World Saxophone Quartet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

World Saxophone Quartet

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

De gauche à droite: David Murray, Tony Kofi,
Oliver Lake et Hamiet Bluiett en 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical jazz (avant-garde)
Années actives Depuis 1977
Composition du groupe
Anciens membres Julius Hemphill

Le World Saxophone Quartet est un groupe américain de jazz formé de quatre saxophonistes (ténor, alto et baryton), à l'origine par Hamiet Bluiett, Julius Hemphill, Oliver Lake et David Murray.

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme en 1976 aux États-Unis et se nomme alors The Real New York Saxophone Quartet. Il se compose des quatre saxophonistes, Julius Hemphill et Oliver Lake à l'alto, de Hamiet Bluiett au baryton et de David Murray au ténor[1]. Hemphill, Lake et Bluiett avaient par ailleurs déjà travaillé ensemble quelques années plus tôt, en tant que membres du Black Artists Group (BAG), un collectif de musiciens free jazz situé à St. Louis (Missouri) formé en 1968 et disparu quatre ans plus tard[2]. Sous l'impulsion du professeur de musique et saxophoniste Kidd Jordan, le quartet donne cette année-là sa première représentation en concert à La Nouvelle-Orléans puis dans différentes villes du pays dont New York.

L'année suivante le groupe doit changer de nom, sous peine de poursuites par un autre groupe au nom similaire[3]. Le quartet se nomme désormais World Saxophone Quartet (WSQ). Il effectue ses premiers enregistrements en décembre 1978 avec l'album Point of No Return paru sur le label Moers Music, qui se caractérise par l'absence de section rythmique classique mais offre une interprétation avec autant d'énergie[4].

Le groupe acquiert une reconnaissance internationale dans les années 1980, participant à des festivals importants. À la fin de la décennie, le quatuor interprète une composition de Bluiett intitulée Hattie Wall, qu'il joue ensuite régulièrement formant un thème identifiable du groupe. Elle est présente sur les albums W.S.Q., Live in Zurich, Dances and Ballads et Steppenwolf.

Lorsque Hemphill quitte le groupe en 1989 pour des raisons médicales, la composition des musiciens du groupe devient plus instable[5]. D'abord remplacé par Arthur Blythe, d'autres ont suivi notamment Eric Person, James Spaulding ou John Purcell. Chacun des musiciens d'origine a effectué une carrière en solo en particulier David Murray, l'un des plus prolifique en terme d'enregistrement.

Style[modifier | modifier le code]

Le groupe a principalement enregistré et joué en quatuor de saxophones, habituellement composé de deux altos, un ténor et un baryton, tel un quatuor à cordes classique. Au fil des années, les bois ont été très souvent intégrés à leur musique et ils ont parfois été rejoints par des batteurs, contrebassistes ou d'autres musiciens perdant ce qui faisait à l'origine leur caractéristique distinctive[3].

Les influences du groupe prennent leurs racines dans le free jazz avec des musiciens tels que Ornette Coleman ou Albert Ayler. Leur interprétation s'appuie sur des compositions mais aussi sur une forme d'improvisation collective dans laquelle il est possible de reconnaître l'intégration d'éléments de styles variés comme le bebop ou le swing[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Sortie Label Nom de l'album Notes
1977 Moers Music Point of No Return Un premier album remarqué. Swing, blues, gospel et improvisations[5].
1979 Black Saint Steppin' with the World Saxophone Quartet
1981 W.S.Q. Un album créatif, un grand nombre d'instruments, probablement le plus subtil[5].
1982 Revue
1984 Live in Zurich
1986 Live at Brooklyn Academy of Music
Elektra / Nonesuch Plays Duke Ellington Un retour du groupe avec un hommage à Ellington sur des standards.
1987 Dances and Ballads Association de morceaux vifs et entrainants avec d'autres plus sensuels, sur un rythme plus lent.
1989 Rhythm and Blues
1991 Metamorphosis
1993 Black Saint Moving Right Along
1994 Elektra / Nonesuch Breath of Life
1996 Justin Time Four Now
Takin' It 2 the Next Level
1998 Selim Sivad: A Tribute to Miles Davis
2000 Requiem for Julius Hommage à Julius Hemphill qui quitte le groupe en 1989. Un des meilleurs albums[5].
2001 25th Anniversary: The New Chapter
2002 Steppenwolf
2004 Experience
2006 Political Blues
2011 Jazzwerkstatt Yes We Can

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. p. 1376, Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Le Nouveau Dictionnaire du jazz, Robert Laffont,‎ 2011, 1457 p. (ISBN 2-221-11592-9), World Saxophone Quartet.
  2. a et b p. 205-206 (en) Henry Martin, Keith Waters, Essential jazz: the first 100 years, Cengage Learning,‎ 2008, 311 p. (ISBN 978-0-495-50525-9)
  3. a et b (en) Chris Kelsey, « World Saxophone Quartet -Biography », sur allmusic.com (consulté le 25 mars 2012).
  4. p. 349 (en) Dave Oliphant, Texan jazz, University of Texas Press,‎ 1996, 481 p. (ISBN 978-0-292-76045-5)
  5. a, b, c et d p. 880-881, (en) Ian Carr, Digby Fairweather, Brian Priestley, The rough guide to jazz, Rough Guides,‎ 2004, 927 p. (ISBN 978-1-843-53256-9).