fédération[3],[4],[5],[6].

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire (catch).

Les spectacles de la World Wrestling Federation (désormais renommée WWE) en paiement à la séance sont constitués de matchs aux résultats prédéterminés par les scénaristes de la WWF. Ces rencontres sont justifiées par des storylines — une rivalité avec un catcheur, la plupart du temps — ou par des qualifications survenues dans les émissions de la WWF telles que Raw is War, SmackDown! et Heat[7]. Tous les catcheurs possèdent un gimmick, c'est-à-dire qu'ils incarnent un personnage gentil ou méchant, qui évolue au fil des rencontres. Un pay-per-view comme WrestleMania est donc un événement tournant pour les différentes storylines en cours[7].

The Rock contre Steve Austin[modifier | modifier le code]

La rivalité (feud) principale de l'événement oppose Stone Cold Steve Austin, qui est challenger numéro 1 au WWF Championship, à The Rock, le champion WWF. L'aube de leur rivalité montrait ses premiers signes en avril 1999, à Backlash; Steve Austin et The Rock s'affrontent dans un match revanche de WrestleMania XV pour le titre WWF, le match est remporté par Austin, qui remporte par ailleurs le titre de champion[8]. Leur duel à Backlash est leur dernier affrontement pour le championnat WWF en date avant cet événement[8].

Tout débuta lorsque Stone Cold Steve Austin remporte le droit de catcher dans le main event de WrestleMania X-Seven, pour le championnat WWF, en gagnant le Royal Rumble 2001 quand il élimine Kane en dernier[9]. Kurt Angle, alors champion de la WWF, garde son titre lors du même pay-per-view, il défend son titre avec brio face à Triple H[9]. Un duel Austin / Angle semble alors se profiler, les semaines suivantes, Steve Austin attaque Kurt Angle[10], et un match entre Austin et Angle, où Austin, en équipe avec The Rock, gagnent face à Triple H et Chris Benoit, le 19 février 2001 à Raw is War[11].

Stone Cold Steve Austin, le challenger au titre de la WWF lors de WrestleMania X-Seven.

The Rock tente quant à lui d'obtenir un match pour le titre, si bien que le 29 janvier, il obtient un match pour le titre au SmackDown! suivant, après sa victoire sur Chris Benoit, The Big Show et Chris Jericho à Raw is War[11]. Le 1er février à SmackDown!, Kurt Angle bat The Rock et Triple H dans le match de championnat[12],[11]. Austin attrape la main de l'arbitre et tape à sa place lors du décompte de trois, provoquant la défaite de The Rock[11]. Le Big Show rivalise alors avec The Rock quelques semaines afin d'obtenir la place de challenger numéro un pour le WWF Championship, et un match pour désigner ce fameux challenger numéro 1 est organisé le 8 février à SmackDown![12]. The Rock bat le Big Show et gagne une opportunité pour le titre de champion lors de No Way Out[12]. The Rock devient sextuple champion WWF quand il bat Kurt Angle à No Way Out 2001[13],[14],[15],[16].

Leur rivalité débute alors pleinement, lors de l'épisode de Raw is war suivant, l'émission commençant par un face à face entre Stone Cold Steve Austin et The Rock[17]. Durant de nombreuses semaines, leur rivalité grandit petit à petit, les face à face se multipliant, ainsi que les prises portées l'un contre l'autre[18],[19],[20]. Durant cette rivalité, Vince McMahon (le président de la fédération) ordonne à Debra, la femme d'Austin, de devenir le manager du Rock, et ce contre son gré. Austin jure alors de se venger si une seule chose lui arrive, et qu'il considéra The Rock et McMahon comme responsable[21].

Lors de l'épisode de Raw is War du 12 mars, The Rock est opposé à Kurt Angle dans un match pour le titre, ce dernier lui porte un Ankle Lock, et lorsque Debra vient voir l'état de The Rock, Angle lui porte également son Ankle Lock[22]. Austin arrive aussitôt, sauve sa femme, et assomme Angle hors du ring. Par ailleurs, il assène un Stone Cold Stunner à The Rock en guise de représailles, lui qui avait juré qu'il se vengerait[22].

La semaine suivante, à Raw is War, le 19 mars, à la suite d'un Handicap Tag Team match qui voit Kurt Angle, Chris Benoit, et William Regal battre The Rock et Chris Jericho, Austin se fait assommer avec la ceinture de la WWF et reçoit un Rock Bottom de la part de The Rock, en représailles du Stunner porté à son encontre la semaine précédente[20]. Le 29 mars, lors de l'édition de SmackDown!, Debra est libérée de son porte de manager de The Rock par M. McMahon, après qu'elle ne réussisse pas à éviter une bagarre entre The Rock et Steve Austin[23].

