William Lee (inventeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Lee.

Le révérend William Lee ou Lea (vers 1550 – 1614) est un ecclésiastique anglais, inventeur de la machine à tricoter les bas.

C'était une machine à tricoter manuelle dont la forme rappelait les métiers à tisser de l'époque.

William Lee vit à Calverton près de Nottingham. En 1589, il invente la machine à tricoter les bas et permet à la bonneterie de devenir la principale activité des Midlands[1].

Le tricot pose des problèmes techniques qui restent longtemps sans réponse. Ce tissage à un fil semble être apparu au XVe siècle. Avec l’invention de Lee, on passe rapidement du tricotage manuel à une machine dont l’automatisme est déjà avancé et qui doit encore faire l’admiration de Diderot au milieu du XVIIIe siècle[2].

William Lee se voit refoulé de partout, voire menacé, tant son invention bouleverse la production et donne de crainte à la population ouvrière. Avec les grèves d’imprimeurs du milieu du XVIe siècle, ce sont les premières manifestations ouvrières et destructions de machines[2].

En 1666, la machine de William Lee est introduite en France par Jean Hindret qui fonde la manufacture du château de Madrid à Neuilly-sur-Seine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Luddites – Bris de machines, économie politique et histoire
  2. a et b Histoire des techniques - Bertrand Gille

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (s. dir.), Bertrand Gille : Histoire des techniques, Gallimard, coll. « La Pléiade », 1978 (ISBN 978-2-07-010881-7)
  • Vincent Bourdeau, François Jarrige, Julien Vincent. Les Luddites – Bris de machines, économie politique et histoire. Editions è®e (ISBN 2-915453-11-X)