Women's Premier Soccer League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Women's Premier Soccer League

alt=Description de l'image Wpsl.png.
Généralités
Sport Football féminin
Création 1997
Organisateur(s) US Soccer
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 70 clubs
Statut des participants Semi-professionnel
Amateur
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur NWSL
Niveau inférieur Drapeau : Canada SIC
Drapeau : États-Unis NCAA
Super League-20
Super Y-League
Palmarès
Tenant du titre San Diego WFC SeaLions
Plus titré(s) California Storm (3 titres)

La Women's Premier Soccer League (WPSL) est une ligue de soccer féminin, au 2e niveau de la pyramide américaine, aux côtés de la Women's League Soccer en Amérique du Nord.

La WPSL regroupe 75 équipes réparties dans 6 conférences géographiques. La majorité des équipes ont un statut non-professionnel. Neuf clubs sont cependant professionnels[1] et toutes autres équipes sont amateures en raison des règlements de la NCAA américaine, puisque les joueuses universitaires et collégiales ne peuvent pas jouer chez les «pro» et être rémunérés.

En 2012, après la disparition de la Women's Professional Soccer[2], la Women's Premier Soccer League crée une nouvelle ligue, la WPSL Elite League . Cette dernière est considérée comme le plus haut niveau de la pyramide du soccer féminin nord-américain, aux côtés de la W-League.


Histoire[modifier | modifier le code]

La WPSL origine de la division Ouest de la W-League, ligue crée en 1995. Plusieurs clubs mécontents de cette Division Ouest ont rompu avec la W-Leaque pour former leur propre ligue en 1997. Début très régional sur la cote Pacifique pour devenir progressivement une ligue à caractère nationale dans tous les États-Unis.

WPSL Elite League[modifier | modifier le code]

Le logo de la nouvelle Ligue

Après la suspension des activités de la Women's Professional Soccer en janvier 2012[3], la Women's Premier Soccer League (WPSL) crée une ligue supplémentaire la WPSL Elite League[4]. Cette dernière regroupe pour la saison 2012 des clubs de l'ancienne ligue professionnelle américaine WPS avec quelques-uns des meilleurs clubs de la WPSL:

Six des huit équipes de cette WPSL Elite League sont entièrement professionnelles[11]. Seules ASA Chesapeake Charge et Philadelphia Fever ont conservé un statut amateur.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

La première saison de la WPSL Elitee consiste en 16 matchs joués entre les 22 mai et 22 juillet 2012, et puis des séries éliminatoires entre les 4 premiers équipes au classement, ceci du 25 au 28 juillet[13]. Huit équipes participent à cette première édition de la WPSL Elite League.

Lors de la phase régulière, les Breakers de Boston terminent en tête et deviennent les premières championnes de la saison régulière[14].


Saison régulière 2012 - classement final
No  Équipes PJ V D N BP BC DB Pts
1 Breakers de Boston 14 11 0 3 28 9 +19 33
2 Western New York Flash 14 9 3 2 29 8 +21 30
3 New York Fury 14 9 2 3 25 8 +17 29
4 Red Stars de Chicago 14 9 1 4 26 11 +15 28
5 New England Mutiny 14 6 3 5 25 34 -9 21
6 ASA Chesapeake Charge 14 2 3 9 15 35 -20 9
7 Philadelphia Fever 14 1 2 11 8 26 -18 5
8 FC Indiana 14 1 2 11 8 33 -25 5

En séries éliminatoires le Western New York Flash bat 2-1 le New York Fury au premier tour des play-offs[15] et les Red Stars de Chicago défont 3-1 les Breakers de Boston[16]. La finale du championnat se déroule samedi le 28 juillet au Sahlen's Stadium de Rochester et opposent le Western New York Flash aux Red Stars de Chicago. Après une égalité de 1-1 en temps réglementaire (90 minutes de jeu), il fait du temps supplémentaire et une séance de tirs au but afin que le Western New York Flash vaincre les Red Stars de Chicago[17]. Le Flash remporte le championnat WPSL Elit de 2012[18],[19].

WPSL U20 League[modifier | modifier le code]

En 2012, la WPSL créera une ligue U20 pour les jeunes joueuses[20]. Les équipes sont classées géographiquement dans des conférences de la même façon que la ligue WPSL. Lors de sa première saison, la ligue U20 est en activité du 1er juin au 1er aout 2012.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La saison débute au mois de mai et elle est d'une vingtaine de matchs dans chaque conférence. Les équipes ne se rencontrent que par division de Conférence durant la saison régulière. À la fin de la saison en juillet, la WPSL tient des séries éliminatoires dans chacune des conférences régionales - avec un format élargi dans la Conférence de l'Est, à cause du plus grand nombre de clubs dans cette région.

Les deux meilleures équipes dans chaque division de la Conférence du Pacifique ont une série éliminatoire ensemble. Les deux grands gagnants se disputent une place dans le «Final Four» de la ligue, tandis que l'équipe championne de la Conférence du Midwest affronte l’équipe gagnante de la Conférence Sunshine pour une place dans le «Final Four». Puis, se tient à la fin de juillet le week-end du championnat national c'est-à-dire le «Final Four», où 4 équipes WPSL disputent entre elles la finale du championnat de la ligue en 3 matchs. La WPSL déplace son championnat national chaque année de sorte que chacun de régions géographiques des États-Unis a une chance d'accueillir cet évènement sportif.

Équipes actuelles 2012[modifier | modifier le code]

En date du 19 juin 2012.[21]


Conférence du Pacifique[modifier | modifier le code]

Division Nord[modifier | modifier le code]

Division Sud[modifier | modifier le code]

Conférence Big Sky[modifier | modifier le code]

Division Nord[modifier | modifier le code]

Division Sud[modifier | modifier le code]

Conférence Nord-Ouest[modifier | modifier le code]

Conférence Sunshine[modifier | modifier le code]

Conference du Midwest[modifier | modifier le code]

Conférence Nord-Est Altlantique[modifier | modifier le code]

Division Nord[modifier | modifier le code]

Division Mid-Atlantique[modifier | modifier le code]

Division Sud[modifier | modifier le code]

Conférence du Sud-Est[modifier | modifier le code]

Division Sud-Atlantique[modifier | modifier le code]

Historique du championnat de la ligue[modifier | modifier le code]

Saison Championnes Entraineur-chef Finaliste-perdant
1998 Silicon Valley Red Devils Auto Trader Women’s Select
1999 California Storm Auto Trader Women’s Select
2000 San Diego WFC SeaLions California Storm
2001 Ajax America Women San Diego WFC
2002 California Storm Ajax America Women
2003 Utah Spiders California Storm
2004 California Storm New England Mutiny
2005 FC Indiana Drapeau de la Pologne Shek Borkowski California Storm
2006 Long Island Fury Drapeau de l'Angleterre Paul Riley Ajax America Women
2007 FC Indiana[22] Drapeau de la Pologne Shek Borkowski New England Mutiny
2008 Ajax America Women[23] Drapeau des États-Unis Brian Boswell Arizona Rush
2009 Long Island Fury Drapeau de l'Angleterre Paul Riley Ajax America Women
2010 Boston Aztec[24] Drapeau des États-Unis Mike Kersker Ajax America Women
2011 Orange County Waves [25],[26] Drapeau des États-Unis Abner Rogers Chicago Red Stars
2012 Texans de Gulf Coast[27]. Drapeau des États-Unis David Kemp Aztec MA[28].
2013 San Diego WFC SeaLions Pays inconnu Jen Lalor-Nielsen Houston Aces

Honneurs individuels[modifier | modifier le code]

À la fin de saison, la Women's Premier Soccer League annonce ses prix annuels. Ceux-ci récompensent les athlètes ayant obtenu d'excellentes performances au cours de la saison régulière et des séries éliminatoires.

Joueuse MVP[modifier | modifier le code]

