Windows Phone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Windows Phone 7)
Aller à : navigation, rechercher
Windows Phone
Logo
Logo de Windows Phone et exemples de téléphones
Logo de Windows Phone et exemples de téléphones

Langue + de 25 langues
Type de noyau Windows CE 7.0(WP7.X) ; Windows NT 6.2(WP8)
Entreprise /
Développeur
Microsoft Corporation
Licence Propriétaire (Microsoft EULA)
Dernière version stable Windows Phone 8.10.12397.895 (Juillet 2014)
Dernière version avancée Windows Phone 8.10.12397.895
Méthode de mise à jour OTA
Site web http://www.windowsphone.com/fr-fr

Windows Phone est un système d'exploitation mobile développé par Microsoft pour succéder à Windows Mobile, sa précédente plateforme logicielle qui a été renommée pour l'occasion en Windows Phone Classic[1]'[2]. Contrairement au système qu'il remplace, Windows Phone est d'abord principalement destiné au grand public plutôt qu'au marché des entreprises[3]. Cependant depuis Windows Phone 8, Microsoft propose des fonctions avancées[4] pour les entreprises en offrant, par exemple, un espace d'applications réservé aux entreprises. Il a été lancé le 21 octobre 2010 en Europe, à Singapour, en Australie et en Nouvelle-Zélande, le 8 novembre 2010 aux États-Unis et au Canada, puis le 24 novembre 2010 au Mexique[5].

Selon Microsoft, le développement du système d'exploitation est parti d'une feuille blanche, et s'est terminé entre fin août et début septembre 2010 avec notamment la disponibilité du kit de développement final et la diffusion d'un kit de présentation aux constructeurs. Contrairement à Windows Mobile, l'interface homme-machine de Windows Phone repose nativement sur l'utilisation d'un écran tactile multipoints. Avec Windows Phone, Microsoft propose une interface utilisateur dénommée Modern UI avec un système de tuiles dynamiques, très différente de ce que l'on peut avoir l'habitude avec iOS ou Android. Windows Phone devient en mai 2013, le 3ème système d'exploitation mobile.

Le système d'exploitation était initialement disponible en cinq langues : anglais, allemand, espagnol, français et italien, cependant la mise à jour nommée Mango, sortie le 27 septembre 2011[6], étend le nombre de langues supportées à 25. Windows Phone Store, la boutique en ligne de Microsoft dédiée au téléchargement des applications pour Windows Phone, propose plus de 200 000 applications en décembre 2013[7]. Windows Phone fait l'objet de mises à jour annuelles, la prochaine version aura pour nom Windows Phone 9.

Histoire[modifier | modifier le code]

Développement du système d'exploitation[modifier | modifier le code]

Logo de Windows Phone 7

Des premiers travaux sur une mise à jour majeure de Windows Mobile ont pu avoir été commencés au début 2004 sous le nom de code « Photon »[8], mais le développement avance lentement et le projet est finalement annulé.

En 2008 Microsoft réorganise le groupe Windows Mobile et commence à travailler sur un nouveau système d'exploitation mobile[9]. Le produit devait être publié en 2009 comme Windows Phone, mais plusieurs retards ont incité Microsoft à développer Windows Mobile 6.5 comme version intermédiaire[10].

Finalement Windows Phone 7 a été développé rapidement sans chercher à créer une compatibilité descendante, ainsi Terry Myerson, ingénieur Windows Phone, a déclaré : « nous avons choisi le changement vers les écrans tactiles capacitifs, loin du stylet, et du matériel requis pour avoir une meilleure expérience Windows Phone, nous devions casser la compatibilité des applications avec Windows Mobile 6.5 »[11].

De la même façon, pour Windows Phone 8, Microsoft n'a pas hésité à remplacer le noyau Windows CE par le noyau Windows NT de Windows 8, et à imposer des caractéristiques techniques plus élevées pour les terminaux. Cela permettait l'exécution des nouvelles fonctionnatilités, mais sans créer une compatibilité descendante. Seules les applications sous Windows Phone 7 pouvaient tourner sur Windows Phone 8. Ces choix ont certainement constitué un frein supplémentaire au développement des parts de marché de l'OS pour Microsoft, et des terminaux pour Nokia[12]. Cependant, le nouvel écran d’accueil de Windows Phone 8 a été porté, via une mise à jour dénommée Windows Phone 7.8.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Windows Phone est une nouvelle marque de Microsoft qui remplace l'ancien système Windows Mobile. Microsoft a commencé à désigner les périphériques exécutant Windows Mobile comme « Windows Phones » et a annoncé sa nouvelle plate-forme comme « Windows Phone Series » ce qui a amené des critiques sur l'aspect verbeux du nom. Le 2 avril 2010, Microsoft a annoncé que la particule « Series » serait abandonné, adoptant finalement Windows Phone en tant que nom pour la plateforme[13].

Lancement[modifier | modifier le code]

L'HTC HD7, disponible depuis le 22 octobre 2010 en Europe

En février 2010, un communiqué de presse de Microsoft a listé les compagnies qui contribueraient à faire fonctionner Windows Phone. De nombreux fabricants de matériel ont été répertoriés dans le communiqué. HP, qui par la suite a décidé de ne pas construire des dispositifs Windows Phone, a expliqué ce choix en disant qu'il voulait mettre l'accent sur HP webOS, alors racheté depuis peu.

Windows Phone prend en charge vingt-cinq langues. Le Marché Windows Phone (Windows Phone Store) permet d'acheter et de télécharger des applications. Windows Phone est sorti en Europe le 21 octobre, en Amérique du Nord le 8 novembre et au Mexique le 24 novembre 2010. Un communiqué dans les pays asiatiques suivra en 2011.

Le 21 décembre 2010, Microsoft a signalé que dans les six premières semaines, les fabricants ont vendu 1,5 million de périphériques Windows Phone à des détaillants et des opérateurs de téléphonie mobile. Le 26 janvier 2011, Microsoft a déclaré qu'au cours du quatrième trimestre 2010, elle avait vendu plus de deux millions de licences Windows Phone[14]. En août 2011, l'institut Gartner rapporte que les systèmes d'exploitation mobiles de Microsoft (Windows Phone et les anciens systèmes Windows Mobile) atteignent aux États-Unis une part de marché de 2 %[15].

Contrat avec Nokia[modifier | modifier le code]

Stephen Elop a quitté Microsoft pour Nokia, ce qui a mené à un contrat entre les deux parties

Le 11 février 2011, Nokia et son PDG Stephen Elop (ancien de Microsoft) a annoncé qu'il supprimait les investissements dans Symbian OS et MeeGo malgré le soutien de la Commission Européenne[16]. Nokia utilisera Windows Phone et aura droit en échange à une relation privilégiée avec Microsoft pour l'évolution et le développement de Windows Phone. Selon Microsoft, Nokia pourrait en modifier l'interface et modifier de façon exclusive l'OS, ce qui en pratique pourrait se révéler infaisable car les autres constructeurs ne souhaiteraient pas être désavantagés par rapport à l'entreprise finlandaise. L'accord qui prévoit que Microsoft verse plus d'un milliard de dollars pour le contraindre à utiliser son système d'exploitation n'a pas été officialisé[17].

Fonctionnalités et applications intégrées[modifier | modifier le code]

Interface utilisateur (ex-Metro)[modifier | modifier le code]

Logo de l'interface Metro

Windows Phone possède une interface précédemment nommée « Metro », qui reprend celle du Zune HD[18]. Metro se caractérise par une interface minimaliste qui met en avant la typographie et l'iconographie.

Le système propose deux couleurs de fond, claire (blanc) et foncé (noir)[19] et une couleur d'accentuation, utilisée pour les vignettes de l'écran d'accueil, dans d'autres parties du système, et dans les applications tierces[19]. Depuis la version 8.1 les tuiles sont transparente et il est possible d'ajouter un fond d'écran.

La police utilisée est la Segoe WP, une variante de la Segoe UI utilisée par Microsoft dans son système d'exploitation depuis Windows Vista.

Le système a été optimisé pour les écrans tactiles capacitifs multipoints. Une fonction de rotation automatique permet de faire pivoter l'écran en mode portrait ou paysage en fonction de l'orientation du téléphone.

Microsoft a défini 3 boutons obligatoires en dessous de l'écran[20] :

  • Précédent : pour revenir à l'écran précédent (jusqu'à l'écran d'accueil) ou pour afficher le Multitâche visuel après un appui long.
  • Démarrer : pour afficher l'écran d'accueil (l'application en cours passe en arrière-plan) ou la commande vocale Voix après un appui long. Il est possible aussi en appuyant en même temps sur le bouton d'alimentation de faire une copie d'écran (appuyer d'abord sur Démarrer sans relâcher).
  • Rechercher : pour afficher l'écran du moteur de recherche Bing.

Chaque fonctionnalité est accessible dans les applications standards du Windows Phone (une application Téléphone, une application SMS, une application Paramètres, les Hub, etc.). Ces applications sont accessibles par :

  • l'écran d'accueil, affiché au démarrage sous la forme d'une grille de vignettes constituant des liens vers les applications et les objets du téléphone.
  • la liste des applications[21], affichée à droite de l'écran d'accueil (le faire glisser à gauche).

Des applications de type Hub regroupent dans un espace des informations de plusieurs sources, connectées ou non. Il existe 6 Hubs : « Contacts », « Photos », « Musiques + Vidéos », « Jeux », « Microsoft Office Mobile » et « Store ». Par exemple, le Hub Contacts regroupe les informations des contacts locaux au téléphone, ainsi que les contacts Facebook. Twitter a été intégré nativement avec la mise à jour « Mango »[22]. Chaque Hub propose différents modes de visualisation et d'organisation des objets (par albums pour les photos, par artiste/genre/album pour les musiques, etc.).

