Winnie l'ourson dans le vent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Winnie l'ourson dans le vent

alt=Description de l'image Logo Disney ManyAdventuresWinnie.png.
Titre original Winnie the Pooh and the Blustery Day
Réalisation Wolfgang Reitherman
Scénario Voir fiche technique
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1968
Durée 25 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Winnie l'ourson dans le vent (Winnie the Pooh and the Blustery Day) est un moyen-métrage d'animation des studios Disney sorti en 1968.

Basé sur les personnages d'Alan Alexander Milne créés en 1926, c'est le second film consacré à Winnie l'ourson. Il sera repris en 1977 avec deux autres courts métrages, Winnie l'ourson et l'Arbre à miel (1966) et Winnie l'ourson et le Tigre fou (1974), pour constituer le long-métrage Les Aventures de Winnie l'ourson.

Il a été scindé en plusieurs épisodes en 2011 dans le cadre des Mini-aventures de Winnie l'ourson (The Mini Adventures of Winnie the Pooh).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Winnie l'ourson se rend à son lieu de prédilection pour penser mais c'est un jour venteux. Winnie est à peine assis que Grignotin surgit du sol et l'avertit qu'il doit s'en aller à cause du vent violent. Mais Winnie a mal compris son ami et s'en va souhaiter la bonne journée à chacun de ses amis de la forêt des rêves bleus[NB 1]. Winnie se rend d'abord chez Porcinet qui est s'envole comme un cerf-volant avec son écharpe pour seul fil d'accroche. Winnie tente de maintenir l'écharpe tandis que Grand Gourou et Petit passent à côté de lui. Il leur souhaite le bon jour. Le vent emporte Winnie et Porcinet près de la maison en bâtons de bois de Bourriquet que l'ourson fait tomber en passant. Plus loin Winnie glisse et laboure le champs de carottes de Coco Lapin l'aidant par inadvertance pour sa récolte.

Le vent dépose enfin Winnie et Porcinet dans la cabane l'arbre arboricole de Maître Hibou qui les invite. Winnie souhaite le bonjour à Maître Hibou mais ce dernier lui réponds que c'est un simple coup de vent et non un jour particulier. Le vent continue de souffler faisant tanguer l'arbre jusqu'au point de faire tomber la cabane à l'envers. Maître Hibou accuse d'abord Winnie mais ce dernier n’est pas responsable comme le confirme Jean-Christophe. La cabane ne pouvant pas être réparée, Bourriquet se propose de chercher une nouvelle maison pour Maître Hibou qui pendant ce temps raconte d'autres histoires de sa famille. Les pages se tournent de la 41 à la 62...

À la page 62 la nuit commence à tomber mais pas le vent. Winnie est réveillé par des grognements et des crissements derrière la porte de sa maison. Lorsqu'il ouvre la porte, un visiteur inconnu surgit vêtu d'un parka jaune. C'est Tigrou, un tigre orange qui saute sur Winnie et roule avec lui dans la pièce avant de se jucher sur son ventre. Il est venu demander à Winnie du miel pour manger. Après quelques lampées de miel il déclare que les tigres ne mangent pas de miel. Avant de quitter la maison de Winnie, Trigou mentionne la présence d'éfélants et de nouïfes dans la forêt des rêves qui volent le miel. Winnie est effrayé par l'histoire de Tigrou et il décide de protéger son miel en s'entourant de tous ses pots. Il tombe de fatigue et s'endort mais ses rêves deviennent un cauchemar avec des éfélants et des nouïfes jusqu'à ce qu'une inondation causée par la pluie le réveille.

Plus tard, Porcinet est lui aussi emporté par l'inondation en dehors de sa maison. Il écrit une lettre qu'il mets dans une bouteille comme une bouteille à la mer juste avant d'être emmené avec sa chaise. Winnie apparaît juché sur une colline avec 10 pots de miel. Alors qu'il finit de manger l'un des ports les eaux l'emporte. Grand Gourou, Petit Gourou, Bourriquet, Coco Lapin et Tigrou sont tous réfugier dans la maison de Jean-Christophe construite sur la plus haute colline. Petit Gourou trouve la bouteille de Porcinet et Maître Hibou s'envole pour le prévenir que des secours arrivent.

Maître Hibou rencontre Winnie et Porcinet mais avant qu'il puisse les informer du sauvetage imminent (et leur raconter une autre de ses histoires ennuyeuses) une vague menace de tous les emporter. Winnie change de place avec Porcinet avant de plonger, et par chance la vague l'emmène droit dans le jardin de Jean-Christophe. Considérant que Winnie a sauvé Porcinet, Jean-Christophe décide d'organiser une fête célébrant l'acte héroïque de Winnie. Durant la fête Bourriquet annonce qu'il a trouvé un nouveau foyer pour Maître Hibou. Il emmène tout le monde à l'endroit de sa découverte, l'arbre abritant la maison de Porcinet qui ne semble pas connue ni par Maître Hibou ni par Bourriquet. Maître Hibou est impressionné par la maison et avant que quiconque ne l'informe du réel propriétaire Porcinet déclare que Maître Hibou doit avoir un toit. Winnie propose alors à Porcinet de venir habiter chez lui et de dédier la fête aussi à Porcinet pour son altruisme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

1er doublage (1968)[modifier | modifier le code]

Source : Dave Smith[1]

2e doublage (2011)[modifier | modifier le code]

Note : Redoublage effectué dans le cadre des Mini-aventures de Winnie l'ourson.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

1er doublage (1970)[modifier | modifier le code]

2e doublage (1997)[modifier | modifier le code]

Ce redoublage, qui concerne le long-métrage[2], a eu pour but d'harmoniser les voix des trois courts, avec l'arrivée entre autres de Patrick Préjean, voix officielle de Tigrou depuis Sacrée journée pour Bourriquet (1983).

