Wisteria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glycine.

Le genre Wisteria est une plante ligneuse et grimpante de la famille des Fabaceae. Ces espèces sont appelées des « glycines ». Certaines d'entre elles sont cultivées comme plantes ornementales en raison de leurs grappes de fleurs printanières et de leurs épais feuillages. Selon les espèces et cultivars, les fleurs sont violettes, bleues ou blanches. La longueur des inflorescences varie de 10 cm à un mètre pour Wisteria floribunda var. 'Macrobotrys'. Certains cultivars sont parfumés et parmi ceux-ci, on retrouve les cultivars tels que le 'Rosea' ou le 'Jacko'. Ces derniers sont originaires des États-Unis, de Chine et du Japon. Les graines sont toxiques. L'espèce la plus connue est la Wisteria sinensis, la glycine de Chine, largement naturalisée en Europe occidentale. Il existe également une autre espèce fréquente  : la Wisteria floribunda ou glycine fls horticole. Or, au début du XIXe siècle, certaines espèces du genre Glycine, telles que les deux espèces sus-citées, sont déplacées dans un nouveau genre : Wisteria (les deux exemples devenant respectivement Wisteria floribunda (Willd.) DC., et Wisteria sinensis (Sims) DC). Cependant, on continua naturellement à parler de « Glycine », et les espèces ornementales deviennent des « glycines ». Les véritables espèces du genre Glycine restèrent méconnues du grand public et ne prirent pas le nom vernaculaire de « glycine ». C'est au début du XXe siècle qu'une révision taxinomique fit entrer une espèce dans le genre Glycine : Glycine max, le soja. Dès lors, un véritable décalage se fit entre langue courante et langue scientifique : le soja, comestible, est l'espèce la plus connue du genre Glycine, alors que les glycines, du genre Wisteria et justement pas du genre Glycine, ont des graines toxiques.

Croissance et multiplication[modifier | modifier le code]

Les glycines sont de croissance vigoureuse. Ainsi, un jeune sujet pourra voir sa croissance annuelle dépasser le mètre si les conditions sont optimales. De même, il est courant d'apercevoir des sujets âgés atteignant des volumes impressionnants. Un sujet issu de semis mettra, lui, une dizaine d'années avant de fleurir. La multiplication est plus facile à partir de boutures ou de marcottes d'exemplaires dont on connaît l'aptitude à fleurir.

En moyenne la sénescence arrive à partir de 40-50 ans. Certains sujets centenaires sont mentionnés en Angleterre[1], en France [2] avec des troncs creux pouvant aller du mètre à 3m20 de circonférence…

Galerie[modifier | modifier le code]

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Exemples d'après NCBI (23 mars 2011)[3] et ITIS (23 mars 2011)[4]

Glycine floribonde, originaire du Japon, introduite en Grande Bretagne depuis 1820[5].

  • Wisteria × formosa Rehd. [W. floribunda (WILLDENOW) DE CANDOLLE × W. sinensis (SIMS) SWEET, syn. W. floribunda ‘Domino’]

Glycine de Formose. Hybride obtenu au Massachusetts en 1905[5].

Glycine du Japon. Plante jusqu'à 10 m de hauteur, originaire du Japon et de Corée[5].

Glycine de Chine. Plante jusqu'à 10 m de hauteur, originaire de Chine, introduit en France par Dominique Parennin au début du XVIIIe siècle et en Grande-Bretagne par le capitaine Welbauk en 1816[5].

Glycine veloutée. Plante jusqu'à 10 m de hauteur, originaire de Chine, introduite du Japon en 1900[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. émission Votre jardin sur RMC, 5 mars 2011
  2. pour un panorama sur la France krapooarboricole
  3. NCBI, consulté le 23 mars 2011
  4. ITIS, consulté le 23 mars 2011
  5. a, b, c, d et e Verhaeghe, P. 2004. CLEF DES PLANTES SARMENTEUSES RUSTIQUES EN BELGIQUE. TAXONOMANIA 11:1-26