Cela marque la seconde fois de l'histoire où le main event de WrestleMania oppose Steve Austin à The Rock pour le WWF Championship, deux ans après WrestleMania XV[24].

Triple H contre The Undertaker[modifier | modifier le code]

L'une des autres rivalités importantes de WrestleMania concerne Triple H et The Undertaker. Après avoir battu Steve Austin dans un Three Stages of Hell match à No Way Out 2001[13],[15],[16], Triple H prend régulièrement la parole. Le 5 mars 2001, à Raw is War, il prétend que sa victoire sur Austin lors de No Way Out lui donne le droit de postuler à une place dans le main event de WrestleMania X-Seven[25]. Trois jours plus tard, à SmackDown!, il se vante d'avoir battu toutes les superstars de la fédération, et ce en sept années de présence[26]. Il cite d'ailleurs The Rock et Stone Cold Steve Austin, deux hommes qu'il a battu et qui se trouvent être dans le main event de WrestleMania[26],[27]. Triple H recommence à prétendre qu'il mérite une place dans le match final de WrestleMania, c'est alors que l'Undertaker intervient pour le contredire, il rappelle à Triple H que ce dernier ne l'a jamais vaincu dans un match[26] ; en effet, avant ce WrestleMania, ces deux superstars ne se sont jamais affrontées en un-contre-un dans un match de pay-per-view[28]. Il rajoute qu'il n'aime pas Triple H, qu'il ne le respecte pas, et qu'il n'a pas peur de lui ; Triple H tente alors de l'attaquer, mais l'Undertaker le contre et l’assomme[26]. Cet événement marque alors le début de leur rivalité.

Triple H tentera de briser la série de victoire de l'Undertaker à WrestleMania qui s'élève à 9 victoires pour aucune défaite.

Il faut rappeler que l'Undertaker n'a pas confronté Triple H avant No Way Out, et avant ce pay-per-view, il forme régulièrement avec Kane l'équipe des Brothers of Destruction, et ils rivalisent avec Rikishi et Haku[11]. Avec Kane, il affronte souvent Edge et Christian, ainsi que les Dudley Boyz, afin d'obtenir les ceintures de champions du monde par équipe[11]. Le 5 mars, à Raw is War, l'Undertaker et Kane battent Rikishi et Haku, ce qui marque la fin de leur brève rivalité, laissant le champ libre à l'Undertaker pour démarrer sa rivalité avec Triple H trois jours plus tard[25].

Le 12 mars, à Raw is War, leur rivalité à peine débutée, Triple H attaque l'Undertaker avant qu'il ne puisse se diriger vers le ring pour son match pour le WWF Hardcore Championship face au Big Show[22],[29]. Il le fait basculer de sa moto, cette dernière tombe sur la jambe de l'Undertaker, le piégeant dans cette position. Triple H tente alors de le frapper avec une chaise, mais Kane intervient et maîtrise Triple H ; Kane est toutefois attaqué à son tour par The Big Show[29]. Lors de SmackDown!, le 15 mars, The Undertaker entend se venger de Triple H, il attend ce dernier dans le parking avec un tuyau de plomberie[19]. Lorsque la limousine arrive dans le parking, avec à son bord Triple H et Stephanie McMahon-Helmsley, l'Undertaker explose une fenêtre avec son arme et tente d'attaquer Triple H. Une voiture de police arrive alors et des agents de police arrêtent The Undertaker, il est emmené à bord du véhicule de police sous les yeux de son ennemi et sa compagne[19].

Quatre jours plus tard à Raw is War, The Undertaker apprend par le commissionnaire de la WWF, William Regal, qu'il doit son arrestation à un ordre de Stephanie McMahon-Helmsley[20]. Le commissionnaire organise un match opposant Triple H à Raven, l'Undertaker intervient dans le match; Kane assomme quant à lui le Big Show et se voit confier une mission par l'Undertaker, il poursuit alors Stephanie McMahon-Helmsley[20]. The Undertaker tente d'attaquer Triple H, mais ce dernier s'enfuit; William regal apparaît par la suite et annonce qu'il rend officiel le match Triple H contre The Undertaker pour WrestleMania X-Seven[20].