Écran d'accueil[modifier | modifier le code]

L'écran d'accueil affiché au démarrage est constitué de vignettes dynamiques (aussi appelées carreaux ou tuiles) de différentes tailles, et organisées le long d'une grille de quatre colonnes (six colonnes optionnels depuis la mise à jour 8.1). Ces vignettes constituent des liens vers des fonctionnalités du téléphone, par exemple une application, un contact, un album, etc. Suivant sa taille, la vignette affiche une image et/ou un libellé. Elle peut aussi se mettre à jour, soit en fonction d'informations disponibles sur le téléphone, soit via Internet[23].

L'écran est personnalisable, l'utilisateur peut ajouter, déplacer, supprimer ou modifier la taille des vignettes (3 tailles possibles). L'ajout d'une vignette se fait par la fonction Épingler sur l'écran d'accueil disponible dans le menu contextuel des différents objets pouvant être épinglés (application, album photo ou musical, document, etc.). Il faudra cependant installer une application spécifique pour les objets non proposés par Windows Phone. Exemple : un morceau de musique peut être épinglé nativement à partir de l'interface, alors qu'il faudra télécharger une application pour épingler une photo, ou des liens vers certains paramètrages du téléphone comme la bascule du mode avion ou du wifi (même si depuis la version 8.1 le centre d'action permet un accès rapide à ces fonctions).

Multitâches[modifier | modifier le code]

Le système est multitâches, mais ne permet qu'un accès unique aux applications ouvertes (une seule application affichée à l'écran). L'utilisateur bascule entre chaque application au travers du Multitâche visuel qui affiche côte à côte chaque dernier écran des applications en arrière-plan. Depuis la GDR3 de Windows Phone 8, il est possible de fermer une application directement depuis cet écran, sans avoir besoin d'appuyer plusieurs fois sur la touche Précédent, ce qui était pénalisant sur des applications avec de nombreuses successions d'écrans comme le Hub Photos. Depuis la version 8.1 il est possible de fermer une application depuis le multitâche d'un simple glissement vers le bas.

Sous Windows Phone 7, le système gèle les autres applications laissées ouvertes, tandis que ce n'est pas le cas sous Windows Phone 8, ce qui peut aboutir à une surconsommation de la batterie[24].

Certaines applications standards peuvent fonctionner en arrière-plan pour la synchronisation de contenu (SMS, e-mails, mises à jour sur le Store). Les autres applications peuvent lancer jusqu'à 15 tâches en arrière-plan (background task), notamment pour des synchronisations de contenus ou la mise à jour de la tuile associée sur l'écran d'accueil. L'utilisateur peut bloquer le lancement des tâches d'arrière-plan, application par application (mais pas toutes), afin de limiter la consommation de bande passante ou de la batterie. Windows Phone limite l'exécution de ces tâches à une fréquence de 30 minutes, et interdit l'exécution dans certaines conditions sans précisions (L'application Insider indique dans son aide que la fréquence réelle est entre 20 et 40 minutes, et que la tâche n'est activée que si la batterie est chargée à plus de 20%). De nombreux utilisateurs se plaignent de l'incapacité du système à mettre à jour les tuiles dynamiques à cause d'un bogue qui bloque les tâches d'arrière-plan[25]. Il faut tout même concéder une nette amélioration depuis la mise à jour 8.1 à ce niveau.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les exigences matérielles de Microsoft stipulent que chaque smartphone doit avoir un bouton dédié pour les recherches sur la face avant du téléphone. Le bouton Recherche permet de faire des recherches sur internet, dans l'actualité ou bien encore sur une carte grâce à l'application Bing qui est l'application de recherche par défaut. Le téléphone est aussi doté d'une fonction de recherche avec reconnaissance vocale, cette fonction s'active en appuyant longuement sur la touche Démarrer.

Une nouvelle version de l'application Bing a été mise en place avec la mise à jour Windows Phone 7.5 Mango. Comme nouvelles fonctionnalités, on peut citer la fonction Bing Audio qui permet la reconnaissance de chansons comme le fait Shazam, une autre, nommée Bing Vision, permet d'effectuer des recherches à partir d'une photo prise avec l'appareil photo numérique (reconnaissance des codes QR, des codes barres, des pochettes de disques…) comme le fait Google Goggles, ou bien encore l'ajout d'un guidage vocal dans le module Bing Maps[26]'[27].

Clavier virtuel, dit « Word Flow »[modifier | modifier le code]

Windows Phone impose aux utilisateurs et aux développeurs un clavier virtuel non personnalisable (il ne peut pas être modifié ou remplacé par un autre clavier développé par une tierce personne comme sur Androïd)[28].

Ce clavier offre les fonctionnalités suivantes :

  • Les touches sont disposées sur 4 lignes, et plusieurs touches de bascules permettent d'accéder à différents claviers :
    • une touche de bascule pour passer le clavier alphabétique de lettres majuscules aux lettres minuscules. La bascule est soit temporaire (retour aux lettres minuscules après la frappe d'une lettre majuscule), soit permanente si la touche a été appuyée plus longuement. Le clavier est par défaut en minuscules, sauf en début de ligne ou après un point pour faciliter la frappe de la première lettre en majuscule.
    • une touche de bascule "[&123]/[abcd]" pour choisir le clavier alphabétique ou le clavier des chiffres et caractères spéciaux. La bascule peut être temporaire en faisant glisser le doigt de la touche de bascule vers le caractère choisi dans l'autre clavier.
    • une touche de bascule de langue (si plusieurs langues ont été installées). Le symbole de devise dans le clavier numérique s'adapte au pays visé (€ pour la France, $ pour les U.S.A., etc.), et le clavier alphabétique modifie les caractères disponibles et leur disposition selon les usages de la langue[29]. Le clavier anglais est celui qui dispose du maximum de caractères accentués ou internationaux pour l'alphabet latin.
    • une touche de bascule (avec un smiley) pour passer aux claviers de symboles (8 sous-claviers à disposition).
  • Les caractères non affichés sont disponibles après un appui long sur la touche qui lui est associée[30] (exemple, la touche 'e' affiche les lettres ë, é, ê, è). Mais cette fonction n'est pas compatible avec la bascule temporaire.
  • Des raccourcis de saisie sont proposés grâce au clavier prédictif[31] :
    • Deux espaces à la suite se transforment en un point et un espace.
    • Une zone située au dessus du clavier permet d'afficher des suggestions pour faciliter les corrections ou accélérer la frappe (pas besoin d'ajouter les signes pendant la frappe, le mot avec les accents, l'apostrophe ou le trait d'union sera proposé). Soit l'utilisateur sélectionne une des suggestions, soit le système remplace directement le mot frappé s'il a été détecté en correction automatique (en gras dans la liste). Ces suggestions sont proposées grâce au dictionnaire intégré de 600 000 mots et phrases qui permettent d'après Microsoft, un taux de réussite de 94% avant apprentissage, grâce à des données statistiques de fréquence d'utilisation des mots en fonction du contexte[32]. Ce système s'adapte par apprentissage des saisies de l'utilisateur et peut être complétés par des nouveaux mots validés par l'utilisateur.
  • Hitbox permissives : La zone de contact des touches est variable (elle peut être plus ou moins grande que la zone délimitée par le rectangle de la touche) et s'adapte constamment en cours de saisie[33].
  • Le clavier s'adapte au mode portrait ou paysage. La taille du clavier accompagné de la zone de suggestions reste cependant importante, environ 50% de l'écran, sans laisser le choix à l'utilisateur de diminuer la taille des touches.
  • Lors de la mise à jour 8.1 le clavier à intégré une fonction similaire à Swype permettant d'écrire un mot sans lever le doigt de l'écran.
  • Il est possible depuis les paramètres du clavier d'ajouter la touche "," (virgule) au clavier.
Critiques du clavier 

Le clavier virtuel fourni par Microsoft ne peut être ni personnalisé (le seul paramétrage proposé concerne la langue ou les suggestions), ni remplacé par un clavier alternatif comme sur Android.

Certains caractères sont absents (par exemple le symbole '§', quelle que soit la langue)[34].

Seul le clavier des symboles propose un sous-clavier des symboles récemment utilisés. Les caractères spéciaux accessibles par le clavier numérique (point-virgule, apostrophe, trait d'union) restent donc handicapants lors d'une saisie rapide comme une prise de notes en conférence.

Concernant les suggestions, Microsoft annonce un taux de réussite de 94% avant apprentissage, mais il semble que ce taux ne s'applique qu'aux claviers anglophones. Par exemple, le taux de réussite diminue sur les claviers francophones à cause de l'absence d'un accès direct aux signes spécifiques du français : apostrophe et trait d'union. Certaines suggestions sont capables de proposer des mots contenant ces deux signes, mais beaucoup de mots fréquemment élidés comme D', J', L', M', N' ne sont pas proposés sans apprentissage. Si les suggestions peuvent permettre de se passer de la frappe de l'apostrophe (si on frappe "Lautre", les suggestions proposent "L'autre"), cela ne fonctionne pas sur tous les mots (si on frappe "Lheure", les suggestions proposent "heure"), ce qui oblige l'utilisateur à insérer l'apostrophe manuellement. De plus, l'apostrophe est considérée comme faisant partie d'un mot : la frappe de "n'etait" indique un mot incorrect pour l'ensemble "n'etait", et le clavier ne propose pas la suggestion "n'était" (ou "était" si les deux mots étaient bien compris séparément). Les abréviations utilisant des signes ("A+" par exemple) ne peuvent pas être mémorisées dans la liste des suggestions car ils ne sont pas compris comme un seul mot (le signe est ignoré).

Contrairement aux suggestions proposés sur les anciens systèmes supportant le mode de saisie T9, les suggestions proposées le sont dans un ordre de fréquence d'apparition dans les textes, ce qui n'est pas l'ordre alphabétique des mots, aboutissant même à proposer des mots plus longs que le mot réellement frappé. L'utilisateur a alors le choix entre finir son mot, ou insérer et corriger la suggestion, sans gagner de temps.

