Winnie l'ourson et l'Arbre à miel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Winnie l'ourson et l'Arbre à miel

alt=Description de l'image Logo Disney ManyAdventuresWinnie.png.
Titre original Winnie the Pooh and the Honey Tree
Réalisation Wolfgang Reitherman
Scénario Voir fiche technique
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1966
Durée 23 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Winnie l'ourson et l'Arbre à miel ou Winnie l'ourson ! (Winnie the Pooh and the Honey Tree) est un moyen-métrage d'animation des studios Disney sorti en 1966.

Basé sur les personnages d'Alan Alexander Milne créés en 1926, c'est le premier film consacré à Winnie l'ourson. Il sera repris en 1977 avec deux autres courts métrages, Winnie l'ourson dans le vent (1968) et Winnie l'ourson et le Tigre fou (1974), pour constituer le long-métrage Les Aventures de Winnie l'ourson.

Il a été scindé en plusieurs épisodes en 2011 dans le cadre des Mini-aventures de Winnie l'ourson (The Mini Adventures of Winnie the Pooh).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La gourmandise de Winnie le place dans des situations délicates.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

1er doublage (1966)[modifier | modifier le code]

2e doublage (2011)[modifier | modifier le code]

Note : Redoublage effectué dans le cadre des Mini-aventures de Winnie l'ourson.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

1er doublage (1967)[modifier | modifier le code]


Sources : Générique de la version d'origine et livre-disque Le Petit Ménestrel (ALB 358).

2e doublage (1997)[modifier | modifier le code]

En 1997, un redoublage du long-métrage[2] eut lieu pour harmoniser les voix des trois courts, avec entre autres Patrick Préjean, voix officielle de Tigrou depuis Sacrée journée pour Bourriquet (1983).

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • Winnie l'ourson (Winnie the Pooh) - Chœur
  • Mains en l'air (Up, Down and Touch the Ground) - Winnie
  • J'ai le ventre qui gargouille (Rumbly in My Tumbly) - Winnie
  • Le Petit Nuage (Little Black Rain Cloud) - Winnie et Jean-Christophe
  • Sortons-le (Heave Ho) - Chœur

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Le film était présenté lors de sa première exploitation en première partie du long-métrage Quatre bassets pour un danois.

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

Winnie l'ourson et l'Arbre à miel
  • Années 1980 : VHS avec 1er doublage (1967)
Les Aventures de Winnie l'ourson
  • 1997 : VHS et Laserdisc, format 4/3, 2e doublage
  • Printemps 2002 : DVD et VHS (Québec), 1er doublage
  • 16 octobre 2002 : DVD et VHS, format 4/3, 1er doublage
  • 23 octobre 2003 : 2 Coffrets 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 20 octobre 2004 : Coffret 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 19 octobre 2005 : Coffret 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 5 novembre 2005 : Coffret 2 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 26 octobre 2006 : Coffret 2 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 26 octobre 2006 : Coffret 6 DVD, format 4/3, 1er doublage

Production[modifier | modifier le code]

Prévu au départ comme un long-métrage, Walt Disney préféra tester ce classique de la littérature anglaise inconnu des petits américains dans un court-métrage, Winnie l'ourson et l'Arbre à miel diffusé en 1966. Ce n'est qu'après sa mort et la réalisation de deux autres courts que le studio revient au projet initial. Hospitalisé, Walt Disney lit La Toile de Charlotte d'E. B. White mais refuse que le studio produise un nouveau moyen métrage comme Winnie l'ourson et l'Arbre à miel dont le coût de production ne pouvait pas être compensé par une exploitation en moyen métrage[3].

Les frères Sherman ont écrit 10 chansons pour la série des Winnie[4] : Winnie the Pooh, Up, Down and Touch the Ground, Rumbly in My Tumbly, Little Black Rain Cloud, Mind Over Matter, A Rather Blustery Day, The Wonderful Things About Tiggers, Heffalumps and Woozles, The Rain Rain Rain Came Down Down Down et Hip Hip Pooh-Ray!

Le film est diffusé en 1970 à la télévision dans une émission spéciale sponsorisée par Sears[5].

Personnages[modifier | modifier le code]

Dans la version originale, la plupart des personnages ne sont désignés que par leur espèce: « Owl » = hibou, « Rabbit » = lapin, « Piglet » = porcelet, « Gopher » = thomomys, etc. Les noms de Kanga (Grand Gourou)[6] et Roo (Petit Gourou) forment un jeu de mots, leur juxtaposition reconstituant le mot « kangourou ». Christopher Robin (Jean-Christophe en VF) est le prénom du fils d'A. A. Milne. Quant à Winnie (Winnie the Pooh ou Pooh Bear en anglais[7], il vit sous le nom de « Sanders »[8].

Le personnage de Grignotin (Gopher), crédité en français de « taupe », est en fait un thomomys ou gaufre, sorte de petit rongeur terrestre proche du chien de prairie de la famille des Geomyidae que l'on trouve en Amérique du Nord. Il a été créé par Disney pour remplacer Porcinet dans le premier film, Winnie l'ourson et l'Arbre à miel, mais ce dernier sera rétabli dès le deuxième pour devenir la « star » des Aventures de Porcinet en 2003. Pour John Grant, l'ajout de ce personnage est moins réussi que celui de la Poignée de porte dans Alice au pays des merveilles (1951)[9]. Tigrou n’apparaît pas non plus dans ce premier court-métrage tandis que Coco Lapin est appelé dans le générique français « Pierre Lapin ».

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le film a fait l'objet d'une adaptation discographique en livre-disque dans la collection Le Petit Ménestrel (ALB 358/LLP 313) au moment de sa sortie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orthographié par erreur « Carrier » sur le générique original.
  2. Exploité uniquement dans la VHS et le laserdisc de 1997. Source : Les Grands Classiques Disney
  3. (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 163
  4. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 350
  5. (en) Mark Arnold, Frozen in Ice : The Story of Walt Disney Productions, 1966-1985, p. 61.
  6. Qui sera renommée « Maman Gourou » à partir de Sacrée journée pour Bourriquet (1983).
  7. Formé de l'interjection « pooh » : pouah et « bear » : ours.
  8. Afin de correspondre au nom apparaissant à l'image, l'adaptation française indique : « Lui qui s'appelait Martin, il vivait sous le nom de Sanders ».
  9. (en) John Grant, The Encyclopedia of Walt Disney's Animated Characters, p. 237.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]