Leur dernière confrontation avant WrestleMania se déroule à SmackDown!, le 22 mars 2001, des policiers, amis de Triple H, arrêtent de nouveau l'Undertaker, ils le menottent[30]. Triple H va le voir par la suite, il lui explique qu'il gagnera à WrestleMania, il frappe ensuite l'Undertaker au crâne à l'aide de sa masse. Il laisse alors l'Undertaker sur place, pratiquement inconscient et avec le visage ensanglanté[30].

Edge & Christian contre The Hardy Boyz contre les Dudley Boyz[modifier | modifier le code]

La rivalité opposant Edge & Christian (Edge et Christian) aux Hardy Boyz (Jeff Hardy et Matt Hardy), et aux Dudley Boyz (Bubba Ray Dudley et D-Von Dudley) commence bien avant WrestleMania X-Seven. En effet, les trois équipes se sont rencontrées des années auparavant, la rivalité opposant les Hardy Boyz à Edge & Christian débute en 1999, elle va durer plus de 2 ans. Et au cours de l'année 2000, les Dudley Boyz entrent alors dans la rivalité, ces 3 équipes vont s'affronter à de nombreuses reprises et 2 matchs marqueront leur rivalité. Le premier se trouve être le Triangle Ladder match de WrestleMania 2000[31],[32], le second est le tout premier Tables, Ladders & Chairs match de l'histoire, à SummerSlam 2000[33] .

Leur route vers WrestleMania X-Seven est dans la continuité de leur rivalité, lors du Royal Rumble 2001, les Dudley Boyz (formés de Bubba Ray et D-Von Dudley) battent les WWF World Tag Team Champions, Edge & Christian pour gagner le titre[34],[9]. Lors du match, c'est D-Von qui donne la victoire à son équipe, en faisant le tombé victorieux sur Edge, après un 3D (prise également appelée Dudley Death Drop : une combinaison entre un Flapjack porté par D-Von et un Cutter porté par Bubba Ray)[9].

Le 29 janvier 2001, à Raw Is War, un match est organisé entre les Dudley Boyz et Edge & Christian. Juste avant leur match, les canadiens se présentent en vêtements de rue, ils ne portent pas leur tenue de catch. Edge prétexte alors un empoisonnement alimentaire, Christian se vante quant à lui qu'ils peuvent remporter les titres par équipes lorsqu'ils le veulent[35],[36]. En effet, leur contrat, comme toutes les autres superstars, leur indique une possibilité de match retour à la date de leur choix suite à leur perte du titre au Royal Rumble. Les canadiens introduisent alors les deux nouveaux challengers au titre, Sho Funaki et Taka Michinoku, qui forment l'équipe nommée Kaientai!. Edge & Christian prennent alors place aux côtés de Jim Ross et Jerry Lawler pour commenter le match[35]. À la fin du match, Edge porte un spear à D-Von, et Funaki tente le tombé, en vain. Les Dudley Boyz remportent le match face à Kaientai! à la suite d'un Dudley Death Drop porté sur Funaki[35].

Les Hardy Boyz (Jeff Hardy et Matt Hardy) tenteront de remporter les ceintures par équipe à WrestleMania X-Seven.

Lors du SmackDown! du 1er février, surnommée exceptionnellement SmackDown! Xtreme, le titre par équipe des Dudley Boyz est remis en jeu dans un Tables match face aux Hardy Boyz[37]. Le match est d'une grande intensité, et il atteint son apogée lorsque les Hardy Boyz ramènent une échelle dans le match. Le match se termine sur une victoire des Dudley Boyz suite à un Full Nelson slam de Bubba Ray porté sur Jeff Hardy, et ce à travers deux tables superposées[38]. Lors du Raw Is War quatre jours plus tard, les champions par équipe, les Dudley Boyz, battent les Brothers of Destruction, l'Undertaker et Kane, par disqualification. Edge et Christian interviennent durant le match, ils rapportent des chaises sur le ring et tentent de frapper l'Undertaker avec leur Con-chair-to lorsque l'arbitre est distrait. Il fait fuir Edge et Christian, qui laissent alors les chaises sur le ring; l'Undertaker tente alors un tombé sur Bubba Ray, mais l'arbitre aperçoit les chaises et fait sonner la disqualification des Brothers of Destruction[10],[39].

Le 8 février, à SmackDown!, Edge & Christian battent les Dudley Boyz par disqualification, dans un match de championnat pour les ceintures par équipe, quand l'Undertaker et Kane interviennent durant le match en défaveur des challengers au titre. Edge & Christian vont se plaindre auprès de Vince McMahon, ce dernier leur accorde deux faveurs : premièrement, ils seront les hôtes de Heat le 18 février, deuxièmement, ils affronteront Kane et l'Undertaker à Raw is War, et en cas de victoire, ils seront challengers pour le WWF World Tag Team Championship[40]. Le 12 février, à Raw Is War, le match pour désigner les challengers se finit sans décisions, chacune des deux équipes finissant par se battre avec les Dudley Boyz, alors présents en tant que commentateurs spéciaux du match. Vince McMahon décide plus tard dans la soirée de faire s'opposer les trois équipes au pay-per-view[41],[42].

