William Sherlock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Sherlock (vers 1641 – 1707) est un théologien et prélat anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Southwark, il fait ses études à St Saviour's et à Eton, puis au collège de Peterhouse de l'université de Cambridge. En 1669, il devient recteur de l'église St George Botolph Lane, à Londres, et est nommé chanoine prébendier de la cathédrale Saint-Paul en 1681. En 1683, il devient « maître du temple », c'est-à-dire prêtre de l'Église du Temple.

En 1686, sa pension lui est retirée suite à ses prêches contre le pape et une controverse avec Louis de Sabran, chapelain de Jacques II. Après la « glorieuse révolution », il est suspendu en raison de son refus de prêter serment à Marie II et Guillaume III, mais il se soumet avant de perdre sa position.

Il devient doyen de Saint-Paul en 1691, et meurt à Hampstead en 1707.

Il est le père de Thomas Sherlock, évêque de Londres en 1748.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a de lui :

  • Sermons sur la Mort et le Jugement,
  • Traité de l'Immortalité de l'âme,
  • Traité de la Providence, traduit en français en 1721.