Wolfgang Langhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langhoff.
Wolfgang Langhoff à Berlin en 1962.

Wolfgang Langhoff (né le 6 octobre 1901 à Berlin, mort le 25 août 1966 à Berlin-Est) de son nom complet Joseph Heinrich Hermann Wolfgang Reyhard Langhoff est un ancien résistant et un acteur, metteur en scène, réalisateur et écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wolfgang Langhoff est né à Berlin et a grandi à Fribourg-en-Brisgau. De 1915 à 1917 il travailla comme marin. Puis après la Première Guerre mondiale il trouva des emplois de figurant au théâtre de Königsberg où il eut rapidement des petits rôles. À partir de 1923 il était acteur à Hambourg, Wiesbaden et Düsseldorf. À la suite de son engagement politique il fut arrêté par la Gestapo le 28 février 1933 pour son activité en tant qu'acteur dans la compagnie d'Agitprop "Nordwest-ran“. Il fut déporté en juillet 1933 au camp de Börgermoor puis transféré au camp de Lichtenburg, et enfin libéré le 31 mars 1934.

Il s'exila en suisse le 28 juin 1934, à Zurich où il trouva un emploi au Schauspielhaus. Il publia "die Moorsoldaten", un des premiers livres sur les camps de concentration nazis. Il rentra à Berlin Est en 1945. Il prend la direction du Deutches Theater à Berlin de 1946 à 1963.

Wolfgang Langhoff est le père des metteurs en scène Thomas (1938-2012) et Matthias Langhoff (né en 1941) et le grand-père de l'écrivain Anna Langhoff, de l'acteur Tobias Langhoff et du metteur en scène Lukas Langhoff.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Wolfgang Langhoff: Die Moorsoldaten. o.a.O. 1995 (réédition), (ISBN 3-88021-226-0).
  • Winrich Meiszies (Hrsg.): Wolfgang Langhoff – Theater für ein gutes Deutschland. Düsseldorf – Zürich – Berlin 1901–1966. Düsseldorf 1992, S. 196–202.
  • Esther Slevogt: Den Kommunismus mit der Seele suchen: Wolfgang Langhoff - ein deutsches Künstlerleben im 20. Jahrhundert. Kiepenheuer & Witsch, Köln 2011, (ISBN 3-4620-4079-0)
  • Joachim Werner Preuß: Theater im ost-/westpolitischen Umfeld. Nahtstelle Berlin 1945–1961. München 2004, (ISBN 3-89129-689-4).
  • Armin Stolper: Noch ein roter Hunderter. Wolfgang Langhoff. Schkeuditz 2001, (ISBN 3-935530-11-0).
  • Deutsches Theater Berlin (Hrsg.): Hundert Jahre Deutsches Theater Berlin. 1883–1983. Berlin 1986.
  • Christoph Funke, Dieter Kranz: Wolfgang Langhoff – Schauspieler, Regisseur, Intendant. Berlin 1969. (= Reihe Theaterpraxis, Bd. 3)
  • Edith Krull: Wolfgang Langhoff. Berlin 1962. (= Theater und Film, Bd. 3)
  • Deutsches Theater Berlin (Hrsg.): Bericht über 10 Jahre. Berlin 1957.

Film documentaire[modifier | modifier le code]

  • Ullrich H. Kasten: Hoffnung – ein deutscher Winterstern: Die Langhoffs. Cinetec Film GmbH und Rundfunk Berlin-Brandenburg rbb, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Tombe de Wolfgang Langhoff au cimetière de Dorotheenstadt de Berlin

Sur les autres projets Wikimedia :