Les Dudley Boyz (Bubba Ray Dudley et D-Von Dudley) tenteront de garder leurs titre lors du TLC match.

Lors de l'épisode de SmackDown! du 15 février, Kane bat Edge en match simple. À la fin du match, les Dudley Boyz attaquent Kane, tandis que Christian pousse l'Undertaker vers Kane, ce dernier passe à travers la table. Quelques instants plus tard, les Brothers of Destruction portent leur Chokeslam à Edge et Christian[43]. À Raw is War du 19 février, l'Undertaker bat Christian et D-Von Dudley dans un Triple Threat Match[44]. Au SmackDown! suivant, le main event du show voit le champion WWF, Kurt Angle, en équipe avec Edge & Christian, battre l'Undertaker, The Rock et Kane[45].

À No Way Out 2001, les champions par équipe, les Dudley Boyz, gardent leur titre en se défaisant d'Edge et Christian, et de l'Undertaker et Kane, dans un Tables match[15],[13],[16].

C'est le 5 mars 2001, lors de l'épisode de Raw Is War, que la rivalité entre les 3 équipes débute pleinement, puisque les Hardy Boyz vont entrer pleinement dans la rivalité à leur tour, les Brothers of Destruction s'effaçant au profit de ces derniers. En effet, lors de ce show, Matt Hardy et Jeff Hardy battent les Dudley Boyz, alors WWF World Tag Team Champions. Le match étant pour le titre, on couronne alors les Hardy Boyz en tant que champions par équipe. Cependant, pendant le match, Christian intervient en faveur des Hardy Boyz en frappant D-Von dans le dos avec une chaise, permettant à Matt Hardy de faire le tombé victorieux[21],[46]. Le 8 mars à SmackDown!, un match retour a lieu, et le résultat est identique, les Hardy Boyz l'emportent sur les Dudley Boyz[26],[47].

Le 12 mars, D-Von Dudley bat Christian, la stipulation spéciale de ce match fait des Dudley Boyz les challengers numéro un au titre par équipe[29],[48]. Le 19 mars, à Raw is War, la rivalité atteint des sommets lorsque dans la même soirée, le titre change de main par deux fois. Au début du show, Edge & Christian remplaçent les Dudley Boyz dans le match pour le titre par équipe de la WWF face aux champions, les Hardy Boyz. Edge & Christian l'emportent face aux frères Hardy après une intervention de Rhyno, qui faisait là ses débuts[20],[49],[50]. Les canadiens remportent là leur sixième titre par équipe. Plus tard dans la soirée, les Dudley Boyz font une entrée remarquée, puisqu'ils remportent le titre face aux tout nouveaux champions couronnés plus tôt dans la soirée. Ils reprennent leur titre moins d'un mois après l'avoir perdu à No Way Out[20],[49].

Leur dernière confrontation se déroule le 29 mars 2001, à SmackDown!. Rhyno, accompagné d'Edge & Christian, bat Matt Hardy, accompagné quant à lui par son frère Jeff, suite à une intervention de Christian[23],[51]. Après le match, Edge et Christian prennent une échelle, mais ils sont attaqués à leur tour par les Hardy Boyz, qui les frappent avec des chaises. Rhyno subit un Twist of Fate et une Swanton Bomb de la part des Hardy. Les Dudley Boyz interviennent à leur tour, ils maîtrisent les Hardy Boyz et font passer Rhyno à travers une table[23],[51].

Cette rivalité pour le WWF World Tag Team Championship mènera à un Tables, Ladders & Chairs match opposant les Dudley Boyz, alors champions par équipe de la WWF en titre, aux Hardy Boyz et à Edge & Christian pour WrestleMania X-Seven.

Vince McMahon contre Shane McMahon[modifier | modifier le code]

La rivalité entre Vince McMahon, le président de la WWF, et Shane McMahon, son fils, est l'une des principales rivalités de WrestleMania X-Seven.