Chansons du film[modifier | modifier le code]

  • Winnie l'ourson (Winnie the Pooh) - Chœur
  • J'ai le ventre qui gargouille (reprise) - Winnie
  • Le Grand Vent sifflant (A Rather Blustery Day) - Winnie
  • C'est merveilleux d'être un tigre (The Wonderful Thing About Tiggers) - Tigrou
  • Les Éphélants et les Nouïfes (Heffalumps and Woozles) - Chœur
  • La Pluie, pluie, pluie tombe, tombe, tombe (When the Rain Rain Rain Came Down) - Chœur
  • Hip hip ourson (Hip Hip Pooh-Ray!) - Chœur

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récomenses[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

Winnie l'ourson dans le vent
  • Années 1980 : VHS avec 1er doublage (1970)
Les Aventures de Winnie l'ourson
  • 1997 : VHS et Laserdisc, format 4/3, 2e doublage
  • Printemps 2002 : DVD et VHS (Québec), 1er doublage
  • 16 octobre 2002 : DVD et VHS, format 4/3, 1er doublage
  • 23 octobre 2003 : 2 Coffrets 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 20 octobre 2004 : Coffret 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 19 octobre 2005 : Coffret 3 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 5 novembre 2005 : Coffret 2 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 26 octobre 2006 : Coffret 2 DVD, format 4/3, 1er doublage
  • 26 octobre 2006 : Coffret 6 DVD, format 4/3, 1er doublage

Origine et production[modifier | modifier le code]

Les frères Sherman ont écrit 10 chansons pour la série des Winnie[3] : Winnie the Pooh, Up, Down and Touch the Ground, Rumbly in My Tumbly, Little Black Rain Cloud, Mind Over Matter, A Rather Blustery Day, The Wonderful Things About Tiggers, Heffalumps and Woozles, The Rain Rain Rain Came Down Down Down et Hip Hip Pooh-Ray!

Le film était présenté lors de sa première exploitation en première partie du long-métrage Le Cheval aux sabots d'or (1968). Le film est diffusé en 1970 à la télévision dans une émission spéciale sponsorisée par Sears[4]. Bill Cotter précise que la diffusion a été faite sur NBC le 30 novembre 1970 puis à nouveau le 12 janvier 1971, le 29 novembre 1972, le 28 novembre 1973, le 26 novembre 1974 et le 1er décembre 1978[5]. Il a aussi été diffusé dans Le Monde merveilleux de Disney le 5 mars 1989 avec Les Cacahuètes de Donald, Pluto's Sweater et The New Neighbor[5].

Comme pour Winnie l'ourson et l'Arbre à miel, le disque de Winnie l'ourson dans le vent a été édité un an avant la sortie du moyen métrage et pire que pour le premier opus, aucun élément de la bande sonore du film n'apparaît sur ce disque[6]. Pour Tim Hollis et Greg Ehrbar, cette absence s'explique car le moyen métrage n'était pas encore à cette étape de production[6]. Une partie seulement des acteurs du premier film ont participé au second disque et l'enregistrement au eu lieu aux studios Sunset Sound Recorders[6]. La chanson Les Éphélants et les Nouïfes (Heffalumps and Woozles) est ainsi absente du disque[6]. Le film a fait l'objet d'une adaptation discographique en livre-disque dans la collection Le Petit Ménestrel (LLP 327) au moment de sa sortie française. Le moyen métrage a été diffusé en vidéo en 1981[1].

Les personnages[modifier | modifier le code]

Dans la version originale, la plupart des personnages ne sont désignés que par leur espèce: « Owl » = hibou, « Rabbit » = lapin, « Piglet » = porcelet, « Gopher » = thomomys, etc. Les noms de Kanga (Grand Gourou)[7] et Roo (Petit Gourou) forment un jeu de mots, leur juxtaposition reconstituant le mot « kangourou ». Christopher Robin (Jean-Christophe en VF) est le prénom du fils d'A. A. Milne. Quant à Winnie (Winnie the Pooh ou Pooh Bear en anglais) son nom est formé de l'interjection « pooh » = pouah » et « bear » = ours.

Le personnage de Grignotin (Gopher), crédité en français de « taupe », est en fait un thomomys ou gaufre, sorte de petit rongeur terrestre proche du chien de prairie de la famille des Geomyidae que l'on trouve en Amérique du Nord. Il a été créé par Disney pour remplacer Porcinet dans le premier film, Winnie l'ourson et l'Arbre à miel, mais ce dernier est rétabli dès le deuxième pour devenir la « star » des Aventures de Porcinet en 2003. Pour John Grant, l'ajout de ce personnage est moins réussi que celui de la Poignée de porte dans Alice au pays des merveilles (1951)[8]. Tigrou est appelé « Tigre dingo » dans le premier doublage français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Le texte original fait un jeu de mot entre "happy winds-day" (joyeux jour venteux) et "happy wednesday" (joyeux mercredi)
Références
  1. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 616
  2. Exploité uniquement dans la VHS et le laserdisc de 1997. Source : Les Grands Classiques Disney
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 350
  4. (en) Mark Arnold, Frozen in Ice : The Story of Walt Disney Productions, 1966-1985, p. 61.
  5. a et b (en) Bill Cotter, The Wonderful World of Disney Television - A Complete History, p. 52
  6. a, b, c et d (en) Tim Hollis and Greg Ehrbar, Mouse Tracks: The Story of Walt Disney Records, p. 109
  7. Qui sera renommée « Maman Gourou » à partir de Sacrée journée pour Bourriquet (1983).
  8. (en) John Grant, The Encyclopedia of Walt Disney's Animated Characters, p. 237.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]