William Lubtchansky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Lubtchansky

Nom de naissance William Lubtchansky
Surnom Willy Lubtchansky
Naissance 26 octobre 1937
Paris
Nationalité Drapeau : France Française
Décès 4 mai 2010 (à 72 ans)
Paris
Profession Directeur de la photographie
Réalisateur
Films notables Sauve qui peut (la vie)
Nouvelle vague
Jeanne la Pucelle (diptyque)
Les Amants réguliers

William Lubtchansky, né et mort à Paris (26 octobre 1937 - 4 mai 2010) est un directeur de la photographie et réalisateur français.

Il a notamment travaillé avec Jean-Luc Godard (six films), Jean-Marie Straub et Danièle Huillet (11 films) et Jacques Rivette (14 films), Otar Iosseliani, Jacques Doillon, Philippe Garrel et Pascal Bonitzer.

Il a été membre du jury du Festival de Cannes en 1993. Plusieurs fois nommé aux Césars, il a obtenu un prix à la Mostra de Venise en 2005 pour son travail sur Les Amants réguliers de Philippe Garrel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'origine juive polonaise[1], William Lubtchansky suit les cours de l'École nationale supérieure Louis-Lumière de la rue de Vaugirard à Paris (section « Cinéma », promotion 1959)[1].

Il fait ses débuts comme assistant-opérateur auprès d'Andréas Winding et de Willy Kurant, de 1960 à 1968 ; il travaille seul à partir de 1969. Il a notamment été assistant de Willy Kurant sur le film Elsa, la Rose (1965) d'Agnès Varda consacré à Elsa Triolet et Louis Aragon, puis assistant caméraman sur Masculin féminin (1966) de Jean-Luc Godard[1].

En 1975, Jean-Luc Godard fait appel à lui pour Ici et ailleurs et Numéro deux, deux films réalisés avec Anne-Marie Miéville, avant de l'engager pour Sauve qui peut (la vie), qui marque le retour de Godard dans le circuit du cinéma traditionnel[1].

Sa collaboration avec Jacques Rivette débute en 1976[1].

Son sens pointu de l'esthétique filmique, la rigueur de ses cadrages et la minutie de ses éclairages, faisant souvent référence à l'histoire de la peinture et de la photographie, lui ont valu d'être largement apprécié d'un certain cinéma d'auteur européen.

Il décède le 4 mai 2010 des suites d'une crise cardiaque[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Daniel Bergan, « William Lubtchansky obituary », The Guardian,‎ 12 mai 2010 (lire en ligne)
  2. La partie « Murmelstein » du Dernier des injustes a été tournée à Rome en 1975 par William Lubtchansky, rappelle Caroline Champetier dans un entretien publié sur le site de l'AFC (18 mai 2013)
  3. Lettre de l'AFC, octobre 2005 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]