Willie Naulls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Willie Naulls Portail du basket-ball
Willie Naulls.jpg
Fiche d’identité
Nom complet William Dean Naulls
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 7 octobre 1934 (80 ans)
Dallas, Texas
Taille 2,05 m
Surnom The Whale
Situation en club
Numéro 33, 6, 71, 12
Poste Pivot / Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
UCLA
Draft NBA
Année 1956
Position 9e
Franchise Hawks de Saint-Louis
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1956-1957
1956-1957
1957-1958
1958-1959
1959-1960
1960-1961
1961-1962
1962-1963
1962-1963
1963-1964
1964-1965
1965-1966
Hawks de Saint-Louis
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Warriors de San Francisco
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
10,3
10,1
18,1
15,7
12,4
23,4
25,0
16,9
11,0
9,8
10,5
10,7

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

William Dean « Willie » Naulls (né le 7 octobre 1934 à Dallas, Texas) est un ancien joueur américain de basket-ball. Intérieur de 2m05, il joue en National Basketball Association de 1956 à 1966. Joueur emblématique des Knicks de New York, Naulls remporte trois titres de champion NBA avec les Celtics de Boston en fin de carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Willie Naulls évolue trois saisons avec les Bruins d'UCLA de l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) de 1954 à 1956[1]. Durant cette période, il est désigné All American en 1956, dans le deuxième cinq Consensus All-America Teams en 1956[2] et dans le troisième cinq All American désigné par l'Associated Press[3]. Lorsqu'il termine sa carrière universitaire, il est alors le meilleur marqueur de l'université avec 1 225 points et meilleur rebondeur avec 900 rebonds[1]. Il est également le meilleur rebondeur de l'école sur un match avec 28 rebonds[1].


Arrivée à Saint-Louis et installation à New York[modifier | modifier le code]

À sa sortie de UCLA, Naulls est sélectionné par les Saint-Louis Hawks lors de la draft 1956. Il joue seulement 19 matchs avec les Hawks, cependant, avant d'être transféré aux New York Knicks, avec qui il passe la plupart de sa carrière. Il réalise un double-double (19,3 points, 10,7 rebonds par match) de moyenne lors de ses sept années passées avec l'équipe et est sélectionné pour le NBA All-Star Game à quatre reprises[4]. Lors de trois saisons, en 1957-1958, 1959-1960 et 1960-1961, il termine dans les dix premiers des deux statistiques des moyenne de points et de rebonds, par rencontre : ses statistiques lors de ses trois saisons sont respectivement de 18,1, dixième place, 23,4 huitième et 25,0 pour les points et 11,8, neuvième, 14,2, cinquième et 13,4 septième pour les rebonds[5]. Il est également dans les dix premiers rebondeurs de la ligue en 1958-1959, dixième avec 10,6, et de nouveau dixième en 1961-1962 avec 11,6[5].

En 1962, Willie Naulls inscrit plus de 30 points durant sept rencontres consécutivement, la dernière lors du match contre Philadelphie lors duquel Wilt Chamberlain inscrit 100 points[6]. Cette performance est le record de la franchise de New York jusqu'en décembre 2010 lorsqu'Amar'e Stoudemire marque 30 points et plus lors de huit matchs consécutifs[6]. Naulls est aussi le premier joueur afro-américain à être nommé capitaine d'une équipe de sports majeurs professionnelle[7],[8].

Transferts et fin de carrière dorée avec les Celtics de Boston[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1962-1963, les Knicks transférèrent Naulls aux San Francisco Warriors, qui le transfèrent ensuite aux Boston Celtics. Willie Naulls arrive à Boston avec Clyde Lovellette et Larry Siegfried pour renforcer le banc de l'équipe[9]. Il est dans la première équipe de départ entièrement composée de joueurs noirs : Bill Russell, Sam Jones, K.C. Jones, Tom Sanders et Willie Naulls[10].

Naulls passe les trois dernières saisons de sa carrière avec les Celtics, remportant trois titres de champions NBA. Au moment de sa retraite en 1966, il totalise 11 305 points et 6 508 rebonds[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Willie Naulls remporte trois titres de champion NBA en 1964, 1965, 1966.

Il participe à quatre NBA All-Star Game, en 1958, 1960, 1961, 1962[4].

Sur le plan des statistiques, il termine deux fois septième meilleur marqueur au total de points en 1961 avec 1 846 et 1962 et 1 877[5]. Pour ce qui concerne la moyenne, il termine dans le Top 10 en 1958, 1960 et 1961[5]. Il termine sixième meilleur rebondeur en 1960 avec 921 et 1961, 1 055. Il est également dans le Top 10 en 1958 et 1959. Pour la moyenne de rebonds par match, il termine cinq fois dans les dix premiers, de 1958 à 1962, son meilleur classement étant une cinquième place en 1960[5]. il obtient le deuxième meilleur pourcentage aux lancers francs en 1962 avec 84,2 %, terminant dans les dix premiers en 1958, 1959 et 1962[5].

Le 24 février 2005, Naulls, Campy Russell et Kenny Walker sont honorés par les Knicks durant le Hardwood Classics Night.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en)« The UCLA Experience » [PDF], sur grfx.cstv.com (consulté le 26 juin 2012)
  2. (en) « Consensus All-America Teams (1950 to 1959) », sur sports-reference.com (consulté le 26 juin 2012)
  3. (en) « NCAA College Basketball AP All-America Teams) », sur basketball-reference.com (consulté le 26 juin 2012)
  4. a et b (en) « NBA & ABA All-Star Game Selections by Player », sur basketball-reference.com (consulté le 26 juin 2012)
  5. a, b, c, d, e, f et g (en) « Willie Naulls », sur basketball-reference.com (consulté le 26 juin 2012)
  6. a et b (en) Mitch Lawrence, « Willie Naulls applauds Amar'e Stoudemire taking down his 30-point game record with Knicks », sur articles.nydailynews.comn,‎ 14 décembre 2010 (consulté le 8 mars 2011), p. 1 et 2
  7. (en) Tom Kertes, « Where Are They Now: Willie Naulls, Campy Russell and Kenny Walker », sur nba.com (consulté le 26 juin 2012)
  8. (en) Tony Ciniglio, « SP's Naulls, Gardena's Smith are members of inaugural class for L.A. City Hall of Fame », sur insidesocal.com,‎ 4 février 2010 (consulté le 26 juin 2012)
  9. (en) Dan Shaughnessy, Ever Green The Boston Celtics: A History in the Words of Their Players, Coaches, Fans and Foes, from 1946 to the Present, St. Martin's Griffin, 15 novembre 1991, p. 107. (ISBN 0312063482).
  10. (en) Dan Shaughnessy, Ever Green The Boston Celtics: A History in the Words of Their Players, Coaches, Fans and Foes, from 1946 to the Present, p. 145.

Liens externes[modifier | modifier le code]