Vince McMahon incarne en effet un personnage heel, qui a pour gimmick, le patron tyrannique. Tout débute le lendemain de No Way Out 2001 à Raw is War, un match est organisé, comme prévu lors du pay-per-view de la nuit précédente[17], il s'agit de Vince McMahon associé à Trish Stratus, face à William Regal, quant à lui associé à Stephanie McMahon, la fille du président de la WWF[17]. Ce match se termine sans décisions, puisque Vince prend un micro lors du match, et oblige l'arbitre à faire sonner la cloche. Après le match, Regal et Stephanie maltraitent tour à tour Trish Stratus. Elle repart en criant et en pleurant, sous les rires de Vince McMahon et William Regal[17].

Vincent Kennedy McMahon affrontera son propre fils dans un Street Fight match.

Vince McMahon est alors accompagné de Trish Stratus dans tous ses déplacements et dans toutes ses apparitions pendant quelques semaines. Il oblige Trish à faire des choses humiliantes, comme imiter un chien, s'allonger sur le ring, ou encore se déshabiller[18],[25]. C'est le 8 mars 2001, à SmackDown!, que tout s'enclenche, en effet, Vince McMahon se présente sous l'écran géant, accompagné de Trish Stratus, qui elle-même est accompagnée de Linda McMahon, alors dans un fauteuil roulant[26],[47]. Il s'exprime sur l'état de santé de sa femme, il explique qu'elle est dans un état catatonique mais qu'elle peut entendre et voir tout ce qu'il dit et fait. Il explique aussi que Trish Stratus a gagné son respect et sa loyauté au fur et à mesure des semaines, chose que Linda n'a jamais gagnée selon lui. Il embrasse alors Trish Stratus sous les yeux de sa femme, toujours aussi inexpressive[26],[47].

La rivalité débute pleinement le lundi qui suit ; à Raw is War, Vince McMahon se rend sur le ring avec Trish Stratus lors du show. Il s'exprime au sujet de ce qui s'est passé au SmackDown! précédent, appelant cet événement « Hollywood Sex Scene » de Raw[29],[48]. Il ordonne à Trish de s'allonger sur le ring, ce qu'elle fait, il la rejoint, quand tout à coup, sa musique débute dans la salle. Il ordonne à ce qu'on l'arrête, mais rien n'y fait, elle ne s'arrête pas. C'est Shane McMahon qui apparaît, il approche du ring, son père lui tend alors la main une fois qu'il est dans le ring, mais Shane refuse de lui serrer, son père demande alors un câlin, une nouvelle fois refusé par Shane[29],[48]. Le fils du président de la WWF explique qu'il est venu pour se venger de la semaine précédente, ce qui s'est passé devant sa mère entre Trish et Vince. Shane attaque le président de la WWF avec des coups de poings, William Regal apparaît et intervient pour séparer Shane et Vince. Le président de la WWF et Trish s'enfuient tous les deux, poursuivis de près par Shane McMahon[29],[48].

À Smackdown!, le 15 mars, Shane est interviewé, il prétend qu'une partie de lui regrette son geste envers son propre père, mais que le fait de voir son père, l'homme qui l'a mis au monde, faire ces choses, l'a mis hors de lui et l'a poussé à agir ainsi. Il dit également être embarrassé de porter le nom de McMahon, et que la relation avec son père est terminée[19].

Shane McMahon tentera de se venger de son père lors de WrestleMania X-Seven.

Le 19 mars 2001, à Raw is War, Shane McMahon fait son apparition pour prendre la parole, il tient alors un contrat à la main, le contrat qui est censé officialiser un match entre Shane et son père lors de WrestleMania. Il explique que ni Stone Cold Steve Austin, ni Mick Foley, ni The Rock, ni même Ted Turner n'ont pu arrêter Vince McMahon. Stephanie l'interrompt par la suite, expliquant quant à elle que la famille McMahon avait déjà assez de problème ainsi[20],[49]. Quelques minutes plus tard, Vince McMahon, accompagné de Trish Stratus, apparaît, il ordonne alors à Trish de prendre le contrat et de lui ramener. Une fois le contrat en main, il prétend qu'il n'a jamais reculé devant un défi. Il signe le contrat et c'est alors que Triple H intervient et attaque Shane[20],[49]. Vince en profite pour porter un Pedigree à son fils, il parle alors à ce dernier en lui disant qu'il ne pardonnera jamais à Linda, sa mère, de lui avoir donné naissance, et qu'il amènera Linda dans son fauteuil roulant à côté du ring pendant WrestleMania X-Seven, qu'elle puisse voir son mari battre son fils Shane. Leur match à WrestleMania est donc officialisé lors de cette soirée, il s'agira donc d'un Street Fight Match[20],[49].

