William Manchester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Raymond Manchester (1er avril 19221er juin 2004) est un historien américain et un biographe connu comme auteur de 18 best-sellers traduits dans 20 langues.

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Les Rockefeller (titre original : A Rockefeller Family Portrait) (1959).
  • La Splendeur et le Rêve. Histoire de l'Amérique contemporaine, t. 1, L'Amérique de Roosevelt, 1932-1950 (titre original : The Glory and the Dream) (1973, 1974).
  • La Splendeur et le Rêve. Histoire de l'Amérique contemporaine, t. 2, Le dialogue avec l'Univers, 1951-1972 (titre original : The Glory and the Dream) (1974).
  • Mort d'un président : 25 novembre 1963 (titre original : The Death of a President) (1967).
  • Les Armes de Krupp (titre original : The Arms of Krupp) (1968).
  • Rêves de gloire : 1874-1932, Paris, Robert Laffont,‎ 1985 (titre original : The Last Lion: Winston Spencer Churchill: Visions of Glory, 1874–1932) (1983)
  • L'épreuve de la solitude : 1932-1940, Paris, Robert Laffont,‎ 1990 (titre original : The Last Lion: Winston Spencer Churchill: Alone 1932–1940) (1988)