William Penn (amiral)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Penn.
William Penn, peint par Peter Lely

Père du fondateur de la Pennsylvanie, l'amiral William Penn (1621-1670) s'est illustré dans la conquête de la Jamaïque espagnole par les Anglais en 1655, dans le cadre du Western Design d'Oliver Cromwell, aux côtés de l'amiral Robert Venables.

Fils d'un officier de marine de Bristol, il a épousé en juin 1643 Margaret Jasper, fille d'un riche marchand hollandais de Rotterdam, qui lui a donné trois enfants, dont William Penn junior, qui sera en 1681 un représentant célèbre des quakers et le fondateur de la Pennsylvanie.

William Penn s'est d'abord illustré dans les combats navals contre les Hollandais et contre la flotte du roi Charles II en Méditterranée, dirigée par le prince Rupert.

La flotte anglaise partit en décembre 1654 d'Angleterre. À la Guadeloupe, à l'annonce de l'arrivée aux Antilles de la flotte de l'amiral William Penn, le chevalier Charles Houël met l'île en défense mais les Anglais contournèrent l'île française. Après avoir échoué à prendre Saint-Domingue, le 10 mai 1655, ils débarquent dans l'île de la Jamaïque avec 40 vaisseaux et 10 000 hommes[1]. La Jamaïque devient alors un repaire de pirates et restera anglaise jusqu'à son indépendance. Les Espagnols capitulent dès le lendemain et fuient vers le nord de l'île, en libérant tous leurs esclaves noirs[2]. En juillet, il cède le poste de gouverneur au major-general Richard Fortescue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=hJ8I40JkUdQC&pg=PA30&lpg=PA30&dq=%22Robert+Venables%22+jamaique&source=bl&ots=QWFVfDALN1&sig=dTs2iIfTfq-SWv06naS55VDGY4Q&hl=fr&ei=rJO9TYnRDYrm4wbypundBQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9&ved=0CF4Q6AEwCA#v=onepage&q&f=false
  2. "Jamaique 2011", par Jean-Paul Labourdette, Dominique Auzias, page 30