Le 26 mars 2001 est un jour spécial pour les McMahon, c'est ce jour-là qu'est diffusé le dernier épisode de Monday Nitro, le show de la World Championship Wrestling à l'époque[52],[53]. En effet, la WCW a été rachetée par la World Wrestling Federation quelque temps auparavant[54],[55]. Ce soir là, Vince McMahon apparaît pour préparer avant tout cette soirée d'exception, mais il est interrompu par la musique de Shane McMahon, Vince se prépare alors à le voir arriver. Sauf que cette fois-ci, il n'est pas présent physiquement, il apparaît sur l'écran géant, en direct de Panama City, à WCW Monday Nitro[56],[57]. Il dit que l'égo de Vince a pris une nouvelle fois le dessus, il annonce que le contrat de rachat de la WCW est finalisé, car un McMahon a signé. Sauf qu'il ne s'agit pas de Vince McMahon, mais bien de Shane McMahon. Plus tard dans la soirée, Mick Foley apparaît pour parler du match entre les McMahon, il prétend que le match ne sera pas juste sans sa présence. Il dit qu'il sera impliqué dans le match de WrestleMania X-Seven[56],[57]. Vince l'interrompt et le contredit, ce dernier reçoit pour réponse une explication vidéo. En réalité, le 5 décembre 2000, juste avant d'avoir été renvoyé par Vince lui-même, il a signé des papiers lors d'un rendez-vous avec Linda McMahon. Il révèle que le plus important des documents stipule qu'il peut arbitrer n'importe quel match de WrestleMania de son choix, c'est là qu'il choisit le match de Vince[56],[57].

Cette rivalité entre Vince McMahon, le président de la WWF, et Shane McMahon, son fils et le nouveau propriétaire de la WCW, mènera à un Street Fight Match, arbitré par Mick Foley, lors de WrestleMania X-Seven. Cela marque le début de la storyline de l'Invasion à la World Wrestling Federation.

Tableau des résultats[modifier | modifier le code]

# Résultats Stipulations Commentaires Durée
Heat X-Factor (Justin Credible et X-Pac) défont Steve Blackman et Grand Master Sexay. Tag team match.
  • X-Pac effectue le tombé sur Blackman pour remporter le match.
02:46
1 Chris Jericho (c) défait William Regal. Match simple pour le championnat intercontinental de la WWE. 07:08
2 Tazz et The APA (Bradshaw et Faarooq) (avec Jacqueline) défont Right to Censor (The Goodfather, Val Venis et Bull Buchanan) (avec Steven Richards). Six-man tag team match. 03:53
3 Kane défait Raven (c) et The Big Show. Triple Threat Hardcore Match pour le WWF Hardcore Championship. 09:18
4 Eddie Guerrero (avec Perry Saturn) défait Test (c). Match simple pour le WWF European Championship.
  • Guerrero effectue le tombé sur Test après l'avoir frappé avec la ceinture.
  • Guerrero devient WWF European Champion suite à sa victoire.
08:30
5 Kurt Angle défait Chris Benoit. Match simple.
  • Angle effectue le tombé sur Benoit avec un roll-up.
14:02
6 Chyna défait Ivory (c). Match simple pour le WWF Women's Championship. 02:39
7 Shane McMahon défait Vince McMahon (avec Mick Foley en tant qu'arbitre spécial). Special Referee Street Fight match.
  • Pendant le match, Shane place son père sur la table des commentateurs américains et tente son Leap of Faith du haut d'un coin du ring, Vince esquive et Shane s'écrase sur la table.
  • Shane effectue le tombé sur Vince après un Coast-to-Coast dropkick à travers une poubelle.
20:12
8 Edge et Christian défont The Dudley Boyz (Bubba Ray et D-Von) (c) et The Hardy Boyz (Matt et Jeff). Tables, Ladders, and Chairs match pour le WWF Tag Team Championship.
  • Alors que Bubba Ray et Matt Hardy se battent sur l'échelle, Rhyno (intervenu en faveur d'Edge et Christian) pousse l'échelle et les deux hommes s'écrasent sur deux paires de deux tables empilées. Ensuite, Rhyno porte Christian sur l'échelle qui décroche les ceintures alos qu'Edge bloque D-Von au même moment.
  • Durant le match, Edge se positionne en haut d'une échelle, Jeff Hardy est suspendu aux ceintures dans le vide. Edge saute et porte un spear sur Jeff Hardy en sautant de l'échelle, ils s'écrasent ensemble sur le ring. Jeff Hardy termine KO suite à cette prise.
  • Pendant le match, Lita intervient en faveur des Hardy Boyz, Spike Dudley intervient quant à lui pour les Dudley Boyz, et Rhyno intervient pour Edge & Christian.
  • Plus tard ce match est élu comme étant le match de l'année 2001 par le magazine Pro Wrestling Illustrated.
  • Edge et Christian deviennent WWF Tag Team Champions suite à leur victoire.
15:42
9 The Iron Sheik remporte la bataille royale. Gimmick Bataille royale à 20 superstars. 03:05
10 The Undertaker défait Triple H. Match simple.
  • The Undertaker effectue le tombé sur Triple H après un Last Ride.
  • Motörhead chante en live la musique "The Game" pendant l'entrée de Triple H.
  • Ce match amène la serie de l'invincibilité du DeadMan à 9-0
18:17
11 Stone Cold Steve Austin défait The Rock (c). Match sans disqualification pour le WWF Championship.

