Wolfgang Reitherman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reitherman.

Wolfgang Reitherman

Surnom Woolie Reitherman
Naissance 26 juin 1909
Munich, Allemagne
Décès 22 mai 1985
Burbank, Californie
Profession animateur, réalisateur, producteur et acteur

Wolfgang Reitherman dit Woolie Reitherman est un animateur, réalisateur, producteur et acteur américain d'origine allemande, né le 26 juin 1909 à Munich (Allemagne) et décédé le 22 mai 1985 à Burbank (Californie)[1]. Il était membre de la légendaire équipe des « Nine Old Men » des studios Disney.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wolfgang Reitherman est né à Munich en Allemagne avant que sa famille n'émigre aux États-Unis pour s'installer en Californie à Pasadena. Il étudia au Pasadena Junior College puis travailla brièvement comme dessinateur technique pour la Douglas Aircraft Company. Après ce passage dans la vie active, il décide de reprendre des études de dessins artistiques au Chouinard Art Institute dont il sort diplôme en 1933.

En 1933, il intègre les studios Disney et travaille avec des animateurs comme Ward Kimball et Milt Kahl[2]. Son premier crédit est sur Les Petits Lapins joyeux, sorti le 24 mars[3].

Tous les trois participent à la production de La Fanfare (1935), Jazz Band contre Symphony Land (1935) et Elmer l'éléphant (1936). Walt Disney le transfère ensuite sur la production de son premier long métrage Blanche-Neige et les Sept Nains (1937).

À partir des années 1940, il travaille sur plusieurs longs métrages, la plupart des grands classiques de Disney dont :

On peut noter son rôle d'acteur dans Le Dragon récalcitrant (1941). Mais entre 1940 et 1953, il passe sous la direction de Jack Kinney et anime de nombreux courts métrages avec Dingo. Frank Thomas et Ollie Johnston dans Disney Animation : The Illusion of Life qualifient le travail de Reitherman sur Dingo ainsi[5],[6] : « Le Dingo animé par Woolie communiquait avec le public d'une façon que seul Wooly pouvait faire - c'était un nouveau type d'animation. Son timing, sa mise en scène, sa texture, son rythme, son désir de faire quelque chose de différent, son sens du bon gag, la connaissance de ce qui amusait (et a la faculté de penser à quelque chose comme si ce n'était pas le cas), tout s'orientait selon sa direction. »

À la fin des années 1950, il devient coréalisateur avec comme premier essai La Belle au bois dormant[2] puis seul au poste de réalisateur d'un long métrage, avec Merlin l'enchanteur (1963)[7].

En 1961, il devient le directeur de l'animation des studios Disney. Les trois fils de Reitherman, Bruce, Richard et Robert, ont incarné les voix de plusieurs personnages Disney dont Mowgli, Christopher Robin ou dans Merlin l'enchanteur[2]. Après la mort de Walt Disney en 1966, il prend en charge la production de tous les films d'animations jusqu'à sa retraite[2].

Wolfgang Reitherman prend sa retraite en 1980[2]. Il est mort cinq ans plus tard à l'âge de 75 ans dans un accident de voiture près de sa maison de Burbank.

En 1989, il reçoit à titre posthume la distinction Disney Legend[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme animateur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1989, il est nommé Disney Legend aux côtés des autres « Nine Old Men ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wolfgang Reitherman sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c, d, e et f (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 463
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 224
  4. a, b et c (en) Robin Allan, Walt Disney and Europe, p. 240.
  5. (en) Frank Thomas et Ollie Johnston, Disney Animation : The Illusion of Life, p 169
  6. (en) Flora O'Brien, Walt Disney's Goofy : The Good Sport, p. 74
  7. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 535