Les suggestions peuvent être complétées par des mots ajoutés par l'utilisateur. Cependant, une fois ajoutée, une erreur ne pourra pas être corrigée. Microsoft ne permet que d'effacer la totalité de la liste et de recommencer à zéro[35]. De plus, d'après l'expérience des utilisateurs, le clavier ne permet pas d'ajouter un mot jugé incorrect (cf. suggestion du site Windows Phone "Save swear-words if I chose to use them!!!"). Exemple : le mot "crétin" ne peut pas être ajouté, alors que le mot "crétinerie" le peut.

La modification d'une phrase par ajout de mots en début de ligne aboutit à avoir un mot avec une majuscule en milieu de phrase. Le clavier est incapable de détecter qu'un mot avec une majuscule n'est plus le premier de la phrase et ne propose pas de correction rapide avec les suggestions pour passer le mot en minuscules. L'utilisateur est obligé de positionner le curseur à l'intérieur du mot pour supprimer la majuscule et la resaisir en minuscule. Sans touche de déplacement, cette manoeuvre prend du temps. Même chose pour le cas inverse d'un mot au milieu d'une phrase qui se retrouve en premier après suppression du début de la phrase. Le clavier ne propose pas de passer la première lettre en majuscule.

Le clavier ne propose pas de touches de déplacement pour les zones de texte ou de liste ce qui peut se révéler très inconfortable en situation de handicap car le système exige une bonne dextérité et de la patience :

  • Le défilement du texte ou d'une liste se fait par glissade du doigt. Dans le cas d'un document long, le nombre de glissades nécessaires peut être décourageant car Windows Phone ne propose par défaut aucune fonction de déplacement par page ou d'accès à un ascenseur. Seules les listes peuvent être associées à un accès direct par la première lettre des items.
  • Dans une zone de texte, le déplacement du curseur se fait par pointage du doigt dans la zone affichée. Windows Phone effectue alors soit un positionnement en début/fin de mot, soit la sélection du mot pointé. Le positionnement précis du curseur à l'intérieur des mots ou entre les mots n'est possible qu'avec une manoeuvre complexe (un appui long pour faire apparaître le curseur deux lignes au-dessus du doigt, suivi d'une glissade du curseur vers l'endroit souhaité). De fait, cette manoeuvre demande une précision difficile à réaliser dans certains contextes. Exemple, si l'on souhaite positionner le curseur dans la première ou dernière ligne du texte affiché, pendant la glissade du doigt, le texte va se déplacer vers le bas ou le haut plus ou moins rapidement, ce qui oblige l'utilisateur à anticiper en faisant d'abord défiler le texte au centre de l'écran avant de commencer la manoeuvre.

Paramètres[modifier | modifier le code]

L'application Paramètres donne accès à deux onglets[36]. L'onglet applications liste les applications qui permettent un accès direct à leur écran de paramétrage. Et l'onglet système liste les paramètres des fonctionnalités du téléphone :

  • sonneries+sons
  • thème
  • e-mail+comptes
  • partage internet
  • écran de verrouillage
  • rotation de l'écran
  • wi-fi
  • bluetooth
  • toucher+envoyer
  • mode avion
  • réseau cellulaire
  • localisation
  • mode Conduite
  • monde des enfants
  • économiseur de batterie
  • stockage du téléphone
  • sauvegarde
  • date+heure
  • luminosité
  • clavier
  • langue+région
  • options d'ergonomie
  • voix
  • localiser mon téléphone
  • mise à jour du téléphone
  • applications de l'entreprise
  • à propos de
  • retour d'expérience
  • compte Nokia
  • affichage
  • avis à transmettre à Nokia
  • accessoires
  • réseau+
  • filtrage d'appels+SMS
  • tactile
  • point d'accès
  • contrôle du stockage
  • coup d'oeil
  • audio
  • autres+infos

Contrairement à l'onglet applications, les paramètres du système ne sont pas listées par ordre alphabétique mais par un ordre fixe pour partie puis par date de mise à jour. De plus, aucun regroupement par catégorie n'est proposé, ce qui augmente l'impression de désordre.

Les paramètres ne sont pas épinglables sur l'écran principal (sauf par l'intermédiaire d'une application tierce), mais depuis la version 8.1 et l'ajout du centre de notification (action center) il est possible d'épingler certains paramètres et de les activer d'une pression.

Windows Phone ne distingue pas les paramètres propres à son système et ceux dépendants de l'opérateur ou du constructeur. Ainsi la mise à jour automatique de l'heure est inopérante chez l'opérateur SFR[37],[38], et Windows Phone ne propose pas de choisir entre une mise à jour par l'opérateur ou par un serveur de temps sur internet[39].

Windows Phone propose des paramètres parfois peu détaillés. Ainsi la rotation de l'écran est automatique depuis les premiers smartphones WP7 et WP8 avec accéléromètre[40], mais la désactivation[41] n'a été possible qu'à partir de la version WP8 GDR3[42] (fin 2013, alors que Google l'a mis à disposition fin 2012 sur Android[43]). Pour l'instant aucune possibilité de rotation manuelle forcée ou de rotation avec analyse des yeux pour éviter la rotation lors d'une utilisation en lecture couchée comme sur les Samsung Android[44]. Sur les smartphone WP7, la fonction de blocage manuel de rotation de l'écran avait pourtant été imaginée[45], mais n'a jamais été déployée.

Hub Contacts, téléphonie et messagerie[modifier | modifier le code]

Le Hub 'Contacts' affiche le répertoire des contacts, mais aussi un résumé de l'actualité 'quoi de neuf' publiée par ceux-ci. Ces contacts peuvent être regroupés dans un 'Groupe' (à utiliser dans la liste des destinataires par exemple), et la fonction 'Salons' permet de définir des espaces où inviter d'autres utilisateurs à partager en permanence une conversation, un calendrier, des photos/vidéos, des notes (OneNote).

Dès qu'un contact possède un numéro de téléphone, une adresse e-mail, sa fiche permet d'accéder aux applications dédiées pour lancer un appel téléphonique, envoyer un SMS ou un e-mail, commencer une conversion en messagerie instantanée.

Les applications de communication sont aussi en accès direct par la liste des applications :

  • l'application 'Téléphone' qui affiche l'historique des appels (aucun tri ou filtre n'est proposé, uniquement une fonction de recherche) et permet d'appeler la messagerie vocale, d'accéder au clavier de numérotation ou aux 'Contacts' pour choisir son correspondant ;
  • l'application 'Messages' qui affiche l'historique des conversations (aucun tri ou filtre n'est proposé, mais contient une fonction de recherche), la liste des personnes en ligne sur les messageries instantanées connectées, et qui permet de lancer une nouvelle conversation. L'application traite les SMS et les messageries instantanées de la même façon ;
  • l'application 'Outlook' qui affiche la liste des messages (plusieurs filtres possibles, et fonction de recherche mais pas sur le contenu), synchronise la liste des messages, permet d'organiser les messages dans des dossiers. L'application peut gérer plusieurs comptes e-mail dans la même boîte aux lettres.
Critiques 

Les suggestions sur le site de Microsoft Windows Phone, et les différentes mises à jour montrent que :

  • Jusqu'à la prochaine version 8.1, le volume de la sonnerie (et des autres événements) est commun avec le volume d'écoute pour la musique ou les vidéos. Seul le volume de la conversation téléphonique est séparée.
  • La sonnerie dédiée au contact n'a été ajoutée que dans la GDR3.
  • Le réglage de l'intensité du vibreur n'est pas proposé.
  • La gestion de profil pour définir un contexte (bureau, extérieur, intérieur, nuit) avec des sonneries et volumes spéciques n'est pas proposée.
  • La photo n'est pas amovible sur le contact : actuellement on peut ajouter ou remplacer une photo d'un contact, mais pas la supprimer.


Windows Phone Store[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows Phone Store.

Le Store de Windows Phone, est utilisé pour télécharger de la musique, du contenu vidéo, podcasts et applications tierces. Le marché est accessible depuis le site web dédié ou directement d'un smartphone sous Windows Phone 7 ou 8. En avril 2011, le Store (à l'époque Marketplace) comprenait 14 000 applications et jeux et en juillet 2011 cela a doublé. En décembre 2013, le store comportait déjà plus de 200 000 applications[46]. En juillet 2014 le store contenait 270 000 applications.

Conscient du manque de certaines applications dans son Store, Microsoft paye ses développeurs jusqu'à 100 000 $ [47] pour porter leurs applications sur Windows Phone et ainsi étoffer son store avec des titres connus et beaucoup utilisés.

X-Box Music (anciennement Zune Marketplace) propose plus de 10 millions de chansons dans une qualité allant jusqu'à 320 kbit/s au format MP3 libre de DRM de quatre groupes de musique (EMI, Warner Music Group, Sony BMG et Universal Music Group), ainsi que d'autres labels plus petits. Il propose aussi des films de Paramount, Universal, Warner Brothers et provenant d'autres studios. Il est aussi possible de télécharger des épisodes d'émissions de télévision provenant de réseaux de télévision populaires.

Le passage obligé pour installer des applications sur son téléphone sous Windows Phone est le Windows Phone Store. Pour cela, les applications doivent être préalablement approuvées par Microsoft. Les développeurs Windows Phone et Xbox Live enregistrés peuvent soumettre et gérer leurs demandes de soumissions sur le site de l'App Hub.

L'application Store sur le smartphone contrôle régulièrement la disponibilité de mises à jour des applications installées, afin de demander à l'utilisateur la permission de les mettre à jour[48]. Depuis la mise à jour 8.1 une fonction permet de lancer une recherche des mises à jour sur demande de l'utilisateur. D'autres utilisateurs utilisent une application dédiée SysApp Pusher. Enfin, la consultation de la fiche de l'application sur le Store permet de télécharger une mise à jour si disponible. Mais étrangement, il est impossible d'aller directement sur la fiche de l'application à partir de l'application sur le smartphone, tout comme il est impossible de lancer manuellement le contrôle de disponibilité des mises à jour pour toutes les applications installées.

