Wolf 424

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 12h 30m 17.2s, +9° 01′ 15″

Wolf 424 A/B

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 12h 30m 17,2s
Déclinaison +09° 01′ 15″
Constellation Vierge
Magnitude apparente +13,18 / +13,17
Caractéristiques
Type spectral M5,5Ve / M7Ve
Indice U-B 1,19 /
Indice B-V 1,84 /
Indice V-R ?
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Indice J-H ?
Variabilité Aucune / éruptive
Astrométrie
Vitesse radiale -2 km/s
Mouvement propre μα = -1 796 mas/a
μδ = 233 mas/a
Parallaxe 227,90 ± 4,60 mas
Distance 14,3 ± 0,3 al
(4,39 ± 0,09 pc)
Magnitude absolue 14,28 / 14,28
Caractéristiques physiques
Masse M
Rayon R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité L
Température K
Rotation  km/s
Âge a

Autres désignations

V* FL Vir, GJ 473, Wolf 424, G 60-14/G 12-43, LFT 923, LTT 13546, LHS 333

Wolf 424 est un système stellaire composé de deux naines rouges (Wolf 424 A et Wolf 424 B), situé dans la constellation de la Vierge à 14,3 années-lumière de la Terre. Elles sont sur des orbites elliptiques variant entre 2,6 et 4,2 ua de distance, sur une période de 16,2 ans.

Bien que relativement proche, ce système stellaire est totalement invisible à l'œil nu, il ne fut découvert qu'à l'ère moderne[1] par Maximilian Franz Joseph Wolf en 1919. Car ces naines rouges sont évidemment très peu brillantes : leur luminosité est égale à 14/100 000e de celle du Soleil, soit 0,014 %.
La vitesse radiale de Wolf 424 est de 2 km/s[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Wolf 424 est plus ou moins célèbre dans le milieu ufologique, avec le rapport à l'affaire Ummo.

Ce système n'est pourtant pas susceptible d'abriter une civilisation extraterrestre avancée, ou même de la vie, sur une de ses hypothétiques planètes ; du fait que ces étoiles sont des naines rouges, dont le membre mineur (Wolf 424 B) est du type éruptif.

Il semblerait en outre que la distance initialement annoncée lors de la découverte de ce système ait été d'environ 3,6 années-lumière, à l'observatoire de Yerkes à Chicago. Ce qui aurait constitué une grande première, car ça en aurait fait le système stellaire le plus proche de nous, « détrônant » ainsi le système d'Alpha du Centaure !
Cette information a été reprise dans l'affaire Ummo.
[réf. nécessaire]

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ceci comme toutes les naines rouges.
    Par exemple, Proxima du Centaure l'étoile la plus proche du système solaire, fut aussi découverte au siècle dernier.
  2. D'après ARICNS Gl 473 A. La valeur donnée dans VizieR [1] (-553,7 km/s) est erronée : voir [2]
  • W. D. Heintz, "Astrometric study of 4 binary stars", 1972, Astronomical Journal, 77, 160.
  • G. Torres, T. J. Henry, O. G. Franz, L. H. Wasserman, "The nearby low-mass visual binary Wolf 424", Astronomical Journal, 117, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]