Stone cold effectue le tombé sur le Rock après lui avoir donné seize coups de chaise.

28:06
(c) désigne le(s) champion(s) défendant son titre dans le match.

Notes[modifier | modifier le code]

  • Le groupe Motörhead interprète the game en live pour la première fois, la seconde fois fut à WrestleMania 21.
  • Lilian Garcia a chanté "America the Beautiful" avant le show.
  • Ce show marquait la seconde fois que le main-event de WrestleMania comprenait The Rock et Steve Austin (le premier était à WrestleMania XV. Un troisième affrontement prend place deux ans plus tard à WrestleMania XIX).
  • En battant Triple H, The Undertaker a confirmé son 9e succès à WrestleMania.
  • Ce WrestleMania se déroulait seulement une semaine après l'annonce de la World Wrestling Federation du rachat de sa rivale, la World Championship Wrestling.
  • Bobby "The Brain" Heenan commentait son premier match à WrestleMania en huit ans aux côtés de "Mean" Gene Okerlund quand les deux commentaient la Gimmick Bataille Royale.
  • Suite à son départ inattendu de la fédération un mois plus tôt, c'était le premier WrestleMania à ne pas comprendre Jerry "The King" Lawler en tant que commentateur depuis WrestleMania IX.
  • Stone Cold fait un heel turn car il prit la chaise de Vince McMahon et frappa 16 fois The Rock