Navigateur internet (Internet Explorer Mobile)[modifier | modifier le code]

Résultat du test Acid3 après la mise à jour fin 2011

La première version du système était livrée avec un navigateur[49] entre IE7 et IE8 (score 12/100 à Acid3). Microsoft avait l'intention de mettre régulièrement le navigateur à jour indépendamment des mises à jour du système d'exploitation[50]. L'expérience montre que chaque évolution a été fournie avec une mise à jour du système. Internet Explorer mobile reste une application du système qui ne peut être installée (et donc mise à jour) séparément.

La mise à jour Windows Phone 7.5 "Mango" de septembre 2011 apporte IE9 (score de 100/100 à l'Acid3 et support de l'accélération matérielle[51]). Windows Phone 8 offre la version mobile d'Internet Explorer 10[52], qui est remplacée par la version mobile d'Internet Explorer 11 depuis Windows Phone 8.1[53].

Le navigateur offre une interface simple avec :

  • l'accès à la page précédente ou suivante par un glisser du doigt sur l'écran ;
  • le zoom par un ciseau des doigts sur l'écran ;
  • la recherche au sein de la page web en cours ;
  • la sauvegarde des images des pages web (IE10) ou des fichiers (IE11) ;
  • la sauvegarde des mots de passe ;
  • le mode lecture (read mode) qui supprime toutes les images et la mise en page pour faciliter la lecture des articles longs ;
  • la gestion des favoris ;
  • la possibilité d'épingler sur l'écran d'accueil n'importe quelle adresse url (IE10) et avec une tuile dynamique depuis IE11 ;
  • la synchronisation (favoris, mots de passe, historique, onglets) avec les navigateurs des matériels associés (tablette, PC) ;
  • le partage d'une page web par e-mail ;
  • des onglets (sans limite de nombre depuis IE11) ;
  • des onglets InPrivate, qui effacent automatiquement les données chargées après la fermeture de l'onglet ;
  • un filtre SmartScreen pour éviter le fishing, et la possibilité d'activer une demande DoNotTrack pour ne pas voir son activité analysée et répertoriée.

La confidentialité est facilité grâce aux onglets InPrivate, mais d'autre part, on constate que l'effacement de l'historique de navigation n'efface pas les url et preview des pages précédentes et suivantes d'un onglet, il faut penser à fermer l'onglet pour ne plus avoir accès à son historique.

Adobe avait annoncé qu'une version de son interpréteur Flash 10.1 était en préparation pour être intégré dans Internet Explorer dans le courant 2011[54]'[55]. Mais le projet a été abandonné[56] et l'utilisateur ne peut qu'afficher les vidéos Flash des sites qui proposent une application mobile à installer.

Cartographie[modifier | modifier le code]

Bing Cartes / Bing Maps[modifier | modifier le code]

Microsoft propose depuis Windows Phone 7 l'application Bing Cartes (Bing Maps) pour la fonctionnalité de cartographie.

Les cartes utilisées proviennent de la société Navteq détenue par Nokia[57]. Microsoft utilise de plus certains services de Nokia pour enrichir ses cartes (trafic, itinéraires)[58].

Depuis Windows Phone 8, Nokia a supprimé sur ses téléphones le raccourci vers l'application Bing Cartes afin de favoriser son application de cartographie Nokia Here Maps[59]. Le raccourci peut être retrouvé en installation une application qui fait appel directement à l'application Bing Maps[60].

En mode hors ligne, la fonction de recherche d'adresse ne fonctionne pas. En mode connecté, le moteur de recherche est intolérant aux erreurs ou approximation d'adresse ('rue lafayette, paris' pour 'rue La Fayette, Paris' n'est pas trouvé par exemple).

Nokia Maps / HERE[modifier | modifier le code]

Depuis février 2013, tous les smartphones sous Windows Phone 8, quel que soit le fabricant, peuvent accueillir gratuitement l'ensemble des applications de cartographie Nokia disponibles sous la marque HERE[61] :

  • HERE Maps[62], cartes en mode plan ou satellite, avec référencement des lieux et recherche d'itinéraires ;
  • HERE Drive[63], navigateur GPS disponible en deux licences (version gratuite limitée au pays de la carte SIM, version non limitée payante ou distribuée sur les Lumia haut de gamme[64]) ;
  • HERE Transit[65], recherche d'itinéraires et de stations de transport en commun ;
  • HERE Explore Beta[66] ou l'ancien HERE City Lens[67] (ex Nokia Explore), système de réalité augmentée par affichage des lieux référencés (points d'intérêts) à partir d'une photo prise en direct. Les deux versions coexistent toujours[68].

HERE propose aux utilisateurs de corriger ses cartes directement sur son site web via la section Map Creator[69].

HERE Maps[modifier | modifier le code]

L'application Here Maps permet le téléchargement de cartes afin de pouvoir consulter les informations hors ligne. Cependant, Nokia ne propose aucune notification de mise à jour[70]. De plus les cartes installées sont interconnectées, l'ajout, la mise à jour ou la suppression d'une seule carte nécessite de disposer de la place libre correspondant à l'ensemble des cartes déjà stockées.

La recherche d'une adresse est effectuée dans le monde entier, et la carte est automatiquement positionnée sur le premier résultat, sans laisser la possibilité à l'utilisateur de restreindre le périmètre de recherche, de confirmer le déplacement de la carte hors du champ de visualisation en cours, ou de retourner à l'emplacement précédent.

Toute adresse recherchée est stockée dans la liste historique des adresses. Cette liste est proposée lors de la saisie et s'affine en fonction des éléments en cours d'écriture. La sélection d'une adresse dans la liste déclenche la recherche immédiate de l'adresse, sans possibilité de correction à la convenance de l'utilisateur. Si la recherche fournit au moins un résultat, il n'est pas possible de corriger l'adresse dans la zone de saisie (l'adresse a disparu), l'utilisateur est donc obligé de procéder à une saisie complète pour chaque nouvelle tentative.

En mode hors ligne, la fonction de recherche d'adresse est moins performante car le moteur de recherche est moins tolérant aux erreurs ou approximation d'adresse ('rue lafayette, paris' pour 'rue La Fayette, Paris' n'est pas trouvé par exemple). De plus, quand une adresse approximative est trouvée en mode connecté (même exemple), le résultat ne sera pas mémorisé, et encore moins l'adresse complète telle que connue dans la base cartographique. Une fois en mode hors ligne, il ne sera pas possible de retrouver le résultat avec la même adresse approximative. Il faudra soit utiliser l'historique des lieux trouvés (Collections, Récents), soit avoir pensé à épingler le résultat ou le mettre en favori lorsqu'il a été trouvé la première fois.

Microsoft Office Mobile[modifier | modifier le code]

Le hub Microsoft Office regroupe des versions adaptées de : Word, Excel, PowerPoint, OneNote et de SharePoint. Cette suite Microsoft Office Mobile est compatible avec la version pour ordinateurs de bureau, Microsoft Office, mais offre moins de fonctionnalités[71]. Par exemple :

  • Tous les fichiers peuvent être visualisés grâce au Hub, mais seuls les fichiers enregistrés dans une version Open XML ou Texte peuvent être modifiés[72].
  • Création de fichiers :
    • Seuls des nouveaux documents Word ou Excel peuvent être créés sur le téléphone.
    • Pour OneNote, il faut utiliser l'application sur le web ou sur un PC pour créer un nouveau bloc-notes. La synchronisation permet ensuite d'accéder au nouveau bloc-notes depuis le smartphone.
    • PowerPoint est dans la même situation que OneNote.
  • Le formatage du texte est limité aux choix suivants :
    • sous Word Mobile : Gras, Italique, Souligné, Barré, Augmenter/Réduire la taille de la police, Surlignage (3 couleurs proposées), Couleur de police (3 couleurs proposées). Aucun choix de police ou de formatage de paragraphe (hormis le retrait et les puces) ou de tableau n'est proposé[73].
    • sous Excel Mobile : Gras, Italique, Souligné, Format date, Format pourcentage, Format devise (sans possibilité de choisir le symbole), Couleur de remplissage (3 couleurs proposées), Couleur de police (3 couleurs proposées). Aucun choix de police[74].
  • L'ajout ou la suppression d'une image existante n'est pas possible dans un document Word ou Excel, alors qu'elle est possible dans OneNote[75].
  • La fonction d'annulation n'est pas disponible, même sur la toute dernière modification. Word Mobile demande cependant s'il faut enregistrer le document avant de le fermer. Au contraire, OneNote enregistre et synchronise systématiquement toute modification sans laisser le choix.
  • La navigation dans les documents peut-être effectuée par défilement avec le doigt, ou par la fonction recherche de texte. Aucune possibilité de naviguer grâce à l'ascenseur n'est proposée. Word Mobile propose en plus, l'affichage du plan (avec présence d'un lien vers le début du document, mais pas de lien vers la fin) pour se déplacer rapidement. On notera que l'affichage dans Word étant forcé en mode "normal", aucune possibilité d'atteindre un numéro de page n'est possible.

Microsoft lors de la conception du système d'exploitation a décidé de ne pas intégrer une application de notes indépendante, mais a choisi au contraire d'intégrer l'application OneNote dans le hub « Microsoft Office ».

Synchronisation des contenus[modifier | modifier le code]

Avec Windows Phone 7, il n'est pas possible d'effectuer des opérations depuis son ordinateur sans un logiciel. La synchronisation des données avec un ordinateur passe par le logiciel Zune Software développé par Microsoft pour les PC sous Windows ou bien par le logiciel Windows Phone Connector pour les ordinateurs Apple[76] et sans solution logicielle pour les ordinateurs tournant sous Linux. Ce logiciel reprend le concept introduit par Apple avec iTunes. Il permet de synchroniser les musiques, vidéos, podcast et applications sur son téléphone. De plus la synchronisation des courriels et de l'agenda se passe directement avec le service en ligne (par exemple Gmail ou Hotmail), mais il n'est plus possible de synchroniser directement avec Microsoft Outlook comme avec Windows Mobile.

Depuis Windows Phone 8, les utilisateurs peuvent en plus utiliser le téléphone comme une mémoire de masse à partir de leur PC via un câble. Un pilote spécifique (disponible pour XP, Vista, Seven, 8) permet d'utiliser l'explorateur de Windows pour gérer les fichiers présents dans les hubs.