1998, Keri Sanchez du Silicon Valley Red Devils
1999,Erin Martinez Montoya du California Storm
2000, Ally Kemp duAuto Trader Women's Select
2001, April Colen du Ajax So Cal
2002, Kristen Warren du Denver Diamonds
2005, Meghan Schnur du New England Mutiny et Maureen Whitney du California Storm
2006, Jennifer Maurer du New England Mutiny, Jennifer Lalor-Nielsen du San Diego SeaLions, Jennifer Nobis du River CIty FC et Katie Antongiovanni du Denver Diamonds
2007, Tiffany Weimer du Soccerplus, Ouying Zhang du San Diego SeaLions, Fatima Leyva du F.C. Indiana, Brittany Cooper du Albuquerque Lady Ayslumn, Cindy Schofield du Tampa Bay Elite
2008, Mary-Frances Monroe du New England Mutiny, Sissi du California Storm, Nancy Rohrman du MYSC Lady Blues, Betty Ann Casey du Miami Kickers F.C., Megan Dickerson du Utah Spiders
2009, Vicki Dimartino du Long Island Fury, Alyssa Pember du Long Island Fury, Shannon Cross du AJAX American Women, Ro Hernandez du San Francisco Nighthawks, April Perry du Miami Kickers F.C., Kendall Juett du Dallas Premier Women's S.C.
2010, Leah Blayney du Boston Aztec Breakers Reserves, Dani Bosio du AJAX American Women, Anne Marie Tangorra du LAFC Chelsea, Sarah Hagen du F.C. Milwaukee Nationals, Noelle Pineiro du Brandon F.C., Dria Hampton du Oklahoma Alliance F.C.

Meilleure gardienne de but[modifier | modifier le code]

1998, Lorena Snyder du Auto Trader Women's Select -
1999, Maite Zabala du California Storm -
2000, LaKeysia Beene du California Storm -
2001, Carolyn Welman du San Deigo WFC -
2002, Ileana Moschos du California Storm -
2003, Melanie Stratford du Utah Spiders -
2004, Brittany Gillespie du California Storm -
2005,Jennifer Molina du New England Mutiny
2006 Megann Burke du River Cities F.C., Brett Maron du Boston Aztecs, Jenna Huff du Las Vegas Tabogators, Anna Picarelli du AJAX American Women
2007, Megann Burke du River Cities R.C. , Karen Bardsley du AJAX American Women West, Stephanie Labbé du New England Mutiny, Dimitra Poulos du Rush Salt Lake City
2008, Sophia Perez du SD United -
2009, Ashley Phillips du Boston Aztecs -
2010, Cori Alexander du California Storm

Meilleur entraîneur-chef de l'année[modifier | modifier le code]

2005, Shek Borkowski du F.C. Indiana
2006, Brian Boswell du AJAX American Women
2007, Brian Boswell du AJAX American Women
2008, Brian Boswell du AJAX American Women
2009, Paul Riley du Long Island Fury
2010, Mike Kersker du Boston Aztec Breakers Reserves

Prix Richard Cross Management Excellence[modifier | modifier le code]

2003, Elk Grove Pride
2004, New England Mutiny East
2005, New England Mutiny et California Storm
2006, AC Diablos, Sonoma County Sol, Tampa Bay Elite et River Cities FC
2007, New England Mutiny, San Diego SeaLions, Tampa Bay Elite, Albuquerque Lady Aslyum et FC Twente3
2008, SoccerPlusCT
2009, San Diego SeaLions et SD United

Sélection des joueuses-étoiles pour la saison 2010[modifier | modifier le code]

Gardienne de but[modifier | modifier le code]

  • Cori Alexander (California Storm)

Defenseures[modifier | modifier le code]

  • Anna Caniglia (Boston Aztec)
  • Melinda Mercado (Oklahoma Alliance)
  • Dani Bosio (Ajax America Women)
  • Alyssa Pember (Long Island Fury)


Milieux de terrain[modifier | modifier le code]

  • Dria Hampton (Oklahoma Alliance)
  • Keri Sanchez (AJax America Women)
  • Sarah Talbert (F.C. Milwaukee Nationals)
  • Ann Marie Tangorra (Los Angeles Premier FC)

Attaquantes[modifier | modifier le code]

  • Leah Blayney (Boston Aztec)
  • Sarah Hagen (F.C. Milwaukee Nationals)

Source[29]

Sélection des joueuses-étoiles pour la saison 2011[modifier | modifier le code]

Gardienne de but[modifier | modifier le code]

  • Sophia Perez (Orange County Waves)

Defenseures[modifier | modifier le code]

  • Shannon Cross (Orange County Waves)
  • Dani Bosio (Orange County Waves)
  • Sammy Scofield (Chicago Red Stars)
  • Rachell Fell (Tampa Bay Hellenic)

Milieux de terrain[modifier | modifier le code]

  • Stacy Bishop (Tampa Bay Hellenic)
  • Brittany Klein (Orange County Waves)
  • Kiki Bosio (Orange County Waves)
  • Julie Ewing(Chicago Red Stars)
  • Kara Kabellis (Chicago Red Stars)

Attaquantes[modifier | modifier le code]

  • Tanya Taylor (Orange County Waves) - élue Joueuse MVP du Championnat
  • Megan Mischler (Boston Aztec Breakers Reserves)

Entraineur-chef de l'année[modifier | modifier le code]

  • Abner Rogers (Orange County Waves)

mentions honorables[modifier | modifier le code]

  • (GK) Michelle Betos (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (DF) Jordan Bishop (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (MF) Becca Mays (Boston Aztec Breakers Reserves)
  • (A) Michele Weissenhofer (Chicago Red Stars)

Source[30],[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ceci en référence à la rémunération salariale des joueuses et à leur licence de la USSF (fédération américaine de soccer).
  2. « Women's Professional Soccer ceases operation », sur CBCsport,‎ 18 mai 2012 (consulté le 16 juin 2012)
  3. « WPS Suspends Play for 2012 Season », sur womensprosoccer.com,‎ 30 janvier 2012 (consulté le 16 juin 2012)
  4. (en) Jeff Kassouf, « http://equalizersoccer.com/ », sur http://equalizersoccer.com/,‎ 9 février 2012
  5. http://www.chesapeakecharge.com/
  6. http://www.redstarsgear.com/tickets2012.html
  7. http://fcindiana.us/index.html
  8. (en) « Breakers to compete in new WPSL Elite Women’s Soccer League in 2012 », sur http://www.womensprosoccer.com/,‎ 9 février 2012
  9. (en) « WNY Flash Join the Newly Formed WPSL Semi-Pro Elite Division », sur http://www.womensprosoccer.com/,‎ 6 mars 2012
  10. http://www.mutinysoccer.com/index.html
  11. a et b http://www.prlog.org/11801875-philadelphia-fever-joins-new-wpsl-elite-league.html
  12. http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1443
  13. « FINAL FOUR TEAMS SET FOR WPSL ELITE LEAGUE PLAYOFFS », sur wpslelite.com (consulté le 26 juillet 2012)
  14. « Breakers take regular season title », sur ESPN,‎ 23 juillet 2012 (consulté le 26 juillet 2012)
  15. « WNY Flash Defeats NY Fury to Advance to Championship on Saturday », sur wnyflash.com,‎ 25 juillet 2012 (consulté le 26 juillet 2012)
  16. « Red Stars Defeat Boston 3-1 for Trip to WPSL Elite Championships », sur chicagoredstars.net,‎ 25 juillet 2012 (consulté le 26 juillet 2012)
  17. Amy Moritz, « The Flash win another title », sur .buffalonews.com (consulté le 28 juillet 2012)
  18. « Flash win Championship »,‎ 28 juillet 2012 (consulté en 28 juillet)
  19. « Western New York Flash Crowned First WPSL Elite League Champions », sur soccernation.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté en 29 juillet)
  20. http://www.wpsl.info/u20/
  21. « wpsl.info » (consulté le 19 juin 2012)
  22. (en)F.C. Indiana 3, New England Mutiny 0,http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=286
  23. (en) WPSL Final: Ajax America 3, Arizona Rush 1 , http://www.wpsl.info/news/indexa.php?cat=1&id=572
  24. (en) Boston Aztec Breakers Reserves 2, Ajax America 1, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1147
  25. (en) ORANGE COUNTY WAVES 2, CHICAGO RED STARS 1, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1366
  26. (en) FALLING SHORT Waves topple Red Stars in OT, http://www.chicagolandsoccernews.com/teams/redstars2.php?article_id=9221
  27. Chris Elkins, « GC Texans dominate for WPSL title », sur pnj.com,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 24 juillet 2012)
  28. Brian O'Connell i, « Aztec fall in WPSL Final », sur New England Soccer Today,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012)
  29. (en)2010 ALL-WPSL TEAMS, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1149
  30. 2011 WPSL ALL-CHAMPIONSHIP TEAM, http://www.wpsl.info/news/index.php/?cat=1&id=1368
  31. http://www.wpsl.info/history/

Liens externes[modifier | modifier le code]