Windows 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Windows 2.0
Image illustrative de l'article Windows 2

Famille Windows (basé sur MS-DOS)
Type de noyau (Dos)
État du projet Arrêt du support le
Entreprise /
Développeur
Microsoft
Licence Microsoft EULA
Dernière version stable 2.03 (1988)
Site web Histoire de Windows

Windows 2, sorti le , a été la deuxième version de Windows et la deuxième tentative de la part de Microsoft de créer, suite à l'échec de Windows 1.0, une interface graphique pour compatibles PC.

Windows 2 gérait le multitâche (en mode coopératif).

Contrairement à son prédécesseur, Windows 2.0 permettait aux fenêtres de se superposer et de couvrir la barre des tâches (qui devint le « bureau »). Cette « barre des tâches » sera réintroduite dans Windows 95.
La nouvelle gestion des fenêtres créa une dispute entre Microsoft et Apple; cette dernière affirmait que la fonction des fenêtres superposées violait une entente conclue entre les deux compagnies en 1985.

Les rares nouveautés de Windows 2 n'intéressèrent pas le public; la firme de Redmond n'aura du succès avec ses interfaces graphiques qu'à partir de Windows 3.x.

Configuration requise[modifier | modifier le code]

  • PC équipé de MS-DOS 3.0 ou ultérieur
  • Deux lecteurs de disquettes, A et B
  • Un disque dur, optionnel
  • Une mémoire requise de 512 Ko (640 Ko recommandé, le maximum alors possible), pour exécuter plusieurs programmes à la fois
  • Une carte graphique (certaines cartes exécutaient Windows 2 en noir et blanc)

Installation[modifier | modifier le code]

Windows 2 pouvait être installé sur disque dur ou sur disquette :

  • version disquette : à l'installation, il était demandé d'insérer deux disquettes vierges, l'une pour la disquette de démarrage et l'autre pour la disquette système;
  • version disque dur : Windows 2 occupait 1,5 mégaoctets, espace important pour l'époque.

Composition du pack Windows 2[modifier | modifier le code]

Dans le carton de ce système d'exploitation on avait :

Utilisation de Windows[modifier | modifier le code]

Dans la version disquette, il était demandé d'insérer dans le lecteur A la disquette de démarrage et, dans le lecteur B, la disquette système. Après avoir entré éventuellement la date et l'heure, il fallait taper "win" pour lancer le système et Windows se lançait ainsi que le logiciel « Exécutif MS-DOS » qui était le point de départ de toutes les applications et était l'ancêtre du poste de travail que tout utilisateur de Windows connait. Ce logiciel affichait les lecteurs de l'ordinateur et, quand on cliquait dessus, l'arborescence des fichiers. Il gérait les fichiers et les dossiers, les opérations renommer, déplacer, créer, supprimer etc..., affichait des types de fichiers distincts, affichait les données des fichiers et dossiers (poids en octet, date, heure de création...) et pouvait les classer suivant les mêmes critères. Ce logiciel pouvait créer un disque système, formater une disquette, créer un dossier, changer le nom d'un volume et quitter Windows (ce qui s'appelait fermer la session). Dans ce dernier cas il fermait les applications en cours d'utilisation et enregistrait les fichiers ouverts avant de retourner sous MS-DOS). Il possédait des applications Windows et ouvrait certaines applications DOS en fenêtre sauf celles qui affichaient du texte et du graphisme en même temps. On pouvait aussi copier-coller des données entre les différentes applications, qu'elles soient DOS ou Windows. Chaque fenêtre de base, ouvrant une application graphique ou DOS, avait un menu système, obtenu en cliquant sur le carré contenant un trait en haut à gauche; le menu contenait les options suivantes :

  • déplacement : pour déplacer la fenêtre;
  • dimension : pour redimensionner la fenêtre;
  • icône : pour transformer la fenêtre en icône;
  • plein écran : pour mettre la fenêtre en plein écran ;
  • fermer : pour fermer l'application;
  • marquer : pour sélectionner du texte dans une application DOS;
  • copier : copier du texte dans une application DOS;
  • coller : coller du texte dans une application DOS.

Elle possédait une barre qui contenait le nom du programme, et deux flèches : une vers le bas qui transforme l'application en icône, et une vers le haut qui agrandit la fenêtre. Quand les données dépassaient la taille de la fenêtre, ces dernières était pourvues de barres de défilement horizontale et verticale. Pour chaque application DOS il y avait un fichier PIF, éditable, qui permettait de les exécuter sous certains paramètres : arguments, mémoire allouée, mode fenêtre ou plein écran. Dans le cas de la non-existence d'un fichier PIF pour une application, elle s'exécutait sous une configuration de base : 52 Ko de mémoire en mémoire nécessaire et la totalité de la mémoire en mémoire désirée, lancement en mode plein écran, retour à Windows en quittant le programme, affichage en mode texte c'est-à-dire sans fenêtre, et l'utilisateur ne pouvait utiliser le menu système et ses options. Windows 2 possédait un logiciel d'impression qui fonctionnait en arrière-plan, permettant à l'utilisateur de poursuivre son travail. Sinon il possédait aussi un presse-papier, un panneau de configuration pour la couleur, les sons système et un panneau de contrôle pour la date et l'heure et les coordonnées géographiques.

Source[modifier | modifier le code]

  • Guide d'utilisation de Windows 2

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Windows 2 Suivi par
Windows 1.0
Microsoft Windows
Windows 3.0