Quelques limitations peuvent surprendre les utilisateurs :

  • Les fichiers musicaux, une fois copiés sur le téléphone, et indexés, sont verrouilés et ne peuvent être effacés qu'à partir du téléphone.
  • Tous les fichiers ne pouvant être lus par l'OS sont signalés à l'utilisateur lors de la copie. L'utilisateur a le choix de confirmer ou d'annuler la copie.
  • Les fichiers du hub documents ne peuvent être organisés dans des dossiers, alors que les fichiers du hub photos le peuvent.
  • La suppression ou le déplacement des fichiers n'est parfois pas pris en compte par l'OS. Les fichiers affichés dans l'interface du téléphone peuvent être organisés différemment, voire absents, sur la mémoire (fréquent sur les photos quand on les déplace vers différents dossiers).

Connexions vers les plateformes externes[modifier | modifier le code]

Windows Phone se caractérise par une capacité à se connecter vers de nombreuses plateformes externes comme SkyDrive, les messageries (Outlook, Yahoo, etc.), Facebook et d'autres.

Les applications natives permettent ainsi :

  • de partager de l'information ou de converser avec d'autres utilisateurs (Facebook) ;
  • de sauvegarder des informations sur un compte internet (exemple : les favoris Nokia Here Maps) ;
  • de synchroniser des informations entre plusieurs plateformes comme le service de stockage de Microsoft (apparu en 2011 sous le nom Windows Live SkyDrive, et renommé OneDrive en janvier 2014[77]).

Face à cela, les utilisateurs sont confrontés à des limitations sur le téléphone même :

  • Impossibilité d'organiser les documents dans des dossiers sur la mémoire du téléphone, alors que la plateforme externe connectée le permet (Drive de Microsoft ou messagerie Yahoo par exemple).
  • Impossibilité d'organiser les photos en albums dans la mémoire du téléphone, alors que le téléphone gère correctement les albums définis sur le Drive Microsoft ou sur Facebook par exemple.
  • Impossibilité de copier les contacts vers la carte SIM alors que l'importation est prévue. Les contacts ne peuvent donc être sauvegardés que sur le compte Outlook, ce qui rend problématique le changement de téléphone vers un système non Windows Phone ou la cohabitation autour de la même carte SIM de plusieurs téléphones avec des systèmes différents.

Mises à jour[modifier | modifier le code]

De même façon qu'Apple avec iOS, Windows Phone sera mis à jour de façon automatique sans passer par les constructeurs afin d'offrir une expérience utilisateur identique entre tous les modèles de téléphones et éviter la fragmentation des versions comme sur la plateforme Android. Les mises à jour passeront uniquement par le Zune Software pour les mises à jour importantes ou bien sur le téléphone même over-the-air pour les mises à jour mineures. Microsoft a annoncé que dans un futur proche, toutes les mises à jour qu'elles soient importantes ou mineures se dérouleraient « over-the-air »[78]. Les applications téléchargées peuvent être mises à jour via le Store.

Microsoft a l'intention de diffuser des mises à jour mineures qui proposent de nouvelles fonctionnalités plusieurs fois par an avec une mise à jour plus importante chaque année[79].

Windows Phone 7 

Dès 2010, le développeur savait qu'il ne pourrait pas faire tourner Windows Phone 8 sur les mobiles disposant de Windows Phone 7[80].

La fin du support pour Windows Phone 7.8 sera le 9 septembre 2014. Des mises à jour de sécurité seront proposées pendant encore 5 ans.

Versions de Windows Phone 7
Version du système d'exploitation Date Caractéristiques
7.0.7004.0 21 octobre 2010 Version originale (diffusée aux constructeurs)
7.0.7008.0 22 février 2011 Mise à jour préparatoire de test[81]'[82]
7.0.7390.0 « NoDo » 23 mars 2011 Copier-coller, une amélioration des performances et un meilleur Marketplace[83]'[84]
7.0.7392.0 4 mai 2011 Mise à jour des certificats SSL[85]'[86]
7.10.7720.68 « 7.5 » « Mango » 27 septembre 2011[87] Multi-tâches complet, Internet Explorer 9, intégration de Twitter, reconnaissance vocale, visuelle et sonore (comme le logiciel shazam) (...) soient 500 nouvelles fonctionnalités[88]'[22]'[89]'[90]
7.10.7740.16 « 7.5 » novembre 2011 Microsoft Exchange 2003 : correction du message original qui n'était pas inclus lorsque vous répondiez à un e-mail.

Messagerie Vocale Visuelle : correction d'un problème de notifications pour les messages vocaux.

7.10.8107.79 « 7.5 » janvier 2012 Corrige un problème pour éviter que le clavier disparaisse de l'écran en cours de saisie. Corrige un problème de synchronisation avec Google Mail. Corrige un problème d'accès à la localisation. Le hub Contacts envoie à Microsoft des informations anonymes concernant les points d'accès Wi-Fi et les stations de base proches si vous autorisez la fonction Signaler sa localisation à accéder aux informations de localisation et à les utiliser. Révoque les certificats numériques de DigiCert Sdn Bhd pour résoudre un problème de chiffrement.
7.10.8773.98 « 7.5 Refresh » « Tango » juin 2012 Améliorations des performances (peut tourner sur des appareils ayant 256 Mo de mémoire vive), meilleure gestion de la 3G et autres améliorations diverses[91]. Première utilisation sur le Nokia Lumia 610.
7.10.8858.136 « 7.8 » 31 janvier 2013 Même fonctionnalités que Windows Phone 8 sauf les mises à jour OTA, le support du NFC, le support des cartes mémoire, un « vrai multitâche », Internet Explorer 10, le support des processeurs multicœur, le support de résolutions d’écran supérieures au 480×800, « Wallet », l’encryptage des données au sein de l’appareil, la gestion à distance des terminaux et le « Hub Entreprise »[92].
Windows Phone 8 « Apollo » et Windows Phone 8.1 « Blue » 
Article détaillé : Windows Phone 8.
Windows Phone 9 « Threshold » 

La prochaine version de Windows dénommée "Windows 9" (projet "Threshold") est prévue pour avril 2015[93]. Cette version unifiera les noyaux des Windows, Window RT et Windows Phone. Seules les interfaces dénommées 'SKU' resteront différentes, et verront l'apparition de la version 2 de l'interface Metro. Cette version devrait supporter la connexion des périphériques tels qu’un clavier ou un disque dur externe[94].

Microsoft n'a pas encore indiqué si les smartphones sous Windows Phone 8 pourront migrer sur cette version.

Appareils[modifier | modifier le code]

Lors du lancement du 21 octobre 2010, seuls HTC, Samsung, LG proposèrent des téléphones mobiles sous ce système d'exploitation. HTC a présenté une gamme non disponible sur l'ensemble des territoires comprenant 5 smartphones (HTC HD7, HTC 7 Mozart, HTC 7 Trophy, HTC 7 Surround et HTC 7 Pro) tandis que LG et Samsung ont chacun présenté deux modèles: les LG Optimus 7 et LG Quantum pour le premier et les Samsung Omnia 7 et Samsung Focus pour le second. Dell à quant à lui lancé son modèle Dell Venue Pro lors du lancement américain de Windows Phone[95]. Seuls 6 téléphones sont sortis en Europe: HTC Mozart, Trophy, LG Optimus 7, HTC hd7 et Samsung Omnia 7.

Asus aurait un mobile sous WP7 en préparation[96]. Sony Ericsson a annoncé qu'un téléphone sous Windows Phone pourrait arriver prochainement avant de se retirer en disant qu'un prototype avait bien été réalisé mais n'avait pas abouti, Sony Ericsson préférant s'appuyer sur Android avec sa gamme XPERIA[97]. Acer, Fujitsu et ZTE s'ajouteront aux constructeurs déjà présent lors de la sortie de Mango. On ne connait pas encore les modèles que ces constructeurs sortiront[98].

Plusieurs fabricants ne veulent pas utiliser ce système d'exploitation: Motorola ne produit plus que des smartphones sous Android, HP après le rachat de Palm se recentre sur webOS[99]. Lenovo et Huawei n'ont pour leur part pas encore indiqué s'ils allaient continuer exclusivement sur Android ou s'ils prenaient en considération Windows Phone.

L'un des premiers constructeurs à avoir soutenu WP, LG, a décidé à la suite des très mauvaises ventes de téléphones sous ce système d'exploitation, de se recentrer sur les terminaux sous Android[100].