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) eddieizzle, « WWF Attitude Era », sur retrojunk.com (consulté le 13/08/2011)
  2. a et b (en) Bruce Bostwick, « History of the WWF Attitude era », sur helium.com,‎ 15/07/2009 (consulté le 13/08/2011)
  3. a et b (en) « The 10 Best WrestleMania Cards of All-Time », sur letstalkwrestling.com (consulté le 13/08/2011)
  4. a et b (en) Richard Ciancioso, « The Top 10 Best WrestleMania Events », sur camelclutchblog.com,‎ 30/03/2011 (consulté le 13/08/2011)
  5. a et b (en) Eric Cohen, « The 5 Best WrestleMania Events », sur prowrestling.about.com (consulté le 13/08/2011)
  6. a et b (en) Eric Cohen, « WrestleMania X-Seven », sur prowrestling.about.com (consulté le 13/08/2011)
  7. a et b (en) World Wrestling Entertainment, « WWE Corporate - Live & Televised Entertainment », sur www.wwe.com (World Wrestling Entertainment) (consulté le 2 août 2011)
  8. a et b (en) « WWF Backlash 1999 Classic Review », sur wrestling101,‎ 18/04/2004 (consulté le 02/08/2011)
  9. a, b, c et d (en) « Résultats WWE Royal Rumble 2001 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 02/08/2001)
  10. a et b (en) Paul Nemer, « Résultats Raw du 5 février 2001 », sur wrestleview.com (consulté le 02/08/2001)
  11. a, b, c, d, e et f « WWF Year in Review : 2001 », sur willywrestlefest.fr (consulté le 02/08/2001)
  12. a, b et c (en) « 2001 WWF Smackdown results Archive », sur patrickriley.com (consulté le 02/08/2001)
  13. a, b et c (en) « WWE No Way Out 2001 results », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 02/08/2001)
  14. (en) « No Way Out - Main Event result », sur WWE.com,‎ 25/02/2001 (consulté le 02/08/2001)
  15. a, b et c (en) « Résultats No Way Out 2001 », sur WWE.com,‎ 25/02/2001 (consulté le 03/08/2001)
  16. a, b et c (en) « Photos No Way Out 2001 », sur WWE.com (consulté le 12/08/2001)
  17. a, b, c et d (en) « Résultats Raw du 26 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 02/08/2001)
  18. a et b (en) « Résultats SmackDown du 1er Mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 02/08/2001)
  19. a, b, c et d (en) « Résultats SmackDown du 15 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 02/08/2001)
  20. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Paul Nemer, « Résultats Raw du 19 mars 2001 », sur wrestleview.com (consulté le 02/08/2001)
  21. a et b (en) « Résultats Raw du 5 mars 2001 », sur wrestleview.com (consulté le 02/08/2001)
  22. a, b et c (en) « Résultats Raw du 12 mars 2001 », sur wrestleview.com (consulté le 02/08/2001)
  23. a, b et c (en) « Résultats SmackDown du 29 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 02/08/2001)
  24. (en) John Powell, « Résultats WrestleMania XV », sur Slam! Sports (consulté le 02/08/2001)
  25. a, b et c (en) « Résultats Raw is War du 5 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 03/08/2001)
  26. a, b, c, d, e, f et g (en) « Résultats SmackDown! du 8 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 03/08/2001)
  27. « Carte de WrestleMania X-Seven », sur WWE.FR (consulté le 03/08/2001)
  28. (en) « Two legends meet head-on », sur Archive de l'article original (consulté le 03/08/2001)
  29. a, b, c, d, e et f (en) « Résultats Raw is War du 12 mars 2001 », sur pwew.net (consulté le 03/08/2001)
  30. a et b (en) « Résultats SmackDown! du 22 mars 2001 », sur pwew.net (consulté le 03/08/2001)
  31. (en) « Résultats WrestleMania 2000 », sur WWE.com (consulté le 11/08/2001)
  32. (en) « WrestleMania 2000 a flop », sur SLAM! Sports (consulté le 11/08/2001)
  33. (en) « Stunts highlight SummerSlam », sur SLAM! Sports (consulté le 11/08/2001)
  34. (en) « WWE Royal Rumble 2001 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 11/08/2001)
  35. a, b et c (en) « WWF RAW is WAR Results (January 29, 2001) », sur wrestleview.com (consulté le 11/08/2001)
  36. (en) « Résultats Raw du 29 janvier 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  37. (en) Mark K Fabe, « WWF SmackDown! Xtreme Report from Columbus, Ohio », sur twnpnews.com,‎ 2/01/2001 (consulté le 11/08/2001)
  38. (en) « Résultats SmackDown! du 1er Février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  39. (en) « Résultats Raw du 5 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  40. (en) « Résultats SmackDown! du 8 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  41. (en) « Résultats Raw du 12 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  42. (en) « WWF RAW is WAR Results (February 12, 2001) », sur wrestleview.com (consulté le 11/08/2001)
  43. (en) « Résultats SmackDown! du 15 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  44. (en) « Résultats Raw du 19 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  45. (en) « Résultats SmackDown! du 22 février 2001 », sur pwwew.net (consulté le 11/08/2001)
  46. (en) « Résultats Raw du 5 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 12/08/2001)
  47. a, b et c (en) « Résultats SmackDown! du 8 mars 2001 », sur obsessedwithwrestling.com (consulté le 12/08/2001)
  48. a, b, c et d (en) « Résultats Raw du 12 mars 2001 », sur wrestleview.com (consulté le 12/08/2001)
  49. a, b, c, d et e (en) « Raw du 19 mars 2001 », sur obsessedwithwrestling.com (consulté le 12/08/2001)
  50. (en) « Rhyno Biography », sur allwwewrestlers.com (consulté le 12/08/2001)
  51. a et b (en) « SmackDown! du 29 mars 2001 », sur obsessedwithwrestling.com (consulté le 13/08/2001)
  52. (en) Ken Anderson, « Dernier épisode de WCW Nitro », sur 411mania,‎ 25/03/2011 (consulté le 24/08/2001)
  53. (en) « Dixième anniversaire du dernier WCW Nitro », sur wrestlingrevealed.com,‎ 01/08/2002 (consulté le 24/08/2001)
  54. (en) « Dixième anniversaire du dernier WCW Nitro », sur money.cnn.com,‎ 23/03/2001 (consulté le 24/08/2001)
  55. (en) « Articles sur le rachat de la WCW », sur SLAM! Sports (consulté le 24/08/2001)
  56. a, b et c (en) « Résultats Raw is War du 26 mars 2001 », sur wrestleview.com,‎ 23/03/2001 (consulté le 24/08/2001)
  57. a, b et c (en) « Résultats Raw is War du 26 mars 2001 », sur pwwew.net (consulté le 24/08/2001)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :