Worms-Leiselheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leiselheim
Worms-Leiselheim
Blason de Leiselheim
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Worms (Allemagne) (ville-arrondissement)
Bourgmestre
(Ortsvorsteher)
Helmut Müller
Partis au pouvoir CDU
Code postal 67549
Indicatif téléphonique 06241
Immatriculation WO
Démographie
Population 1 997 hab. (2012)
Densité 771 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 28″ N 8° 18′ 31″ E / 49.641111, 8.308611 ()49° 38′ 28″ Nord 8° 18′ 31″ Est / 49.641111, 8.308611 ()  
Altitude 110 m
Superficie 259 ha = 2,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Leiselheim

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Leiselheim
Liens
Site web www.worms-leiselheim.de
Vue sur Leiselheim vers sud-est

Leiselheim est un faubourg de Worms et se trouve à quelque 4 km au nord-ouest de la ville de Worms. Autrefois le village était purement consacré à l’agriculture. Encore aujourd’hui 40 % de sa surface sont réservés aux vignes[1]. Avec plus de 2 000 habitants, il est devenu surtout une zone résidentielle près de Worms.

Géographie[modifier | modifier le code]

Leiselheim se trouve sur la rive nord de la Pfrimm, sur un versant avec du fertile (Löss riedel). Depuis la fin du XIXe siècle le village-rue (de:Straßendorf) s'est développé, suivant la direction Ouest-Est, vers les rives de la Pfrimm (zone menacée par des inondations) et vers son versant.

Dans l’Est, Leiselheim est limitrophe de Worms-Hochheim, séparé d’une zone agricole de 500 m de largeur. Sur la rive sud de la Pfrimm se situe Worms-Pfiffligheim; dans l’ouest à environ 1 km se trouve Worms-Pfeddersheim. Sur la colline nord se montre les bâtiments de la clinique de Worms (Klinikum Worms) et plus loin les nouvelles zones de Worms-Herrnsheim.

Communes limitrophes de Worms-Leiselheim
Clinique de Worms et Worms-Herrnsheim
Worms-Pfeddersheim Worms-Leiselheim Worms-Hochheim
Worms-Pfiffligheim

Histoire[modifier | modifier le code]

Leiselheim est mentionné pour la première fois dans deux documents de l’évêque de Worms, Burchard de Worms II de Ahorn sous le nom de « Luzilheim »[2]. La signification de « Luzil-» est mal connue, on pense trouver des racines dans le mot « lützel » (petit) du moyen haut allemand, se référant à une petite surface ou dans le nom d’une personne « Luzilo »[3].

À l’origine, Leiselheim était une propriété du couvent de la cathédrale de Worms (Domstift Worms) qui le donna plus tard en fief (Lehen) à la seigneurie Stauf (Herrschaft Stauf[4]), suivie en 1388 par celle du duc de Sponheim-Bolanden et, à partir du 1393, par le duc de Nassau-Saarbrücken . Dans un traité en 1427, l’évêché de Worms et le duc de Nassau-Saarbrücken se partageaient le droit de propriété de Leiselheim ainsi que de 8 autres villages. Suite au fait que la part du Nassau-Saarbrücken est tombée en 1683 à la Palatinat (Kurpfalz), elle cédat ses droits à l’évêché de Worms qui est depuis lors le seul propriétaire de Leiselheim[2]. Le village a été occupé en 1794 par des troupes françaises suite aux guerres des coalitions (Koalitionskriege). En 1815-16, Leiselheim est devenue une région du Grand-duché de Hesse (Großherzogtum Hessen).

Au 1er avril 1942, Leiselheim a perdu son indépendance et est devenu un quartier de Worms, ainsi que les villages Worms-Hernsheim, Worms-Hochheim et Worms-Weinsheim.

Administration[modifier | modifier le code]

Quand Leiselheim faisait encore part de la Palatinat, le village a été administré par un Unterfauth et les habitants l’appelaient Bürgermeister. Au moment où Leiselheim devenait terroirs français (époque napoléonienne à partir de 1798), ils élisaient le «maire» (donc en allemand «Bürgermeister») selon le modèle français. Ce titre était également celui des successeurs jusqu’au rattachement administratif au 1 avril 1942: À partir de cette date ils étaient des Ortsvorsteher[5] avec un conseil municipal (Ortsbeirat)[6] et, bien sûr, qui ont eu moins de pouvoirs[7].

Liste des Ortsvorsteher (maires) en Rhénanie-Palatinat depuis 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1946 Friedrich Maria Illert sans Ortsvorsteher
1946 1960 Berthold Schöler SPD Ortsvorsteher
1960 1970 Alfred Ross SPD Ortsvorsteher
1970 1982 Georg Prior FWG Ortsvorsteher
1982 1988 Dieter F. Engel SPD Ortsvorsteher
1988 2014 Helmut Müller CDU Ortsvorsteher
2014 -- Johann Nock CDU Ortsvorsteher

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason: En or une grille noire, en haut, des deux côtés, des étoiles noires.

La grille est la particularité du saint Laurent de Rome, à qui l’église protestante baroque ainsi que l’église catholique édifiée en 1933/34 sont consacrées.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Biographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gerold Bönnen: Geschichte der Stadt Worms. Konrad Theiss Verlag, Stuttgart 2005, ISBN 3-8062-1679-7, S. 34.
  2. a et b regionalgeschichte.net: Zur Geschichte von Leiselheim
  3. Eugen Schüler: Leiselheim. Ein geschichtlicher Überblick. (PDF; 390 kB)
  4. Hermann Schreibmüller: Burg und Herrschaft Stauf in der Pfalz. 2 Teile, Thieme, Kaiserslautern 1913-1914 Digitalisat, S. 17
  5. GemO Rheinland-Pfalz, § 76
  6. GemO Rheinland-Pfalz, § 75
  7. Eugen Schüler - Richard Rochy, WORMS-LEISELHEIM - Ortschronik, Ausgabe von 2001, S. 64 ff, Ortsverwaltung