Téléphones présentés au lancement[modifier | modifier le code]

  Dell Inc. HTC LG Samsung
Venue Pro[101] 7 Mozart[102] 7 Pro[103] 7 Surround[104] 7 Trophy[105] HD7[106] Optimus 7[107] Omnia 7[108]
Date de sortie 8 novembre 2010 21 octobre 2010 21 octobre 2010 21 octobre 2010
Processeur 1 GHz Qualcomm QSD8250 avec un processeur graphique ATI Adreno 200 1 GHz QSD8650 1 GHz QSD8250
Mémoire vive 512 MB de RAM
512 MB de ROM
576 MB de RAM
512 MB de ROM
448 MB de RAM
512 MB de ROM
448 MB de RAM
512 MB de ROM
576 MB de RAM
512 MB de ROM
576 MB de RAM
512 MB de ROM
512 MB de RAM
512 MB de ROM
512 MB de RAM
1 024 MB de ROM
Capacité 8/16 Go 8/16 Go 8/16 Go 16 Go 8 Go 8/16 Go 16 Go 8/16 Go
Écran 800 x 480 pixels – 4,1 pouces (AMOLED) 800 x 480 pixels – 3,7 pouces (S-LCD) 800 x 480 pixels – 3,6 pouces (S-LCD) 800 x 480 pixels – 3,8 pouces (S-LCD) 800 x 480 pixels – 3,8 pouces (S-LCD) 800 x 480 pixels – 4,3 pouces (LCD) 800 x 480 pixels – 3,8 pouces (TFT) 800 x 480 pixels – 4 pouces (AMOLED)
Appareil photo 5 mégapixels avec flash LED et mode vidéo 720p 8 mégapixels avec flash Xénon et mode vidéo 720p 5 mégapixels avec flash LED et mode vidéo 720p 5 mégapixels avec flash dual-LED et mode vidéo 720p 5 mégapixels avec flash LED et mode vidéo 720p 5 mégapixels avec flash LED et mode vidéo 720p
Connectivité GPRS, EDGE, HSDPA, HSUPA, WiFi b/g/n, Bluetooth v2.1, GPS, Micro-USB
Spécificité
  • Clavier physique coulissant
Compatibilité DLNA
Autonomie h en appel 435 h en veille
h 40 en appel
420 h en veille
h en appel
255 h en veille
h 10 en appel
435 h en veille
h 40 en appel
320 h en veille
h 20 en appel
333 h en veille
h 40 en appel
390 h en veille
h 10 en appel
Taille et poids 122 x 63,5 x 15,2 mm
192,8 g
119 x 60,2 x 11,9 mm
130 g
117,5 x 59 x 15,5 mm
185 g
119,7 x 61,5 x 13 mm
165 g
118,5 x 61,5 x 12 mm
140 g
122 x 68 x 11,2 mm
162 g
125 x 59,8 x 11,5 mm
157 g
122,4 x 64,2 x 11 mm
138,2 g

Configuration minimale[modifier | modifier le code]

Microsoft a annoncé qu'il imposerait aux constructeurs une configuration minimale « dure, mais juste »[109]. Tous les smartphones sous Windows Phone seront obligés d'avoir au minimum[110]'[111]:

Écran Capacitif multitouch 4 points de 800x480 pixels (WVGA)
Processeur ARM v7 "Cortex/Scorpion" - Snapdragon Séries QSD8x50, MSM7x30 et MSM8x55
Processeur graphique GPU avec accélération DirectX 9
Mémoire Au moins 256 Mo de RAM et 8 Go de stockage interne
Appareil photo 5 mégapixels avec un système de flash LED/Xénon
Apparence Cinq touches dédiées (Démarrer, Retour, Chercher, Photo et Allumer/Éteindre)[112]
Autres Un Accéléromètre avec boussole, un capteur de luminosité, un capteur de proximité, l'Assisted GPS, une radio FM et un Gyroscope

Au salon MIX de 2011, Microsoft a annoncé que d'autres bases matérielles sont désormais compatibles avec la plateforme. À la place d'utiliser uniquement les Qualcomm Snapdragon QSD8x50, les constructeurs peuvent désormais utiliser les nouveaux Qualcomm MSM7x30 ou MSM8x55 cadencés à 800 Mhz mais couplés à un processeur graphique plus puissant, l'ATI Adreno 205[113]'[114].

Développement d'applications[modifier | modifier le code]

Le développement d'applications sur WP7 se fait à partir de Silverlight pour les applications et XNA pour les jeux (tous deux bâtis sur le .NET Compact Framework)[115]'[116]. Les principaux outils utilisés pour le développement sont Visual Studio 2010 et Expression Blend[116]. De plus amples explications avaient été attendues lors de la conférence MIX10 du 15 mars 2010[117]. Une version Express (donc gratuite) de Visual Studio 2010, nommée Visual Studio 2010 Express for Windows Phone est disponible en anglais. Le SDK pour Windows Phone OS 7.1 (aussi connu sous le nom de code Mango, ou le nom commercial Windows Phone.5) est disponible en français.

Le passage préférentiel pour installer des applications sur son téléphone WP7 est le Windows Phone Marketplace. Pour y apparaître, les applications doivent être préalablement approuvées par Microsoft[118]. Au 31 mars 2011, Microsoft comptabilise plus de 11500 applications sur son Marketplace[119]. Les développeurs inscrits sur le MarketPlace ont la possibilité de déployer des packages applicatifs pour les appareils enregistrés. L'application ChevronWP arrivera bientôt sur le Marketplace et permettra également d'installer des applications homebrew sur un téléphone[120].

Mozilla a annoncé qu'il ne comptait pas développer une version mobile de son navigateur Firefox pour Windows Phone dans l'immédiat. Ceci s'explique par le fait que son développeur trouve que le système est « trop fermé » pour le développement d'applications natives[121].

L'App Hub fournit des outils de développement et du soutien pour les développeurs d'applications. Les demandes soumises subissent un processus d'approbation des vérifications et des validations pour vérifier si elles sont admissibles aux critères des applications établis par Microsoft.

Le coût des applications qui sont approuvés est choisi par le développeur, mais Microsoft aura 30 % du revenu (70 % va au développeur). Microsoft paiera les développeurs une fois qu'ils atteignent un certain chiffre de vente et 30 % des développeurs non américains par l'IRS, à moins d'avoir d'abord souscrit avec Internal Revenue Service du gouvernement américain. Microsoft paie les développeurs domiciliés d'une liste de trente pays.

Depuis Windows Phone 8, Microsoft autorise le développement d'applications en C#, VB.NET et en code natif C++.

Communication et ventes[modifier | modifier le code]

Microsoft, dans l'objectif de revenir sur ses concurrents qui pour certains ont déjà pris plus de deux ans d'avance, a décidé d'investir plus de 500 millions de dollars pour les campagnes publicitaires de Windows Phone[122].

Lors de son premier jour de commercialisation aux États-Unis, malgré les campagnes publicitaires ayant coûté au total plus de 500 millions, les téléphones tournant sous Windows Phone ne se seraient vendus qu'à 40 000 unités soit environ deux fois moins que les téléphones sous Android ou l'iPhone[123].

LG s'est plaint des ventes décevantes, qui s'élèveraient à seulement 674 000 pour 2 millions d'unités livrées en boutique[124].

Ces craintes ont été confirmées trois mois après par le PDG de Microsoft en reconnaissant que l'adoption de ce système d'exploitation était plus lent que prévu[125].

Critiques[modifier | modifier le code]

Boîte à suggestions[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, pour canaliser les idées d'amélioration des utilisateurs à un seul endroit[126], Microsoft met en ligne une boîte à suggestions via un "UserVoice Forum" sur le site de Windows Phone[127]. Ce forum est peu mis en valeur car il reste caché dans la page "Plan du site"[128]. Un équivalent pour les développeurs (Windows Phone Developer UserVoice) existe sur le Dev Center dans la partie Community[129].

En décembre 2011, Microsoft met à disposition des applications dédiées pour donner plus de visibilité à ces deux sites :

  • "Suggestion Box"[130] pour les utilisateurs[131].
  • "WPDev Feedback"[132] pour les développeurs[133].

Les deux sites sont uniquement en anglais et se présentent sous la forme d'un forum où l'utilisateur :

  • peut soumettre ses propres idées à la communauté ;
  • peut commenter les idées proposées par chacun ;
  • dispose de 60 jetons de vote à répartir sur les idées qu'il préfère (3 jetons maximum par idée). Un vote peut être modifié (ajout ou retrait de jetons) et si l'idée est réalisée, les jetons sont libérés.

En juillet 2013, Joe Belfiore, vice président du programme Windows Phone, a commenté une idée ayant recueilli plus de 16 000 votes et qui traduisait le sentiment des utilisateurs de ne pas voir leurs suggestions écoutées vu le peu de nouveautés introduites par les mises à jour depuis le lancement de WP8[134]. La priorité de Microsoft reste d'abord les mises à jour relatives au matériel[135] afin de permettre l'accroissement du parc par la mise au point de nouveaux modèles de smartphones par les constructeurs. Cela est donc moins visible qu'une nouvelle fonctionnalité pour les utilisateurs.

A fin février 2014, 160 suggestions étaient marquées réalisées et disponibles sur Windows Phone 8. Le nombre de votes (une dizaine à des dizaines de milliers) ne semblent pas être prédominant dans les choix de Microsoft. Certaines fonctionnalités sont marquées complétées et pourtant non disponibles (suggestion "Customizable tile and Homescreen wallpaper" par exemple), et d'autres ont été marquées complétées par erreur avant de voir leur statut corrigé (suggestion "Add File Manager to Windows Phone").

Fonctionnalités manquantes[modifier | modifier le code]

Installation d'applications sur un support externe : il était impossible d'installer des applications sur une carte microSD depuis un appareil sous Windows Phone 8. L'évolution à été faite WP 8.1 qui permet d'installer des application directement sur la carte SD.

Visibilité du texte coupé : il est impossible de visualiser le texte coupé par la petitesse de l'écran. Même les libellés gérés par le système Microsoft (liste des applications ou des médias par exemple) coupent le texte sans offrir la possibilité de le consulter (zoom, défilement, bulle, retour à la ligne forcé).

Information sur les fichiers : il est impossible d'obtenir les informations sur les fichiers présentés/utilisés pour vérifier les nom, date, emplacement, etc.

Organiser des fichiers en sous-dossiers : le système force le stockage des fichiers (applications, documents, images, musiques, vidéos) dans des dossiers dédiés (consultables par des Hubs) sans permettre à l'utilisateur de classer lui-même ses fichiers dans des sous-dossiers, et donc d'y naviguer. Les Hubs ne proposent qu'un nombre limité de critères de classement (par date de consultation, par artiste, par album, etc.), deviennent facilement très encombrés dès que le nombre de fichiers est important, ne proposent pas tous une fonction de recherche (images, musiques, vidéos) et ne permettent que partiellement (images, musiques, vidéos) de conserver des arborescences définies intialement sur un ordinateur. Pour les documents classés par dossiers dans un cloud, l'arborescence n'est conservée que si la synchronisation n'est pas perdue (coupure réseau par exemple). Afin de résoudre ce problème microsoft a déployé une application nommée sobrement "Fichiers" qui permet de gérer tous les fichiers contenus par le téléphone ou la carte SD.

Connaissance de l'état des connexions : le système ne permettait pas aux applications de connaître l'état des connexions (WLAN, GSM, etc.), ce qui interdit aux applications de proposer un diagnostic lorsqu'une fonction n'est pas disponible. En mode avion, par exemple, l'envoi d'un SMS indique juste que l'envoi du message est impossible.

L'écran de verrouillage bloque la lecture vidéo : alors qu'il est possible d'écouter de la musique ou de laisser des applications fonctionner pendant que l'écran est verrouillé, la lecture d'une vidéo s'arrête dès que l'écran est verrouillé par l'utilisateur.

Redimensionnement vidéo : il est impossible par l'utilisateur de redimensionner une vidéo pour modifier le ratio largeur/hauteur ou pour faire disparaître des marges ou des zones inutiles.

Confirmation de remise de SMS dans la conversation : les confirmations de SMS remis apparaissent dans une conversation séparée sans aucun lien avec la conversation en cours, ni le SMS précisément envoyé (dans le cas d'envois successifs à la même personne).

Transfert de SMS vers un e-mail : il est impossible de transférer un SMS vers un e-mail et inversement (obligation d'utiliser la fonction copier-coller, ce qui ne permet pas de transférer les informations sur les expéditeurs/destinataires/date/heure).

Envoi fantôme de données[modifier | modifier le code]

Certains utilisateurs du système d'exploitation mobile se sont plaints parce que leurs téléphones avaient une utilisation anormale des services de données. Ainsi, certains utilisateurs affectés par le problème qui avaient une formule avec volume limité n'obtenaient plus de services bien qu'ils utilisaient rarement leurs téléphones pour se connecter à Internet. Les utilisateurs possédant un forfait illimité avaient leur bande passante réduite car le volume maximal par heure avait déjà été atteint auprès des opérateurs.

Microsoft a confirmé que la cause du problème a été trouvée et qu'il s'agit d'un problème causé par une brèche dans le serveur IMAP du fournisseur d'e-mail Yahoo! qui forcerait l'envoi de 25x plus de données que nécessaire[136]'[137]. Yahoo! se défend en disant que ceci serait causé par une mauvaise application sous Windows Phone bien que selon Rafael Rivera, le même problème se soit déjà produit avec des appareils sous iOS, ce qui laisse plus penser qu'il s'agit d'un problème au niveau des serveurs de Yahoo. Le 12 mars 2011, Yahoo! a mis à jour son serveur IMAP avec une nouvelle version qui corrige le problème[138].

Mise à jour d'anciens terminaux sous Windows Mobile[modifier | modifier le code]

Des rumeurs faisaient état que certains Windows Phones tournant sous Windows Mobile 6.5.x pourraient être mis à jour vers WP7[139], néanmoins, Natasha Kwan, directrice générale de la division Mobile et Communication de Microsoft Asie, aurait dit que cela n'était pas possible vu que les appareils actuellement disponibles ne présentaient pas les caractéristiques requises[140].

D'autres articles ont cependant indiqué que Microsoft devait confirmer ou infirmer la possibilité de ces mises à jour. Les capacités du HTC HD2, par exemple, auraient pu laisser penser qu'une mise à niveau serait possible, causant des réactions de certains clients de peur que la compagnie abandonne l'ancien système d'exploitation Windows Mobile 6. Cependant, Mme Kwan a spécifié que le HD2 ne serait pas éligible à cause des prérequis concernant les touches; le HD2 en a bien cinq, mais la rigidité de l'OS impose d'avoir des touches d'accès vers la photo et de recherche rapide. Cependant, certaines équipes sont parvenues à faire fonctionner Windows Phone sur le HTC HD2 de façon non officielle mais avec un certain nombre de limitations pour faire fonctionner certaines fonctionnalités[141].

Géo-localisation forcée[modifier | modifier le code]

