William Rufus Terrill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Rufus Terrill (21 avril 18348 octobre 1862) était un soldat de l'US Army et un général qui fut tué au combat lors de la Bataille de Perryville lors de la Guerre de Sécession. Son frère, James Barbour Terrill[1] fut également victime de la même guerre, alors qu'il commandait également une brigade, mais lui, pour l'Armée des États confédérés.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Terrill est né à Covington (Virginie). Il devient cadet à West Point en 1849, où il obtient son brevet en 1853. Alors qu'il est cadet, il se trouve impliqué dans une bagarre avec son camarade de classe Philip Sheridan. Ce qui se solde pour Sheridan par une suspension d'un an de l'académie. Terrill est ensuite assigné au 3e d'artillerie et sert dans plusieurs garnisons. Il retourne à West Point comme professeur assistant de mathématiques de 1853 à 1854, avant d'être envoyé au Kansas lors des évènement du Bleeding Kansas de 1854 à 1855. Il est ensuite assistant au United States coast survey de 1855 jusqu'en 1861.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Lorsqu'éclate la Guerre de Sécession, Terrill est affecté en tant que capitaine du 5e d'artillerie de l'US Army en août 1861. Son jeune frère James Terrill est lui affecté en tant que major de l'infanterie de Virginie de l'Armée des États confédérés. Lors des premières années de la guerre, leur père le colonel William Henry Terrill, un avocat, sert les États confédérés d'Amérique en tant que provost marshal (chef de la police militaire) du Comté de Bath (Virginie).

William Terrill sert en tant qu'assistant de l'inspector general à Washington, D.C., puis il commande une brigade d'artillerie de l'Armée de l'Ohio lors de la Bataille de Shiloh. Le 9 septembre 1862, il est promu brigadier-général des volontaires des États-Unis et prend le commandement de la 33e Brigade de l'Armée de l'Ohio. Il conduit ses troupes inexpérimentées au combat lors de la Bataille de Perryville. Là, il est mortellement blessé par un fragment d'obus alors qu'il tente de rallier ses hommes lors d'une attaque des troupes confédérées, il décède peu après. Son corps repose dans le cimetière national de West Point.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Terrill, William Rufus (1834-1862). dans Who was who in the Civil War.; Stewart Sifakis; (OCLC 74423118)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Terrills: "God Alone Knows Which Was Right", American Civil War Magazine, septembre 2006 - www.stevenlossad.com