Wolfgang Güllich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolfgang Güllich

Wolfgang Güllich, né le 24 octobre 1960 à Ludwigshafen en Allemagne et décédé le 31 août 1992 est un grimpeur professionnel. Considéré comme l'un des meilleurs grimpeurs de tous les temps[réf. souhaitée], il était particulièrement apprécié pour son désir de relever le niveau de difficulté, sa polyvalence lors de réalisations extrêmes en escalade libre et en alpinisme, ainsi que pour sa personnalité exceptionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 13 ans, Wolfgang Güllich découvre l'escalade sur les rochers du Palatinat rhénan (Südpfalz). Il devient rapidement l'un des meilleurs grimpeurs de la région et, à 16 ans, il fait la première ascension en libre de Jubiläumsriss, (VII-/6a+).

Un an après avoir gravi sa première voie cotée 7b dans le Palatinat, il part aux États-Unis où il côtoie les meilleurs grimpeurs américains du moment, notamment John Bachar et Toni Yaniro. En 1982, il réussit la première répétition de la voie de Yaniro : Grand Illusion (5.13b/c 8a/8a+), la voie la plus difficile au monde à cette époque[1].

En 1984 il enchaîne la première voie cotée 8b de l'histoire, Kanal Im Rücken à Altmühtal, puis en avril 1985, la première 8b+, Punks in The Gym, aux Monts Arapiles en Australie. La voie avait été équipée et travaillée par le suisse Martin Scheel, il avait alors cassé une écaille qu'il avait remplacé par une prise taillée. Güllich évalue sa cotation à 8b/8b+ (31/32 selon le système australien). Stefan Glowacz la répète un an après en confirmant la cotation à 32. la troisième répétition est celle de Jerry Moffat en 1991, qui confirme aussi l'évaluation de Güllich à 8b+. La prise taillée fut elle aussi cassée et remplacée par une réplique collée. La cotation a parfois été revue à la baisse de 32 à 31 en cotation australienne, peut-être à cause de cette prise[2].

Il participe en 1985 à la première compétition d'escalade internationale d'Europe occidentale, à Bardonecchia, mais ne poursuit pas la compétition.

En 1986, il se blesse au dos en tombant dans Master's Edge (6c), à Millstone Quarry au Peak District en Angleterre, une voie sur coinceurs cotée E7-6c en cotation britannique, ouverte par Ron Fawcett en 1983. La même année, il enchaîne en solo intégral Separate Reality au Parc national de Yosemite. Cette voie ouverte en 1973 par Ron Kauk, cotée 5.11d (7a/7a+), présente un toit de six mètres d'avancée traversé par une fissure, surplombant de 200 mètres la Merced River. Cette réalisation et surtout les photos faites par Heinz Zak, montrant Güllich, suspendu torse-nu à l'extrémité du toit, avec juste un short léopard et un sac à magnésie rose, marqueront l'escalade des années 1980[3]. Heinz Zak, réalisa le deuxième solo de la voie en mai 2005, suivi par Dean Potter en 2006[3].

En 1987, Güllich réalise Wallstreet au Frankenjura en Allemagne, le premier 8c de l'histoire de l'escalade.

Les premières ascensions en libre, de voies dans le Karakoram telles que Eternal Flame (IX A2) (tours de Trango) et Riders on the Storm (IX A3), dans les montagnes de Patagonie, démontrent que Wolfgang n'est pas qu'un simple grimpeur de falaise. Il devient respecté dans le milieu de l'alpinisme grâce à ses réalisations avec son ami Kurt Albert :

  • Free ascent of Yugoslavian route sur la tour sans nom (Nameless Tower, tours de Trango) en 1988 ;
  • Eternal Flame sur la tour sans nom (Nameless Tower, tours de Trango) en 1989 ;
  • Riders on the Storm sur la tour Centrale de Paine (Torre Central de Paine, massif del Paine) en 1991 ;

En 1990, il se fiance avec Anette et ils se marient un an plus tard.

En septembre 1991, après un long entraînement spécifique sur monodoigt, il enchaîne Action Directe à Waldkopf dans le Frankenjura. Coté à l'origine 8c+/9a (UIAA XI, 5.14c/d), la plupart des grimpeurs considèrent cette voie comme étant le premier 9a de l'histoire.

Il est l'inventeur du pan Güllich (une planche munie de réglettes en bois), un dispositif d'entrainement permettant le travail intensif de mouvements d'escalade difficiles.

Il est appelé sur le tournage de Cliffhanger : Traque au sommet pour doubler, avec Ron Kauk, les scènes de grimpe de Sylvester Stallone.

Le 29 août 1992, Wolfgang est victime d'un accident de voiture entre Munich et Nuremberg. Il s'endort au volant et sa BMW quitte la route et s'écrase contre le béton d'un bassin de rétention des eaux. Deux jours plus tard, il décède à l'hôpital de Ingolstadt, sans jamais avoir repris conscience. On a mis sa fatigue sur le compte des nombreuses sollicitations des médias suite à sa popularité grandissante après sa participation à Cliffhanger.

Réalisations remarquables[modifier | modifier le code]

Güllich a été l'un des précurseurs majeurs du haut niveau en escalade. Nul autre n'a réussi autant de fois que lui une nouvelle cotation. À l'exception de la voie de Ben Moon, Hubble, le premier 8c+, Wolfgang a ouvert à 4 reprises une nouvelle difficulté dans l'échelle des cotations :

  • Le premier 8b (5.13d) : Kanal Im Rücken, 1984
  • Le premier 8b+ (5.14a/b) : Punks In The Gym, Australie, avril 1985
  • Le premier 8c (5.14b) : Wall Street, 1987
  • Le premier 9a (5.14d) : Action Directe, août-septembre 1991

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages utilisés pour la rédaction de l'article[modifier | modifier le code]

  • (en) Jeff Achey, Dudley Chelton et Bob Godfrey, Climb! : The History of Rock Climbing in Colorado, Seattle, Mountaineers Books,‎ 2002, 2e éd. (1re éd. 1977), 255 p. (ISBN 9780898868760, OCLC 48613854)
  • (de) Tilmann Hepp, Wolfgang Güllich : Leben in der Senkrechten : eine Biographie, Rosenheim, Rosenheimer,‎ 1993, 141 p. (ISBN 9783475527470, OCLC 34746675)

Autres ouvrages sur le sujet[modifier | modifier le code]

  • (de) Wolfgang Güllich, Gerhard Heidorn et Andreas Kubin, Sportklettern heute : Technik, Taktik, Training, Munich, Bruckmann, coll. « Bergsteiger Praxis »,‎ 1986, 192 p. (ISBN 9783765420535, OCLC 256291218)
  • (de) Wolfgang Güllich et Heinz Zak, High Life : sportklettern weltweit, Munich, Rother,‎ 1987, 215 p. (ISBN 9783763372409, OCLC 30645433)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeff Achey, Dudley Chelton et Bob Godfrey, Climb! : The History of Rock Climbing in Colorado, p. 250
  2. (en) « *** Punks In The Gym (31 or 32) - 5.14a », sur www.rockclimbing.com,‎ 4 novembre 2003 (consulté le 11 novembre 2011)
  3. a et b (en) « Heinz Zak solos Yosemite's Separate Reality », sur www.planetmountain.com,‎ 9 juin 2005 (consulté le 11 novembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]