Après Apple et son iPhone qui stockait les informations GPS des sessions antérieures et ne supprimait pas l'historique, Microsoft a lui aussi été attaqué en 2011 pour une mauvaise gestion des données appartenant aux utilisateurs. Cette fois-ci, on apprend en septembre 2011 que le géant des logiciels a décidé de concevoir la fonction de stockage des informations de localisation et d'en avoir connaissance, même si le propriétaire du téléphone refusait cette fonction. Cette fonction traquant l'utilisateur à son insu porte Microsoft vers le tribunal[142].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Q&A: Microsoft on Windows Phone », CNET Asia
  2. « http://www.windowsphoneinfo.com/index.php/actualites/12-logiciel/1248-windows-phone-classic-nouveau-nom » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. (en) Peter Bright, « Windows Phone Series in the Enterprise: not all good news »,‎ 16 mars 2010 (consulté le 20 novembre 2010)
  4. (en) businessmobile, « Windows Phone 8 : des fonctionnalités pour convaincre les entreprises »,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 7 novembre 2012)
  5. (en) Sean Hollister, « Microsoft prepping Windows Phone for an October 21st launch? (update: US on Nov. 8?) »,‎ 26 septembre 2010 (consulté le 29 septembre 2010)
  6. http://www.presse-citron.net/windows-phone-7-5-mango-disponible
  7. « Le Windows Phone Store compte désormais plus de 200 000 applications », sur monwindowsphone.com,‎ 17 décembre 2013
  8. (en) « What Windows Phone Could Have Been », Gizmodo
  9. (en) Brandon Miniman, « Thoughts on Windows Phone Series (BTW: Photon is Dead) », pocketnow.com
  10. (en) « Steve Ballmer wishes Windows Mobile 7 had already launched, but they screwed up », MobileTechWorld
  11. [vidéo] (en) « Windows Phone: A New Kind of Phone », Channel 9
  12. http://www.zdnet.fr/actualites/windows-phone-8-incompatible-avec-les-premiers-lumia-de-nokia-39770657.htm
  13. (en) Bonnie Cha, « Microsoft drops 'Series' from Windows Phone », CNET.com
  14. (en) « Microsoft: over 2 million Windows Phone licences sold, 6,500 apps available », Intomobile
  15. (en) « Microsoft’s Windows Phone market share falls below 2% », GeekWire
  16. (en) « Nokia and Microsoft announce plans for a broad strategic partnership to build a new global ecosystem », Nokia (consulté le 11 février 2011)
  17. Accord Nokia-Microsoft à 1 milliard de dollars, Mobiles-Actus, Nicolas Eberswiller, 8 mars 2011
  18. (en) « Metro Design Language of Windows Phone », Microsoft.com
  19. a et b (en) « Modification de la couleur d'accentuation ou du thème d'arrière-plan », Microsoft.com
  20. http://www.windowsphone.com/fr-FR/how-to/wp8/start/the-three-buttons-back-start-and-search
  21. http://www.windowsphone.com/fr-fr/how-to/wp8/basics/wheres-the-app-list
  22. a et b (en) « Microsoft : Mango sera bel et bien Windows Phone7.5 », PC INpact
  23. (en) « Windows Phone series is official, and Microsoft is playing to win », Engadget,‎ 15 mai 2010
  24. http://discussions.nokia.com/t5/Nokia-Lumia/Advice-for-customers-reporting-higher-than-expected-battery/td-p/1609878
  25. http://www.windowsphonefr.com/tutoriel-reparer-les-tuiles-dynamiques-qui-ne-se-mettent-plus-a-jour/15537
  26. (en) Sean Hollister, « Windows Phone updates Bing to find music and barcodes, provide turn-by-turn directions and send speech-to-text SMS? », Engadget
  27. (en) « Windows Phone 7.5 ou Mango : les nouveautés prévues », Challenges
  28. (fr)« Le clavier virtuel de Windows Phone 7 se dévoile »
  29. (fr)« Modification de la langue du clavier »
  30. (fr)« Conseils concernant le clavier »
  31. (fr)« Raccourcis de saisie »
  32. (fr)« Le clavier Word Flow sur Windows Phone : comment ça marche ? »
  33. (fr)« Le clavier Word Flow sur Windows Phone : comment ça marche ? »
  34. (fr)« Touches cachées du clavier Windows Phone 7 »
  35. http://www.windowsphone.com/fr-fr/how-to/wp8/basics/typing-shortcuts
  36. http://www.monwindowsphone.com/les-parametres-de-windows-phone-7-on-vous-dit-tout-t1694.html
  37. http://forum.sfr.fr/t5/Autres-smartphones-et-applis/probl%C3%A8me-horloge-automatique-sur-mon-mobile/m-p/16220/thread-id/65
  38. http://www.monwindowsphone.com/synchro-automatique-date-et-heure-t21846.html
  39. http://www.monwindowsphone.com/synchro-automatique-date-et-heure-t21846.html
  40. http://www.ewc2.org/comment-les-smartphones-changent-ils-dorientation-192.html
  41. http://www.windowsphone.com/fr-FR/how-to/wp8/basics/stop-my-screen-from-rotating
  42. http://www.windowsphonefr.com/windows-phone-8-gdr3-bilan/27530
  43. http://www.zdnet.fr/actualites/google-fait-appara-tre-la-rotation-d-ecran-dans-une-version-mineure-d-android-jelly-bean-39783396.htm
  44. http://geeko.lesoir.be/2012/10/03/samsung-invente-la-rotation-intelligente-de-lecran/
  45. http://www.windowsphonefr.com/bloquer-la-rotation-de-lecran-pour-bientot/8658
  46. (fr)« 200 000 applications sur le Windows Phone Store », sur www.windowsphonecorner.com,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 18 décembre 2013)
  47. (fr)« Microsoft paye jusqu’à 100 000$ à des développeurs pour sortir des applications sous Windows Phone », sur www.windowsphonecorner.com,‎ 15 juin 2013 (consulté le 16 juin 2013)
  48. http://www.windowsphone.com/fr-FR/how-to/wp8/apps/get-apps-from-the-store
  49. (en) « First Look: Internet Explorer on Windows Phone Series », Pocketnow.com
  50. « IE Mobile Updates, Program Manager for IE Mobile team comments on update system for the browser », Mobile Tech World,‎ 20 mai 2010
  51. « IE9 mobile de Windows Phone obtient un 100/100 au test Acid3 », professeurthibault.fr,‎ 18 septembre 2011 (consulté le 18 septembre 2011)
  52. http://www.windowsphone.com/fr-FR/how-to/wp8/web/use-internet-explorer
  53. http://blogs.msdn.com/b/ie/archive/2014/05/07/what-s-new-in-internet-explorer-11-for-windows-phone.aspx
  54. (en) « Adobe Flash for Windows Phone confirmed », Pocketnow.com
  55. (en) « Android's Flash 10.1 moves out of beta », Know Your Mobile
  56. http://www.makeuseof.com/tag/how-to-enjoy-flash-video-on-windows-phone/
  57. http://www.windowsphonefr.com/bing-maps-va-bientot-disparaitre-au-profit-de-nokia-maps/12400
  58. http://www.windowsphonefr.com/les-services-de-nokia-maintenant-inclus-dans-bings-map/14758
  59. http://www.monwindowsphone.com/oui-bing-cartes-est-toujours-accessible-sur-les-lumia-sous-wp8-t17530.html
  60. http://www.windowsphonefr.com/comment-acceder-a-lapplication-carte-sur-les-windows-phone-8/19908
  61. http://windowsgeneration.fr/windows-phone/here-la-nouvelle-marque-de-geolocalisation-arrive-sur-les-lumia-et-les-windows-phone/
  62. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/here-maps/efa4b4a7-7499-46ce-aa95-3e4ab3b39313
  63. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/here-drive/31bbc68c-503e-4561-8d85-a294d54df06f
  64. http://www.windowsphonefr.com/mise-a-jour-de-nokia-here-sur-windows-phone-le-point/26727
  65. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/here-transit/adfdad16-b54a-4ec3-b11e-66bd691be4e6
  66. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/here-explore-beta/ad397a96-9adc-4f31-b132-ea6c8fc26d5c
  67. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/here-city-lens/b0a0ac22-cf9e-45ba-8120-815450e2fd71
  68. http://www.monwindowsphone.com/nokia-propose-here-explore-sur-wp8-t30063.html
  69. http://www.windowsphonefr.com/here-map-creator-ou-comment-aider-nokia-a-parfaire-ses-cartes/23098
  70. http://www.monwindowsphone.com/mise-a-jour-des-cartes-pour-windows-phone-8-t25317.html
  71. (fr)« FAQ sur Microsoft Office Mobile, question 'Toutes les fonctionnalités de Microsoft Office 2010 et de ses versions ultérieures sont-elles disponibles dans Office Mobile?' »
  72. (fr)« FAQ sur Microsoft Office Mobile, question 'Pourquoi ne puis-je pas modifier certains documents Microsoft Office sur mon téléphone ?' »
  73. (fr)« Utilisation de Word Mobile, rubrique 'Pour mettre en forme du texte' »
  74. (fr)« Utilisation d' Excel Mobile »
  75. (fr)« Utilisation de OneNote Mobile »
  76. (en) « Windows Phone Connector »,‎ 31 octobre 2010
  77. http://www.windowsphonefr.com/nouveau-nom-pour-skydrive/28095
  78. (en) « Windows Update for Windows Phone: This is What You've Been Waiting For », Windows Phone Thoughts
  79. (en) Ina Fried, « Ballmer talks Windows Phone with CNET (Q&A) », CNET.com
  80. Microsoft et Nokia connaissaient depuis le début le destin de Windows Phone, Nokia Phone, Greg, 3 juillet 2012
  81. (en) « Windows Phone : une mise à jour préparatoire, avant la vraie », Zone-Numerique
  82. (en) « Windows Phone : une première mise à jour pour préparer les suivantes », Cnet France
  83. (en) « Official: copy-paste coming to Windows Phone next month », GSM Arena,‎ 14 février 2011
  84. (en) « What's next? », Microsoft.com
  85. (en) « Une mise à jour de sécurité pour Windows Phone », CNET France
  86. (en) « Microsoft dévoile sa première mise à jour de sécurité pour WP7 », Clubic
  87. http://www.monwindowsphone.com/la-mise-a-jour-mango-est-disponible-t6124-15.html#p62165
  88. (en) « Windows Phone at MWC – Accelerating the Windows Phone Ecosystem », Windows Phone Secret,‎ 14 février 2011
  89. (en) « Microsoft annonce Mango, une mise à jour majeure de Windows Phone », Clubic.com,‎ 24 mai 2011
  90. (en) « Windows Phone : Microsoft présente Mango et ses nouveautés », PC INpact,‎ 24 mai 2011
  91. « Quelques fonctionnalités de Windows Phone « Tango » dévoilées », WindowsPhoneFr,‎ 17 février 2012
  92. « Différences Windows Phone 7.8 et 8 »,‎ 15 août 2012
  93. http://www.zdnet.fr/actualites/windows-9-nom-de-code-threshold-sortirait-en-avril-2015-39797006.htm
  94. http://windowsgeneration.fr/windows-8/fusion-windows-windows-phone-confirmee-2015/
  95. (en) « November 8th Launch Date for Dell Venue Pro, Nov 15 on Dell Website », Slashgear.com
  96. (en) « Asus E600 sous Windows Phone », Mobiles-Actus
  97. (en) « Sony Ericsson working on Windows Phone device »
  98. (en) « Windows Phone - partenaires Mango : Acer, Fujitsu et ZTE », Mon Windows Phone.com
  99. (en) « HP: No More Windows Phone Smartphones », PCMAG.com
  100. Les Windows phones chez LG, c’est fini, Journal du geek, 30 avril 2012
  101. (en) « Fiche technique du Dell Venue Pro », GSM Arena
  102. (en) « Fiche technique de l'HTC 7 Mozart », GSM Arena
  103. (en) « Fiche technique de l'HTC 7 Pro », GSM Arena
  104. (en) « Fiche technique de l'HTC 7 Surround », GSM Arena
  105. (en) « Fiche technique de l'HTC 7 Trophy », GSM Arena
  106. (en) « Fiche technique de l'HTC HD7 », GSM Arena
  107. (en) « Fiche technique du LG Optimus 7 », GSM Arena
  108. (en) « Fiche technique du Samsung Omnia 7 », GSM Arena
  109. (en) « Live from Microsoft's Windows Phone press event at MWC 2010 », Engadget
  110. (en) « Windows Phone Series: everything you ever wanted to know », Engadget (consulté le 4 mars 2010)
  111. (en) « Standardized Hardware Foundation » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), MS Mobiles
  112. (en) « Windows Phone Séries: Everything Is Different Now », Gizmodo,‎ 15 février 2010
  113. (en) « Windows Phone : Adreno 205 et gyroscope », Tom's Hardware
  114. (en) « Windows Phone Gets a Spec Boost », Time.com
  115. (en) « Microsoft's new pitch: 'Every .Net developer just became a Windows Phone developer' », ZDNet,‎ 18 février 2010
  116. a et b (en) « Windows Phone has everything to succeed », MobileTechWorld,‎ 22 février 2010
  117. (en) « Windows Phone Apps: What We Know and What We Don't », Gizmodo,‎ 15 février 2010
  118. (en) « Windows Phone Apps Must Be Microsoft Approved », InformationWeek,‎ 15 mars 2010
  119. (en) « Apps sur WP7 : Microsoft mise sur "la qualité avant la quantité" », Clubic,‎ 31 mars 2011
  120. (en) « ChevronWP7 Labs, lancement pour bientôt ! », monwindowsphone.com,‎ 16 octobre 2011
  121. (en) « Windows Phone trop fermé pour Firefox Mobile », silicon.fr,‎ 24 mars 2010
  122. « Microsoft : 1 milliard de dollars pour promouvoir Windows Phone et Kinect », Clubic,‎ 19 octobre 2010
  123. « Windows Phone, seulement 40000 unités le 1er jour? », REVIOO.com,‎ 10 novembre 2010
  124. Windows Phone : combien de téléphones vraiment vendus ?, PC World, Mathieu Chartier, 4 mai 2011
  125. Microsoft admet les lenteurs de Windows Mobile 7, Pockett.net, 12 juillet 2011
  126. http://blogs.windows.com/windows_phone/b/windowsphone/archive/2011/09/28/have-a-new-windows-phone-feature-idea-try-suggestion-box.aspx
  127. http://www.windowsphonefr.com/votez-pour-les-nouveautes-des-prochaines-versions-de-windows-phone-7/9481
  128. http://www.windowsphone.com/fr-fr/sitemap
  129. http://dev.windowsphone.com/en-us/community
  130. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/suggestion-box/30f4a6af-d742-452d-9f90-aeed254f3d42
  131. http://wmpoweruser.com/microsoft-releases-suggestion-box-app-for-windows-phone-uservoice-site/
  132. http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/wpdev-feedback/b5466109-2b8d-46f4-9461-c959e433ae4a
  133. http://wmpoweruser.com/microsoft-release-uservoice-app-for-windows-phone-developers/
  134. http://frawin.com/constructeur-2/microsoft/2013/19078_joe-belfiore-parle-des-mises-a-jour-de-windows-phone-8.html
  135. http://www.wpcentral.com/microsoft-lack-frequent-updates-we-re-listening-more-come-year
  136. (en) « Yahoo: Your buggy IMAP server affects iPhone too; thanks for playing though. », Within Windows
  137. (en) « Now Microsoft confirms Yahoo! as the data leak culprit », Windows Phone Secrets
  138. Florian Innocente, « Yahoo Mail : correction du bug IMAP pour iOS et Windows Phone », iGeneration
  139. (en) « Microsoft: Windows Phone upgrades will be possible, up to OEMs to make them happen », Engadget,‎ 25 février 2010
  140. (en) « Microsoft: "No Windows Phone upgrade for Windows Mobile 6.x devices" », APC Magazine,‎ 1er mars 2010
  141. (en) « HD2 Running Windows Phone: Impressions from a Regular User », xda-developers
  142. Windows Phone traquerait même ses utilisateurs qui ne le veulent pas, L'informaticien, Orianne Vatin, 2 septembre 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Petzold, Programming Windows Phone, Microsoft Press, 1013 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]