Festival de Woodstock 1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Woodstock 1999)
Aller à : navigation, rechercher

43° 13′ 50.955″ N 75° 24′ 34.707″ O / 43.23082083, -75.40964083 () Woodstock 1999 est le troisième festival sous ce nom après Woodstock 1969 et Woodstock 1994. Il s'est déroulé du 23 au 25 juillet 1999 à Rome dans l'état de New York, à 230 km de Bethel où avait eu lieu le premier Woodstock.

Le concert attira plus de 200 000 personnes[1] mais connut de graves problèmes sanitaires et de violences.

Problèmes[modifier | modifier le code]

Tout d'abord les spectateurs n'avaient pas le droit d'apporter de nourriture, ils devaient acheter sur place. L'organisation fut vite dépassée par la demande en nourriture mais aussi en eau, la température lors de ce festival a atteint 37°C. Les secouristes n'étaient pas assez nombreux pour s'occuper de toutes les personnes souffrant de malaise et de déshydratation. De plus le nombre de toilettes mis à disposition était ridicule comparé à la demande. Ils se trouvèrent vite saturés. Des violences éclatèrent alors que jouait le groupe Limp Bizkit notamment pendant leur titre Break Stuff. Des feux de joie furent allumés grâce à des bougies et des bouteilles plastiques comme combustible. Juste après le passage des Red Hot Chili Peppers, une tourelle d'enceintes pris feu ainsi que 4 camions de réfrigération. La police enregistra aussi quatre viols commis lors du concert et six blessés graves, et procéda à sept arrestations. Une personne de 44 ans est également décédée d'un arrêt cardiaque. Une douzaine de remorques, un bus et de nombreuses toilettes furent brulés lors de ce festival. C'est aussi durant ce festival que le bassiste du groupe Rage Against the Machine mit le feu volontairement à un des drapeaux américains accroché aux amplis, ce qui déclencha une vive polémique.

Participants[modifier | modifier le code]

Annulations

Album[modifier | modifier le code]

Un album reprenant 32 artistes est sorti en octobre 1999 sous le nom de "Woodstock 1999"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)The Washington Post

Liens externes[modifier | modifier le code]